En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les parlementaires veulent soigner la France par la médecine virtuelle

Inspirés d'un rapport parlementaire, plusieurs amendements viennent d'être déposés pour officialiser la télémédecine. Avec un premier objectif : lutter contre la désertification médicale.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Finn Skovgaard
    Finn Skovgaard     

    Beaucoup de mes visites au médecin concernent des renouvellements des ordonnances trivielles avec des médicaments que je connais depuis des années pour des problèmes banals comme allergie, maux de tête etc. Je ne vois nulle part l'intérêt pour la sécu + mutuelle - et en dernier lieu les contribuables - de payer un médecin 20 euros pour ça.
    Au contraire, quand j'ai besoin de discuter quelque chose avec lui en plus de profondeur, il n'a pas le temps, car une consultation dure 15 minutes tout compris, d'après notre sécu, même s'il existe des médecins rares qui prennent le temps qu'il faut. Si j'ai le choix avec le même budget, je préfère me servir des compétences réelles de mon médecin et non pas l'utiliser pour écrire des ordonnances banales.
    La sécu nous demande d'ailleurs d'être responsables et économiser. Malheureusement, la sécu met les bâtons dans les roues parfois. Un migraineur, par exemple, peut avoir besoin d'avoir une petite sélection de médicaments efficaces pour adapter la prise à la sévérité et caractéristique de l'attaque de migraine. Mais la sécu interdit au médecin de mettre deux médicaments du même type sur la même ordonnance. Si médicament X est moins cher mais pas efficace dans tous les cas, médicament Y est plus cher et peut couvrir les cas de X et d'autres cas aussi, un logique d'économie aurait dicté de prendre X quand ça suffit et Y quand c'est nécessaire. La sécu préfère qu'on prend Y tout le temps. Quelle façon merveilleuse d'économiser.

  • Finn Skovgaard
    Finn Skovgaard     

    Il existe des solutions techniques pour éviter la fraude avec les ordonnances. La SNCF a bien mis en oeuvre le billet qu'on imprime chez soi. On achète des billets d'avion en ligne sans problèmes. La fraude est d'ailleurs loin d'être impossible avec les ordonnances écrites à la main. Quoi exactement vous empêche d'ajouter une ligne supplémentaire avec votre médicament préféré, une fois que vous êtes sorti du cabinet ?

    La chance qu'un petit curieux lit votre ordonnance à la pharmacie et écoute votre conversation avec le pharmacien sur vos problèmes de santé intimes me paraît être beaucoup plus importante que la chance que quelqu'un obtien votre ordonnance sur le Net pour le lire. Dans les pharmacies, aucunes zones privées son prévues pour garder la confidentialité - ce que j'ai d'ailleurs toujours trouvé inadmissible. Vu la très grande quantité d'e-mails circulant sur le Net, non moins les pourriels je ne voix pas tellement l'intérêt de lire votre ordonnance, mais personne ne vous obligera d'utiliser les ordonnances en ligne.

  • Maximilien DESMESTAIRE
    Maximilien DESMESTAIRE     

    Une fois l'ordonance reçue dans MA boite aux lettres comment etre sûr que je ne vais pas en imprimer plusieurs? Pire en étendant le sujet la toxicomanie légale (les anxiolitique sous ordonnance).

    Et la avec la nouvelle carte vitale comme cela va-t-il fonctionner? diffusion sur le Net de mes données personnelles?????

    La non application (ou le retard) de la télémédecine avait sa raison. Il y a trop de floue pour qu'elle soit appliquée!

    Maximilien DESMESTAIRE

  • Epicier
    Epicier     

    Pas de probleme de densité comme aux States. Mais si cela pourrait soulager la sécu, pourquoi pas.

    Le pharmacien, c'est le plus bete et inutile dans la chaine médicale.
    Son cursus est moyen ageux: apprendre ses cours par coeur et reciter le jour de l'examen !! incroyable.

    Cet épicier peut etre remplacé par un distributeur automatique. Mieux, le médecin distribue lui meme les médicaments comme c'est le cas dans plusieurs pays. IL vous donne 7 pilules dans un petit sachet, pas 50 que vous jetez à la poubelle. Economie de médicaments et moins d'erreurs.

    Il est temps de réformer tout ce systeme pourri qui pése lourd et qui enrichit des inutiles, des parasites: pharmaciens et homéopathie pour commencer.

Votre réponse
Postez un commentaire