En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les jeunes diplômés à nouveau sur le devant de la scène

Les jeunes diplômés à nouveau sur le devant de la scène
 

Les recrutements des ingénieurs débutants semblent repartir. Pour autant, une grande vigilance s'impose. Les postes proposés ne sont pas toujours à la hauteur de l'investissement que représentent plusieurs années d'études.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

32 opinions
  • thibaut_
    thibaut_     

    Ici vous traitez une partie du problème. Le marché de l'informatique et la vie en général sont tellement fluctuant que je me demande comment accépter des responsabilités ... La vie est faite d'aléas que l'on soit secrétaire ou DSI !

  • thibaut_
    thibaut_     

    c'est vrai qu'on arrête pas de nous dire
    qu'on est dans un pays riche avec de la valeur. Et en fait in y autant de chômage que dans des pays
    bcp plus pauvre que la France . C'est dégueulasse et
    injuste et souvent je dois dire que je suis révolté !

  • bruno__
    bruno__     

    Il est vrai qu'en france le niveau d'augmentation est ridicule, les discrimination sont courantes et qu'en general les sociétés ont tendance à favoriser les personnes incompetantes plutot que les bons travailleurs.

    Par contre, vu que l'on parle d'ingenieur, je sais que ce n'est pas le cas de tous les ingenieurs, mais le fait d'avoir un diplome élevé et le salaire qui correspont implique des responsabilités que les "responsables" prennent rarement. Il est vrai que des bons chefs existe (j'en ai vue ce n'est pas un mythe) mais ils sont rares car en general le chefs prefere se couvrir et descendre les personnes qui sont en dessous de lui (c'est plus facile). Je vous rappelle que le fait d'avoir des responsabilités implique que vous etes responsable du resultat meme si ce sont vos employés qui ont fait le travail.

    De plus le diplome n'affirme pas que vous etes compétant mais plutot que vous savez passer un diplomes. Je m'explique, j'ai deja vu des personnes qui était tres douées pour les etudes ne pas savoir travailler en entreprise et inversement j'ai deja vu des personnes tres qualifié, sachant manager des hommes et les motiver de facon a en tirer le meilleur, ne pas avoir leur bac. D'apres moi le fait d'avoir un diplome ne prouve pas que la personne soit qualifié.

    pour finir si vous souhaitez avoir un poste avec un bon salaire (et donc des responsabilitées) assurez vous d'etre capables de les assumer.

  • nanou_
    nanou_     

    Maintenant c'est vrai quand vous dites qu'il faut faire ses preuves, un métier ne s'apprend que par la pratique; Râler de ce qu'on a ou pas c'est une chose et ça peut être un moteur pour aller de l'avant si on s'en sert correctement, mais faire son boulot du mieux qu'on peut en est une autre et c'est ça le plus important. Et je pense que les 2 ne sont pas incompatibles. Si ce comportement vous interpelle dites-vous juste que "tant qu'ils gueulent c'est qu'ils respirent...", c'est plutot bon signe non ? Et arrêtez de regarder ce que fait ou ce que dit Pierre, Paul ou Jacques ... vous voyez bien, c'est source de frustrations !
    Et puis quelque soit le comportement adopté, y en aura toujours pour dire que c'est pas la bonne façon de faire; si les jeunes acceptaient n'importe quoi, certains trouveraient qu'ils manquent de charisme et d'ambition.

    Quant au fait que les jeunes soient assistés et ont l'impression que tout leur est dû, je pense que vous vous trompez : combien de jeunes se retrouvent avec des crédits à rembourser à la fin de leurs études, combien de jeunes travaillent en parallèle de leurs cours ou pendant leurs vacances... si ceux-là ne sont pas la majorité, merci pour eux de ne pas faire de généralités et tirer des conclusions hâtives.
    "Certains jeunes ne sont jamais contents, certains jeunes sont des assistés, certains jeunes croient que tout leur est dû" ... et certains moins jeunes se plaignent tout le temps que les jeunes se plaignent ;=) Qui sont les plus râleurs dans l'affaire ?

