En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les résultats du sondage de 01net. sur la loi antipiratage (3/3)

Notre sondage sur le projet de loi Création et Internet a remporté un franc succès. Le projet convient-il aux lecteurs de ' 01net. ' ? Ont-ils une alternative à proposer ? Voici le détail des réponses.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

24 opinions
  • MOLOMOLO79
    MOLOMOLO79     

    Je trouve que l'enrichissement des nouveaux troubadours porteurs de fiel est excessif : à l'heure ou les pauvres dans la rue ne savent plus chanter juste, on nous la joue les pôvres milliardaires que l'on pille injustement...l'industrie du disque me direz-vous mais c'est quoi l'industrie du disque franco-française ? Jhooony.. vous avez tout compris la loi hadopi c'est la cerise pour faire plaisir à papy rock and roll et oui !!! celui qui voulait tout casser à 18 ans ... continue à nous jouer de la canne et nous assomme de ses mugissement dissonnant payants... Sarko réveille toi... t'es entrain de mettre en place une nouvelle mafia !!! Franchement : le jour ou s'est en place cette histoire... qui peut croire que nos aimables jeunes durs d'oreille vont payer cher des chansons à 80% minables et repiquées ...l'industrie du disque coule ? Champagne ! seule Bach demeure : immuable et éternel dans nos mémoires... et gratuit lui... c'est ça la noblesse !

  • tito97410
    tito97410     

    si tu monte le club des crétins ( pas si crétin dans sa façon de penser...) qui ne comprennent pas se m... J'adhère tout de suite.

  • tito97410
    tito97410     

    complètement vrais. sa fais du bien de voir des personnes (à mon gout) qui pense comme ça 1, sur la musique à l'heure actuel et 2 sur ses majors qui se repose trop sur leurs façon de faire des profit et qui oubli que le monde évolue.

  • piratezoh
    piratezoh     

    Le piratage est desirée par les editeurs. Il y a des logiciels qu'on ne peut cracker. - en general ce sont des petits editeurs - Donc si un petit editeur peut le faire, pourquoi les majors ne le font pas.
    Cette loi ne va servir qu'a l'etat pour recevoir des subsides supplementaires. Aujourd'hui les editeurs de logiciells ne vendent pas leur produits, il le loue.
    Pourquoi les majors ne trouveraient pas un moyen pour qu'on aient de la musique à la fàçon Apple ?

  • mkxszs
    mkxszs     

    Je pense que le problème, c'est qu'on est tous installés tranquillement dans notre fauteuil, et qu'il nous est tellement plus facile de télécharger LE titre qu'on aime, plutôt que d'aller au magasin du coin, qui n'est pas forcément tout près, et d'aller acheter le CD complet. Alors en plus de payer le support (CD, DVD...), on doit payer les dix autres musiques complètement nulles qui se trouvent sur le même album. Le fait est que tout le monde se dit "bon, je ne télécharge que ce morceau là, ce n'est pas un crime », etc. Mais comme l'a dit le « papa » du GNU, si on pouvait donner 1? à l'artiste en cliquant sur un bouton, on le ferait, car ça n'est pas beaucoup et on aurait bonne conscience à le faire pour le récompenser. Mais on veut à tout prix nous vendre en masse, sur des supports encombrants qui ne sont plus « d'actualité », et en se ramassant le plus de bénéfices possibles.
    C'est la raison pour laquelle les gens en on marre et la crise économique actuelle ne fait que refléter ce que nous pensons tous ; la vie est chère, de plus en plus chère, et de surcroît, la musique n'est pas forcément quelque chose de primordiale pour tout des gens qui n'arrivent même plus à se nourrir à cause du peu d'argent qu'ils gagnent, et donc certains ont donc décidé d'en acheter moins. Peut-on en conclure que le téléchargement est la cause de la diminution des oeuvres artistiques, même si le nombre des téléchargements à augmenté ? Je pense que la diminution des ventes et l'augmentation des téléchargement ont une cause commune, et l'État refuse d'ouvrir les yeux et nous accuse de tous les maux.
    L'augmentation des téléchargements en France est peut-être causé par de mauvais comportement de la part des internautes, mais c'est peut-être la société qui nous rend comme ça. Je veux dire par là qu'il faut voir plus loin et chercher la cause de tout ça plutôt que de nous imposer une nouvelle loi qui ne servira pas forcément à quelque chose.
    En effet, on s'est rendu compte que les jeux était téléchargés : qu'est ce qu'on a fait ? On a mis en place des sécurité sur les jeux qui empêchent de jouer sans le support original (encore un problème de support). Résultat ? Les exécutables ont étés décompilés puis crackés et maintenant, lorsqu'on télécharge un jeu sur les réseaux bittorent par exemple, on a en général le crack avec.
    Je crois que les stars et les maisons de disques doivent maintenant s'adapter aux nouvelles technologies et nous proposer de meilleurs offres sur internet.

