En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les particuliers appelés à financer les entreprises innovantes

Le Sénat prône de drainer l'épargne individuelle davantage vers les PME. Et en particulier vers les nouvelles technologies.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • toto_
    toto_     

    ils veulent du boulot, c'est tout. Privé, public, après ça peut être une question de philosophie (genre : dans le public tu peux publier tes recherches et en faire profiter le monde entier, alors que dans le privé on risque de t'imposer la confidentialité ou un dépot de brevet)...
    Mais je t'assure qu'il y a des grosses boites privées étrangères qui sont toutes prêtes à financer la recherche (même fondamentale) d'un chercheur (français ou autre). ça s'appelle un investissement sur le long terme, et ya des entrepreneurs qui en comprennent l'intérêt, aujourd'hui encore. Et au USA (pays pourtant réputé "ultralibéraliste") l'Etat investit très gros dans la recherche publique, aussi.

    Alors qu'en France j'ai vu des projets de recherche appliquée que l'état (ou des entreprises privée dont c'est pourtant le domaine) refuse de financer parce que ça serait pas rentable au bout de 3 ans seulement (mais peut être au bout de 5 ou 6 ans si on y mettait les moyens...). Faut savoir qu'en France, la politique actuelle c'est de faire bosser des intermittents de la recherche (thésards, post-doctorants, et autres stagiaires) sur de projets de 6 mois à 3 ans maxi (1 ou 2 ans en moyenne). Avec des contrats rigolo, sans assurance chomage, et qui peuvent être stoppé unilatérelement à tout moment. Quand des bac+8 se voient proposer ce genre de jobs, faut il s'étonner qu'ils essaient de devenir fonctionnaires (pour la sécurité de l'emploi, quitte à toucher un salaire de misère. Mais bon, quand il y a 200 candidats pour 1 poste...), ou bien se barrent aux USA hisoire de toucher un salaire décent. Ya pas trop d'alternatives...

  • Polytechnichien
    Polytechnichien     

    Si c'est pour financer les innovations "géniales" et autres abstractions polytechnichiennes, pas un seul euro.
    Exemple d'inventions géniales:
    - mémoire à bulle ou ... à Bull si vous préférez.
    - imprimante magnétique
    - PC Goupil ...

    Géniales oui, mais invendables !!

  • jv2759
    jv2759     

    Je crois bien que cela ne c'est pas dutout passer ainsi... Que ce soit pour les chemin de fer ou l'élécriciter, l'état n'as jamais était précurseur bien au contraire... Ce sont des société priet qui ce son crée avec des fond d'inesticement privet...

    Puis l'état quand elle à vue que cela marcher bien à décider de nationaliser en forsant le rachat de tout les société du secteur...


    Imaginons que ce soit pas le cas...

    Pour crée une société inovente, ils faux avoir une motivation, crée son entreprise, gagner beaucoup d'argent, devenir patron... Si on leur propose de devenir fonctionaire, soit il refuseront tout simplement en aillant l'impretion qu'on cherche à les empecher d'agire, soit il accepterons est n'aboutirons jamais à rien car aucune envie...

    Les chercheur en recherche fondamentale veule devenir fonctionaire... Car si l'état ne paye pas, il y as des risque que personne ne paye car les perspective d'entré d'argent sont extremement faible...

    Enfin c'est un mauvais calcul, car si l'état ne le fait pas c'est que tout simplement elle n'en à pas les moyen, ce sont des insitation pour que les particulier le face... Pour que l'état le face ils faudrait qu'elle crée un nouelle impot... Aller demander à un smicare de payer 50? par mois pour favoriser la recherche en france...

    De plus cela donne beaucoup plus de chance... Si l'état gére tout seul les société anvar recevrais de l'argent... Ici tout projet peux être racheter, même si 1 organisme n'est pas ok...

  • Belzebuth_
    Belzebuth_     

    La Recherche publique est active en France, mais elle fait beaucoup de recherche fondamentale, càd de la recherche qui ne débouchera pt-être jamais sur du pognon, or ce que veut l'Etat (et les "assureurs", le mot me laisse rêveur), c'est du blé. C'est pour cette raison qu'il a baissé ses crédits à la Recherche, pour favoriser le financement de sociétés qui (il l'espère) lui rapporteront des sous-sous !!

  • mat_
    mat_     

    Ils veulent que les gens prennent des risques dans les nouvelles techno. Car depuis l'éclatement de la bulle internet. C'est bien le mot risque qui traine dans la tête de tout le monde. Quand il fallait développer l'acier et le rail pour la bonne santé de la France, l'état à créer des sociétés d'état. Ce que les particuliers ne pouvaient pas faire, n'en ayant pas les moyens.
    Pourquoi ne pas se désengager en partie de ses sociétés et refaire de même dans les nouvelles technologies. Le nombre de fonctionnaires ne diminuerait pas. Il y aurait juste un transfert... et une relance de l'économie et de l'emploi.

Votre réponse
Postez un commentaire