    Et puis est-ce être convaincu que tout nous est du quand on souhaite simplement avoir un travail correspondant à notre niveau d'études (on a quand même fait des études pour faire le métier quon aime; alors oui pourquoi pas faire des photocopies ou le café si à côter on nous laisse l'opportunité de faire notre métier convenablement).

    A méditer ...

  • nanou_
    nanou_     

    Toujours la même rengaine... quand ce sont pas les jeunes en général, ce sont les jeunes diplômés... je vais jouer au même jeu que vous sauf que je vais me placer du côté des jeunes diplômés (oui je suis encore une bleue puisque je ne suis sur le marché du travail que depuis 2 ans).
    Vous ne trouvez pas que vous en arrivez à avoir des propos plutôt limites ?? Je vous cite "[...]ils gueulent c'est en SSII ou en CDD ou alors, je glande. Ils sont jamais contents!". Ca vous rassure pas à vous que des jeunes diplômés veuillent être payés à BOSSER (faire leurs preuves) plutôt qu'à rien foutre de leurs 10 doigts ? C'est ça faire chier comme vous dites (cf titre du message) ??!

    Maintenant c'est vrai qu'on vit une époque difficile et que l'informatique n'est pas un secteur évident puisqu'il faut non seulement trouver sa place (pour les jeunes diplomés) mais aussi évoluer constamment pour rester compétent(e) (pour les moins jeunes diplomés).
    Moi je dis chacun sa croix : les jeunes diplômés râlent car ils ont du mal à trouver des entreprises qui leur fassent confiance et leur laissent leur chance de faire leurs preuves (sans abuser de leur statut de novice sur le marché du travail). Et dans quelques années, ils râleront contre les jeunes diplômés car ils auront d'autres préoccupations : ne pas passer au placard (voire ne pas se faire virer), rester à la page sur les nouvelles technologies, etc.

  • GPS
    GPS     

    La suite : A l'etranger (Canada, UK), si vous etes mauvais on vous vire. Je n'ai aucun probleme avec ca. En revanche, si vous etes bon, il ne mettront pas 5 ans a vous le faire savoir et encore moins a s'en apercevoir. Et pour vous le faire comprendre, on vous augmente de 10, 15% voire plus ou regulierement mais a un taux plus faible bien sur. Et surtout on n'hesite pas a vous confier des responsabilités pour voir ce que vous avez dans le ventre. Bref ils prennent des risques avec vous si ils estiment que vous en valez la peine.

    Le recrutement, pas d'hypocrisie. Les diplomes, ils en ont rien a cirer. C'est d'abord ce que vous valez professionnelement qui les interesse, puis ce que vous etes et en dernier les diplomes. En france, vous le savez, c'est d'abord les diplomes, puis l'experience et le savoir etre. De meme, sur le CV juste votre nom, prenom et adresse ! Pas d'age, de sexe, de photo, de statut marital(!), pas d'indication du nombre de gosse. Ils en ont rien a cirer ! Et je n'ai jamais eu de question lors d'un entretien sur ces themes. Et quand je leur ai dis comment cela se passait en France, pour ceux qui ne le savaient pas, m'ont regardé avec un drôle d'étonnement dans le regard...

    Cette approche et vision du monde du tavail me semble beaucoup plus saine et honnete que l'hypocrisie française. C'est pour ca que je me tire sans etat d'ame pour ce pays de m***** qui n'est guere plus bon que pour y prendre sa retraite.

    Alors un bon conseil, pour ceux qui le veulent, le peuvent, bien que c'est une decision difficile et longue a mettre en oeuvre, n'hesitez pas : faites le pas et cassez vous ce pays.

  • GPS
    GPS     

    En effet se barrer est une excellente solution.

    En fait je suis ecoeuré des moeurs de recrutement des entreprises françaises. J'ai 33 ans, bac+6 double diplome en commerce international, un mastere en informatique. Bref ce qui faut pour trouver du taf ici en France mais je me casse.

