En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les Nations unies éditent le premier jeu vidéo humanitaire

Les Nations unies éditent le premier jeu vidéo humanitaire
 

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies propose ' Food Force ', un jeu vidéo en téléchargement gratuit. Son but : instruire les enfants sur les missions de lutte contre la faim dans le monde.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • cl de La Réunion
    cl de La Réunion     

    avast détecte un cheval de troie à l'installation, pas trés agréable comme mission humanitaire.

  • Marc_
    Marc_     

    Je ne nierai pas que les Etats riches d'Occident aient parfois tirés profit de nations moins riche (il suffit de penser à l'esclavage) mais cette démonstration a cependant des faiblesses si elle prétend expliquer la richesse ou la pauvreté des nations.
    Par exemple, je cites "devenus riches non pas grâce au travail [...] mais au pillage des ressousrces naturelles".
    Mais pour piller des ressoures, il a fallut par exemple, il y a plusieurs siècles, construire des navires. Et si construire des navires et découvrir les Amériques ou la route des Indes par le cap de Bonne Espérance, ça n'est pas du travail alors je ne comprends rien ni au travail, ni au repos ...

  • Anne__
    Anne__     

    Ce ne sont pas les "Nations-Unies" en tant qu'institution mais l'ensemble des Nations qui la dirigent et qui la contrôlent : en gros, les Etats riches d'Occident. Nous (je dis "nous" parce que j'en fais partie, de cet Occident riche) sommes devenus riches non pas grâce à notre travail ni à nos propres ressources mais grâce à notre savoir-faire, et à notre puissance militaire et capitalistique, qui nous ont permis 1/ de contrôler les équilibres politiques dans le tiers-monde 2/ de piller les ressources naturelles et matières premières du tiers pour pratiquement pas un rond 3/ d'exploiter une main d'oeuvre peu chère dans des conditions proches de l'esclavage (les points 2 et 3 sont bien sûr la finalité du point 1). L'humanitaire fait partie intégrante de cette stratégie de maintien de la dépendance (ou, tout au mieux, c'est un petit camouflage pour l'opinion publique).

  • Marc_
    Marc_     

    Bonjour,

    Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce que dit cette dame ?
    En Quoi les Nations-Unies ont-elles "affamées une bonne partie de la planète" ?
    A priori je ne vois pas du tout ni quand ni commant.
    Merci de m'éclairer

  • mtarzaim
    mtarzaim     

    Du genre à faire des rations à 30 centimes l'unité. C'est pas cher (et surement inmangeable ^^) me direz vous. Pourtant au final, on arrive à un budget de 40 Millions de dollars !!! Et seulement pour une population affamée parmi tant d'autres.

    Ca montre aussi les différentes étapes, et toute la logistique nécessaire, d'une opération humanitaire. Par contre, version réalisation, ils auraient pu faire un peu plus varié ... (me demande combien ça a couté tout ça ... pas beaucoup j'espère ...)

    Vous remarquerez que les vidéos et les dialogues sont accessibles en clair, fichiers mov et ogg, donc facile à traduire.

    Qui a envie que sa voix fasse le tour du monde ? ^^

  • Anne__
    Anne__     

    L'art d'enfoncer les gens puis de les sortir de la m... en passant pour un héros, voilà tout l'art de verrouiller sa stratégie commerciale.
    Comment faire pour d'une part affamer une bonne partie de la planète et d'autre part susciter les vocations humanitaires (sous-payées voire bénévoles bien sûr) pour aller secourir ces pauvres gens ? Les Nations-Unies ont trouvé la réponse : un jeu vidéo.
    Décidément je suis morte de rire...
    Bon allez je vais l'essayer ce jeu, ptêt qu'il est marrant aussi :-)

  • iota
    iota     

    Beaucoup trop. Je suis persuadé qu'un jeu demandant moins de ressource était possible. Tout le monde n'a pas encore l'ADSL, il me semble!

  • Roomy_
    Roomy_     

    Il semblerait que ce ne soit pas le premier jeu vidéo humanitaire. En effet Slune existe sur Platefore Linux depuis quelques années sur le thème du SIDA http://oomadness.tuxfamily.org/fr/slune/index.html .
    De plus, il existe le CD-Rom Sauvie et les catastrophes naturelles qui enseigne sous forme ludique la prévention des risques naturels, les consignes à tenir en cas de catastrophes naturelles et qui se base sur les valeurs de solidarité : http://www.visiorisk.com/sauvie1.htm .
    Enfin, il existe également le CD-Rom ludo-éducatif Tinoni et Cie développé par la protection civile portugaise et l'UE http://europa.eu.int/comm/environment/civil/prote/cpactiv/cpact04k.htm
    Il convient de saluer cette initiative des Nations Unies car l'avenir sera sans aucun doute aux jeux d'action et d'aventure dont le but ne sera pas de détruire mais d'apprendre intelligemment. Les épidémies, les catastrophes naturelles, les pollutions peuvent être les objets de scénarii dans lesquels se déroulent des coups de théatre, des urgences, de l'action, des voyages (humanitaires), de la réflexion bref tout ce qui donne de l'intérêt à un jeu vidéo. Tout ce qu'il manque, ce sont les moyens financiers et la volonté politique de soutenir ce type de projets. Il semblerait qu'avec ce jeu (aussi imparfait soit-il comme tous les premiers essais), les choses commencent sérieusement à bouger ...

  • Mamie Nova_
    Mamie Nova_     

    L'article dit qu'il est prévu d'autres langues.

  • dédé_
    dédé_     

    De plus il est libre et pas seulement gratuit !
    http://oomadness.tuxfamily.org/fr/slune/

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire