En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les jeux en ligne persistants s'inspirent des héros populaires

' Seigneur des anneaux ', ' Pirates des Caraïbes ', ' Conan le Barbare ', ' Star Trek '... Dans le jeu vidéo, les univers persistants tirés de séries populaires de la littérature, du cinéma ou de la télévision, se multiplient.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    et j'avais immédiatement tilté sur une race et une classe, donc je me suis dit "Ok, on va tenter" :) J'ai pas regardé le mot "Warcraft" dans le titre, mais par contre, il faut reconnaître que les jeux de Blizzard sont quand même bien aboutis au niveau jouabilité et interface. Le problème pour ce jeu est que certains bugs subsistent depuis plus d'un an, et que ce jeu qui devait être "fun et jouable" pour les joueurs occasionnels demande un investissement de temps hors-norme je pense (quêtes qui durent plusieurs centaines d'heures par exemple)... Le but de ces jeux est de garder les gens "captifs"...

  • Moonheart
    Moonheart     

    Depuis la sortie de World of Warcraft, on assiste à une forte régression des innovations dans le domaine des mondes persistants.

    WoW (acronyme pour World of Warcraft) a prouvé en effet aux investisseurs qu'avec une licence connue et en se contenant de plagier les mécanismes déjà existants chez des concurrents, on pouvait facilement se constituer une clientèle facile et lucrative auprès du grand public.
    Pour comparaison, en effet, Star Wars Galaxies qui eu le mérite d'essayer d'innover n'a pas su convaincre malgré sa licence pour ne pas avoir faits les bons choix d'innovations.

    Dès lors, la forte tendance est désormais marquée: se reposer uniquement sur la licence et recopier tout le reste sur ses prédécesseurs.
    Les jeux cités dans cet article n'offre en effet rien de bien nouveau, même si Age of Conan a décidé de s'axer sur les plus de 18 ans.

    Finalement, il en ressort quoi?
    Que les mondes persistants tendent de plus en plus vers de la production bas de gamme, comme tous ces jeux de faible intérêt ludique et technique que sont les jeux reposant sur les sorties cinématographique.
    Faites un jeu fade et dépassé mettant en scène des gamins qui apprenent la magie, collez le titre "Harry Potter" dessus, et c'est paré pour des ventes.

    Pour les mondes persistants, c'est pareil... Combien de joueurs sur WoW se sont mis à ce jeu parce qu'il y avait le mot "Warcraft" dans le titre et non pas parce qu'après s'être renseignés, ils ont estimé que c'était le meilleur jeu du genre?
    Des millions.

    A l'age d'or de la pub que nous vivons, le fond s'efface de plus en plus sur la forme... et les médias relaient le fait comme si c'était là une chose merveilleuse ("waaah c'est génial, on va pouvoir jouer dans l'univers de Tolkien! Ca vaut bien un article!") alors qu'en fait, c'est une chose extrèmement triste et inquiétante pour l'avenir.

    On est pas près de voir une révolution dans le domaine des mondes persistants avant un moment, comme c'est parti...

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    de la licence des films de Lucas, et qui fait un flop depuis quelques mois. C'est bien beau mais un fan de Star Trek, de Conan et du Seigneur Des Anneaux ne va pas non plus payer 3x15€ par mois pour 3 jeux auxquels il ne pourra pas trop participer, à moins d'être un "no-life" (chômeur, étudiant). Bref, beaucoup d'appelés, mais peu d'élus...

Votre réponse
Postez un commentaire