En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L'Etat lance un appel à l'hébergement des données médicales

Les candidatures au projet de dossier médical personnel, ouvertes cette semaine, concernent les hébergeurs informatiques. Les premières expériences sont prévues pour cet automne.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • delamare
    delamare     

    Pour l'instant ce n'est pas si, mais VOUS AVEZ LE DROIT DE REFUSER! Je vous rassure la majorité des médecins est opposée au dispositif et n'a aucunement l'intention de se compromettre dans ce système de Big Brother médical. Comme les technoploucs qui nous gouvernent s'imaginent malins, ils subordonneront sans doute un jour le remboursement de l'acte médical au remplissage du machin.On pourra donc remplir le dossier avec des phrases aussi compromettantes que "Va bien", "Est venu à 11h30", "Il pleut d'après le patient" . Ca évitera bien des dérives

  • delamare
    delamare     

    Ce dossier électronique est une véritable violation du secret médical. Les compagnies d'assurance et les banques vous demanderont d'y jeter un oeil avant de vous faire un prêt, et même si c'est illégal vous promettront un taux inférieur en échange. Et ce n'est pas fini la gestion des antécédents familiaux est tellement problèmatique et entachée d'erreurs, surtout pour les ascendants que l'on ne connaît pas que la déclaration erronée du patient fera de vous des sujets à risque. S jamais vous avez fumé autre chose que du tabac et que cette info se trouve notée dans le dossier, imaginez le moyen de chantage que ca représente pour l'employeur ou d'autres personnes mal intentionnées. Enfin le problème de la sécurisation des données est prégnant, mais même avec un système très sécurisé, le poste de travail personnel reste le maillon faible et avec un troyen vos données de santé se retrouveront vite entre des mains non autorisées! Tout celà est donc à jeter, Big Brother médical attention!

  • Mio_
    Mio_     

    La secu au bord du gouffre fait un pas en avant !

    Non contente d'utiliser des cartes qui n'on de vitale que le nom, alors qu'une simple carte d'identité aurrait suffit, elle veut desormais centraliser tout cela (vente au labos et assureurs en perspective...)

    Une meilleure gestion de l'argent public serait la bien venue !

  • gr
    gr     

    j'ai travaillé plusieurs années chez un des hébergeurs participant à un des consortiums. Et vu comment on gérait la confidentialité des données, je n'ai pas envie que mon dossier médical soit stocké chez lui.
    Certes le GIP va demander un maximum de sécu mais il y aura tjrs des brèches pour faire par exemple des tests ou autres recettes.
    alors celles-ci ne seront pê connus qu'en interne mais donc des personnes internes pourront accéder aux données.
    Et je suis sûr que c'est la même chose chez les autres hébergeurs.
    En conclusion, si j'ai le choix, je refuserai catégoriquement l'informatisation de mon dossier médical

  • BV
    BV     

    ce ne sont pas des braves gens, ce sont des professionels et ils ne vont pas dépenser votre argent, ils vont le gagner.

  • ric_
    ric_     

    on leur demande sécurité, fiabilité, interopérabilité. celà à un coût, c'est certain.

  • MZ
    MZ     

    Parce que ces braves gens vont dépenser notre argent (celui de nos cotisation sociale) pour s'occuper de notre vie privée.
    Alors j'aimerai bien savoir ce qu'on leur demande pour être sûr qu'ils ne vont pas s'en mettre plein les fouilles sur notre dos.

Votre réponse
Postez un commentaire