En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les trois quarts des grands comptes n'appliquent pas les patch logiciels

Selon une étude réalisée par IDC, seuls 26 % des grandes entreprises françaises déploient systématiquement les derniers correctifs des éditeurs.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ppicass
    ppicass     

    Cher Bruno, un système sans faille n'existe pas ! c'est l'homme qui l'écrit et l'homme est, malheureusement, sujet d'erreurs (notamment en programmation que dans sa vie de tout les jours ;). Une voie pour limiter les dégâts est que toutes les communautés de dév s'unissent pour l'écriture d'une seule balise anti-intrusion dévastatrice pour tout OS (assez simple à détecter niveau couche réseau ? ce que font les firewall), principalement Windows (normal, en va pas le plaindre c'est le plus répondu). Tu penses comme moi ; ça n'arrivera jamais!. l'enjeux est attrayant!!! entre nous y'a plus que ça qui rapporte sinon en serait entrait de ramasser du coton dans le nord de la France, si on a un peut de chance.

  • Bruno Rasle
    Bruno Rasle     

    "Mais l'idéal reste bien sûr de proposer des logiciels nécessitant peu voire pas de correctifs".
    Idéal bien difficile à atteindre, car aucun éditeur ne peu se permettre de suspendre ses développements pour éliminer bugs et failles de sécurité ; il perdrait immédiatement des parts de marché, les clients réclamant sans cesse de nouvelles fonctionnalités.
    En parallèle, la création et la validation des patches de sécurité sont des taches ardues : sous la pression du temps qui passe et des clients qui s'impatientent, il faut créer des correctifs qui ne créent pas de nouveaux problèmes (ça vous rappelle quelque chose ?) et qui supportent toutes les versions (localisation). Ceci explique (sans les excuser) des délais de quelques jours, semaines et mois pour disposer dans certains cas de rustines.
    Bruno Rasle - Cortina

Votre réponse
Postez un commentaire