    On doit tous faire des efforts pour que la France sorte de cette crise, mais cette loi n'est pas la bien venue par les temps qui courent et à mon avis ça ne devrait pas être la priorité pour l'instant. Il faudrait déjà améliorer la situation économique de la France avant de chercher à punir des gens qui ne le méritent pas forcément, et ceci devrait déjà diminuer le nombre de téléchargement à mon avis et faire remonter les ventes, qui ne sont pas forcément très basses.

    D'autre part, j'aimerais ajouter que si l'État souhaite mettre en place un dispositif qui nous permette de prouver notre innocence, la moindre des choses, c'est qu'il y ait un minimum d'interopérabilité, car ceux qui ont des distribution libres tels que Linux ne sont apparemment concernés par cette lois d'après ce que j'ai cru lire quelque part. Si l'État ne souhaite même pas faire d'efforts dans ce sens là, comment peut-il être crédible ?

    Au final, certains diront que l'on fait preuve de mauvaise foi lorsque l'on approuve pas cette loi. Moi, personnellement je pense que c'est à l'Etat de faire des efforts en premier, qu'il doit adapter ses offres. La vente des oeuvres par internet permettrait de supprimer le cout du support, de télécharger l'unique morceau que l'on souhaite, nous permettrait d'écouter un aperçu du titre avant de l'acheter. Il est a noté que ceci réduirait le coût pour nous, acheteurs, et pour les maisons de disques. Alors, je suis d'accord qu'il existe déjà quelque sites qui permettent d'acheter en ligne, mais les paiements ne sont pas tous forcément sécurisés, c'est parfois trop compliqué, mal foutu, etc. Je pense qu'il faudrait plutôt investir dans ce genre de choses, et développer ce secteur plutôt que de faire des choses inutiles.

  • Dago_78
    Dago_78     

    Dans tous ces débats on oublie de parler de la bande dessinée qui elle aussi fait l'objet de diffusions illicites sur le web. Les avons nous entendu se plaindre ? Que nenni ! La BD ne s'est jamais mieux portée, il faut dire que l'offre est de qualité ! Cherchez l'erreur !

  • ROH2GUERRE
    ROH2GUERRE     

    il faudra agrandir les prison alors !!!!

  • bombastick
    bombastick     

    Pourquoi t’expliquer puisque tu ne comprendras jamais ce qu’est la « CULTURE ». Tu sais ce truc qui se mesure à coup d’audimat et de chiffre de vente. Une ŒUVRE qui met un temps fout a gerbmé dans le cerveau de nos créateurs est incomparablement supérieur a un robot blender multi usage (même si tu garderas plus longtemps ton robot).
    Blague a part y a rien à comprendre si ce n’est une mécanique de gros sous. Quand on voit que la guilde des auteurs a demandé le payement de droits pour que le livre électronique d’Amazon puisse lire leur « œuvres », on a tout compris. Bientôt tu payeras une taxes pour pouvoir prêter un bouquin ou alors directement en prison.

  • stef7577
    stef7577     

    c'est vrai qu'il y a 20 ans on recopiait un vinyl sur k7 et aussi une k7 originale à une autre
    mais la démocratisation d'internet et le haut débit à fait exploser la facilité de piratage
    perso je préfère acheter les cd et lesz dvd, quand on voit la qualité très médiocre de numérisation des supports (pixelisation, clic ...)

  • Cretin de base
    Cretin de base     

    Je dois être totalement crétin, ce qui ne serait pas un scoop, mais j'aimerais qu'on explique au neuneu que je suis, pourquoi je n'ai pas le droit de faire ce que je veux avec Le DVD ou le CD que j'achète ? Lorsque on achète un bouquin, on a le droit de le prêter à quelqu'un, pourquoi est ce que pour le visionnage d'un DVD ça pose un problème et que le visionnage doit être uniquement dans le cadre familiale ?
    Extrait de l'avertissement d'un de mes DVD : « le détenteur de ce DVD a concédé une licence sur ce DVD (y compris sa bande sonore) pour une utilisation privée dans un cadre STRICTEMENT familiale. Tous autres droit totalement réservés. L'utilisation privée dans un cadre strictement familial exclut tout usage de ce DVD dans des lieux tels que?..(je passe la liste d'endroits publics) Tout montage, reproduction, location, échange, PRET?reproduction diffusion même partielle etc?est strictement interdite et passible etc? »
    Pourquoi lorsque j'achète donc un bouquin, une voiture, un ordinateur, ou QUOI QUE CE SOIT d'autre vendu dans le commerce en toute légalité, ai je le droit de faire tout ce que je veux avec le dit objet ? Que Renault, Gallimard ou Moulinex ne m'empêchent pas de faire ce que je veux ?

    Le droit d'auteur ? Mais euh?Les concepteurs d'une machine ne sont ils pas des auteurs ? Quelle différence entre la conception d'une voiture qui peut prendre des années avec celle d'un film excédant rarement quelques mois et surtout dont le prix de l'investissement n'est pas forcément plus lourd !

    L'exception culturelle me répondra t'on?Que l'on me définisse donc la culture, si des produits de grande consommation telle que des daubes comme les Bronzés 3 sont culturels, là quelque chose m'échappe. Ce qui m'échappe par ailleurs c'est que la culture soit diffusée industriellement ce qui à mon sens lui fait perdre toute crédibilité à cette argument.
    Pour moi c'est simple, j'achète, je fais ce que kje veux avec ce que j'achète, sinon où est la notion de propriété ? Elle est celle des soit disant ayants droit ou celle de l'acheteur ? C'est quand même fort de café de savoir qu'on n'a qu'une propriété limitée de ce que l'on achète. Je ne suis pas juriste, mais le droit à la propriété est inscrit dans la constitution, non ? L'achat est un acte définitif entre deux parties et ne saurait souffrir d'une notion de limite dans l'acquisition des droits sur l'objet.

    Mais là, non, j'achète mais on dicte l'usage de ce que je fais de ce que j'achète, et ce, ad vitam aeternam, jusqu'à ce que le support rende l'âme ! Cherchez l'erreur.

    Bien sûr les DVD CD sont trop chers, ça c'est une évidence 19,99? un DVD neuf, mais ces gens là se rendent ils compte que ça représente pratiquement trois heures de SMIC net ? Qu'à ce prix là, certains font 3 repas dans la journée ? Se rendent ils compte que l'exclusion de la? « Culture », ne pas pouvoir regarder ce qui est sorti récemment au cinéma, ou même ce qui date de plus de 6 mois, est une autre forme d'exclusion, en plus de celle que certains vivent tous les jours ? Tout ça parce que des Besson, Clavier et consorts n'en ont jamais assez ?
    Comment expliquer le carton des Chtis si le piratage était si nuisible ? Records pulvérisés dans tous les domaines (entrées et ventes de DVD) et film le plus piraté? Cherchez l'erreur.

    Nan moi je suis trop crétin, je ne comprends pas, expliquez moi tout?

Lire la suite des opinions (24)

Votre réponse
Postez un commentaire