En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les NTIC ne feront pas recette cette année

Sale temps pour les NTIC ! Les investisseurs, comme le ministère de la Recherche, semblent encore se méfier des technologies de l'information.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • chess_
    chess_     

    Fallait bien qu'il y ait ce genre de réponse. De toute façon certains ont des avis d'autres des certitudes. L'humilité distingue l'un de l'autre. A quelle catégorie pensez vous faire partie ? Une critique simple ça n'a rien de plus débile que son auteur.

  • Helene Puel
    Helene Puel     

    Je vais en parler à ma red chef ! ;-)

  • pacco_
    pacco_     

    Tout vient toujours des USA: la crise, l'envol de la bourse, les lois anti-fumeurs, la chirugie esthétique, les reality-show... :-)

  • Beloko
    Beloko     

    Attendons l'année prochaine pour recaser le même article Mlle Puel ;o)

  • Beloko
    Beloko     

    t'es qu'un tocard qui fabule les doigts dans le nez à son bureau !!

  • Jean Francois_
    Jean Francois_     

    de leur crise économique, mes petits enfants seront déjà à si pieds sous terre. A noter que ma fille vient d'avoir 1 an, donc je ne suis pas près d'etre grand père...

    Avec 900 milliards de dollars de déficit, il faudrait un miracle pour que les choses soient meilleurs aux usa.

    Je ne fait pas de l'anti-americanisme, mais faut arreter de croire que les usa font le monde et que bruce willis viendra doper l'economie européenne.

  • Helene Puel
    Helene Puel     

    Tout à fait d'accord cher Traroth. Je n'ai d'ailleurs pas manqué de le signaler à mes interlocuteurs.
    Mais il est vrai que les choses vont un peu mieux aux Etats-Unis. Les économistes annoncent d'ailleurs que la relance de l'économie française viendra des Etats-Unis.(triste mais vrai). Alors qui sait ?
    Mais bon, comme je ne suis pas voyante et seulement journaliste... attendons l'année prochaine pour faire un prochain bilan.
    Cordialement

  • deckarudo
    deckarudo     

    "C'est un mal nécessaire pour une croissance organisée et donc plus pérenne."

    Qu'il est doux le chant des sirènes, quelle est belle la résonance de cette mélopée à mes oreilles. J'ai mieux :
    La guerre est un mal nécessaire pour une croissance (ré)organisée et donc plus pérenne.
    Le chômage est un mal nécessaire etc.
    La misère, l'exploitation de l'humanité, des femmes, des enfants, sont des maux nécessaires etc.

    Le plus triste, c'est que tu sembles y croire...

  • chess_
    chess_     

    c'est vrai que nous subissons une perturbation profonde et tenace mais il faut quand même la relativiser. L'histoire ne manque pas d'exemple de réelle crise.Et puis après l'année Bulle fallait bien que ça redescende. Le gap entre 2000 et maintenant paraît un choc mais si on prend la situation sur 20 ans, cette année ou bien la précedente constitue un ralitessement certes sévère mais pas davantage. La Bulle a été un évènement particulier hors norme, on ne peut pas faire autrement aujourd'hui qu'en tenir compte mais elle doit être prise comme un élément à part entière dans l'interpretation qu'on peut faire de notre situation actuelle. C'est l'effet de la restructuration qui coute à l'activité mondiale. C'est un mal nécessaire pour une croissance organisée et donc plus pérenne.

  • Traroth
    Traroth     

    LE coup de "l'année prochaine ça ira mieux", on nous le fait depuis 2000, maintenant...

Votre réponse
Postez un commentaire