En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les logiciels ne plantent jamais... juridiquement parlant

Les logiciels ne plantent jamais... juridiquement parlant
 

Les conditions de garantie des logiciels sont bien mal nommées. Car elles comportent des restrictions si radicales qu'elles ne garantissent plus rien.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Jean-Claude_
    Jean-Claude_     

    Un utilisateur lambda(et encore plus un débutant) est quelqu'un qui ne lit pas la notice, les messages à l'écran et encore moins capable de savoir ce qu'il vient de faire comme opération !!!
    Du coup les éditeurs sont bien obligés de se protéger avec des clauses aussi globales...

  • kknd
    kknd     

    Tout le monde en info considère l'utilisateur comme un idiot de base, qui ne connait pas le programme et pour qui ce qu'on fati ne sera pas forcément évident. C'est d'ailleurs une lutte sans merci pour éviter que les gens n'ouvrent des pièces joints de mails de provenance douteuse. Sans compter les problèmes qu'ont certains joueurs pour mettre à jour des drivers...
    Bref, je crois que la plupart de ces précautions sont à l'origine prises pour éviter qu'une maladresse de l'utilisateur ne retombe sur la boite qui a conçu le logiciel.

  • mou yamete
    mou yamete     

    profitez de ce nouveau debat pour vous demander si votre intronisation dans le monde du libre et du gratuit n'est pas plus en adequation avec cette "informatique".
    s'il faut chercher une nouvelle industrialisation de ces outils virtuels, peut-etre la trouverons nous là.

    et ce, pour au moins trois raisons :
    - on a, aujourd'hui, dans le monde du libre, un logiciel pour chaque utilité que l'on peut trouver à faire avec un micro.
    - on ne l'achete pas mais on fait la demarche de le rechercher et donc cette petite case a cocher "accepter le contrat de license" est implicite avec le fait de l'installer... on prend ainsi la pleine conscience, prudence, reserve et responsabilité de notre choix.
    - l'aspect "open" en fait souvent des logiciels éprouvés.

    a vous de jouer...

  • Jean-Claude_
    Jean-Claude_     

    Comment faîtes-vous 2 ans de compta avec une version d'essai de 90 jours ???????????

  • Roger HONNORAT
    Roger HONNORAT     

    D'accord avec vous à 100%!Exemple:Money 2005 suite financière.
    Impossible de récupérer(aprés chargement du programme acheté en magasin) mes fichiers créés avec la version chargeable sur le net et valable 90 jours.
    Comment faire pour récupérer 2 ans de compta?
    On touche là l'exactitude de vos propos.
    J'attends d'ailleur une réponse de microsoft à qui j'ai soumis le problème.Je suis furieux contre les pratiques commerciales des fabricants de ces produits.

  • Etienne Oehmichen
    Etienne Oehmichen     

    Pas si virtuel que ça !
    Une perte d'exploitation peut représenter des dizaines de milliers d'euros de pertes.
    C'est très réel, tout çà ...

  • ZeMeilleur
    ZeMeilleur     

    IL me semble que les clauses comme quoi l'éditeur nie toute responsabilité en cas de destruction de données est reconnue comme clause abusive ?

  • TINO_
    TINO_     

    "Les clients de la micro-informatique font preuve, me semble-t-il, d'une tolérance excessive."

    Ont-ils seulement le choix ? Ont-ils seulement les compétences pour remettre en cause le travail de leur fournisseur ?

    Les entreprises font tout et n'importe quoi de nos jours. Peu importe. Tant que la pompe à fric fonctionne. L'éthique, le professionnalisme, ca n'existe pas. On passe de la lingerie à l'informatique ou la plomberie s'il faut. Faire de l'argent, peu importe le savoir-faire.
    On vous vend tout et n'importe quoi à des prix démesurés, tout est haut de gamme.
    Et le client d'un entreprise a aujourd'hui autant de pouvoir que l'employé qu'il est dans une autre : aucun. Nous ne sommes que de la viande.
    Alors peu importe que nous achetions des produits de m..., et Microsoft qui le sait si bien !

    Question, pirater un logiciel qui plante, un film pas bon, un chanson qu'on écoutera dix fois, est-ce vraiment du vol, dans ce contexte ?

    La qualité du client/employé finalement, dépend aussi du vendeur/employeur...

  • arko
    arko     

    c'est comme les mp3, le piratage de logiciels, le P2P, et la cybercriminalité, c'est pas grave, c'est que virtuel

Votre réponse
Postez un commentaire