En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les tarifs des actes médicaux bientôt consultables sur le Net

Les tarifs des actes médicaux bientôt consultables sur le Net
 

Echographie, endoscopie, anesthésie... Le tarif de ces actes ' techniques ' sera accessible sur le site de l'assurance maladie en janvier 2009.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • rieca1
    rieca1     

    Dans un domaine trés voisin
    Actuellement on peut trouver des produits qui vont du simple au double.
    Il Serait souhaitable de pouvoir consulter des prix divers de médicaments courants(nurofen-efferalgan ...) dans quelques officines pharmaceutiques (Petits commerçant de quartier ou magasins discount)

  • rieca1
    rieca1     

    Votre réponse est fort étonnante surtout de la part d'un médecin car elle ne représente nullement une statistique vu le "panel" extrêment resserré par rapport
    aux salaires des différents patients .et aux diverses retraites .
    Pour être sérieuse et crédible elle aurait du citer des taux précis réels et connus.

  • Dr Nalorphine
    Dr Nalorphine     

    Pour info, ma réponse à la Sécu concernant la mise sur le net des tarifs médicaux:

    Monsieur,

    J'ai lu attentivement votre lettre du 08/12/2008 concernant "la mission d'information des Caisses d'Assurance Maladie auprès de leurs assurés assurés en matière d'offre de soins".
    Toit d'abord un point de sémantique: l'offre de soins est faite par les médecins, c'est à dire par ceux qui sont qualifiés pour exercer la médecine. Les Caisses d'Assurance Maladie, comme leur nom l'indique ne sont que des assurances dont la principale mission est d'abord le remboursement des soins au meilleur niveau possible.
    Concernant cette mission d'information, je considère donc qu'elle devrait aussi permettre une réelle transparence de l'utilisation des cotisations des assurés, ce qui n'est pas le cas.
    Je prends un exemple:
    Quand vous écrivez :
    Anesthésie pour coloscopie:
    "les tarifs de ce médecin varient de 49,85 ? à 122? .
    pour information, L'Assurance Maladie rembourse actuellement cette anesthésie sur une base variant de 49,85? à 52,60? "
    l'assuré va en déduire tout naturellement que le médecin est un médecin "cher" parce que son tarif est parfois plus du double du tarif conventionnel.
    Or il s'agit la d'une parfaite désinformation car vous dissimulez aux assurés que votre tarif de remboursement n'a même pas augmenté de 10% au cours des 25 dernières années !
    Autrement dit, si, comme le voulait l'esprit conventionnel, le remboursement avait suivi l'indice moyen du coût de la vie, il serait pour les actes techniques d'anesthésie 3 fois ce qu'il est aujourd'hui et le secteur 2 n'existerait pas. Voilà ce que l'assuré social devrait être en droit de savoir, car il s'agit bien de l'utilisation de ses cotisations !

    Je demande donc que figurent également, pour tout acte technique le montant en euros de son remboursement si ce remboursement avait suivi le même taux de revalorisation que les salaires des agents et des cadres de la sécurité sociale (qui proviennent à 100% des cotisations des assurés) depuis 30 ans.
    En cas de non observation de ce simple principe de transparence, force est de considérer vos informations comme très partiales et portant préjudice à mon intégrité.
    Je m'oppose donc à ce qu'elles soient diffusées dans leur forme actuelle.

  • remy46
    remy46     

    ...devraient figurer le taux de "dépassements d'honoraires" de certains (pour pas dire tous...) médecins et spécialistes, ainsi que le montant des sommes à verser en liquide pour qu'ils acceptent de pratiquer...

  • Belzébuthleretour
    Belzébuthleretour     

    si ça pouvait "stimuler" la concurrence et baisser les coûts de certains actes médicaux (même si on ne fera rien pour les prix prohibitifs des prothèses en tout genre). Dommage par contre qu'on n'ait pas, associé au praticien, ses % d'erreurs, ses procès (finis ou en cours), etc

Votre réponse
Postez un commentaire