    La mentalité française est immonde et voila pourquoi : recruté en France, si vous etes un mauvais il est difficile pour l'entreprise de vous virer. En revanche, si vous etes bon, on cherchera a vous garder bien sur, pas fou, mais avec le plus bas salaire possible. Bref, on vous recompense de votre efficacité par un salaire de m*****, des responsabilités en inadequation avec votre salaire. Si vous obtenez 4% d'augmentation, vous etes tellement heureux que vous benissez votre superieur de vous l'avoir accorde.

    la suite dans le post suivant, mon texte est un peu long, dsl...

  • Renaud_
    Renaud_     

    Cette analyse me paraît toute à fait juste. Je suis entre le jeune dilpomé et le sénior que les boites ne veulent plus et les jeunes n'ont pas d'expérience... allez comprendre qqe chose dans ce foutoir ou chaque partie à tout à perdre. Je n'ai de conseil mais allez voir à l'extérieur je pense que l'on grandi plus vite professionnellement, en comparaison au contexte franco-français qui est dominé par une sorte de politique politicienne ou chacune élaborent des stratagèmes à la limite de l'esclaffade apoplectique. Un conseil : Tirez-vous de ce pays tant qu'il en est encore temps...

  • ryma
    ryma     

    Montréal, canada
    Embauchée comme conseillère en recrutement après 3 semaines de recherche
    Je travaille pour une agence de recrutement qui notamment place des informaticiens québécois en france.
    Et savez-vous ce que mes collègues féminines québécoises, en relation avec les entreprises francaises m'ont dit?
    Comment peut on bosser en france quand on est une femme? on a l'impression qu'il faut mettre une mini jupe et lécher les bottes du patron pour être considérée. En plus en recrutement ils sont affreux les francais, ils sont pas réalistes ils veulent tout et pas cher, c'est n'importe quoi.

    Oui,
    alors se casser c'est pas une si mauvaise idée

    (PS vraiment pardon pour la longueur du mail, mais j'avais envie de me lâcher)

  • ryma
    ryma     

    La suite :
    Sans expérience : CV à la poubelle
    Trop d'expérience,trop âgé : direction poubelle aussi (bah oui, la personne n'est plus à la page, puis elle est certainement trop chère en plus vous comprenez)
    `Bon profil` (comprenez 25-35 ans avec expérience) mais une année sabatique type ``tour du monde à la voile`` : poubelle aussi ! ben oui tien si il a pris des vacances aussi longues c'est forcément un fumiste!
    Bon profil en informatique mais avec un nom sonnant ``Afrique du Nord``: hésitation, mais finalement on le met de côté aussi (sur le rebord de la poubelle) car en informatique, les profils méditérannéens y'en a trop dit-on , les entreprises veulent qu'on éclaircisse tout ca!
    Ajoutons les critères suivant
    - t'as pas un beau diplôme, t'es pas grand chose non plus(même si tu as une belle expérience)
    - T'es une femmme et tu veux de hautes responsbilités : ``ouais tu vois j'sais pas trop je le sens pas là, à voir si tu baisses tes prétentions salariales``
    Pour finir, rajoutons que la france est un des seuls pays demandant encore un photo sur le Cv et utilisant la graphologie

    Bref, le bilan est vraiment dégueulasse
    mais je tiens quand même à rassurer tout le monde ce n'est heureusement pas partout comme ca, y'a de très bonnes entreprises, de bons patrons avec une bonne éthique prêts à donner sa chance à toute personne qui le mérite...mais encore faut-il tomber dessus

    Donc avec tout ca, tous ces constats, l'expérience de mon frère etc...qu'est-ce que j'ai fais moi, en sortant de mes études (en septembre 2004)?
    Je me suis dis: je veux un endroit où on me donne ma chance, même si je suis jeune, type fonctionnement des pays anglophones; je veux un endroit où les gens sont considérés pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'ils paraissent

    Et savez-vous où je suis depuis janvier 2005 ?
    Cf suite dans le prochain e-mail

Lire la suite des opinions (32)

Votre réponse
Postez un commentaire