En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les internautes vont pouvoir échanger des coups de main

Les internautes vont pouvoir échanger des coups de main
 

Dès le 15 juin, le site Troc-services permettra à ses adhérents de faire du troc de services : jardinage, bricolage, etc.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • annick 10
    annick 10     

    bien lu les messages je pense que bien encadré ce service de "bon procédé" sera très utile. nous avons eu beaucoup de chose qui ont été lancée mais inutilisable dans les faits.

    Ce dont les gens ont besoin est en fait bien d'une aide ponctuelle, occasionnelle, pour les pêtites choses extra de la vie.

    Je m'explique : 1- j'ai 60 ans seule je dois déménager, qui va m'installer mes tringles à rideaux, mes luminaires, etc.... cherchait une entreprise artisanale pour le faire !..
    2- J'ai un problême de santé (plâtre à une jambe par exemple) qui m'empêche d'entretenir provisoirement mon jardin, j'aurai besoin d'aide pendant pour le bécher !... avez-vous une entreprise qui va vouloir le faire
    à ma place !...
    3- J'adore les enfants, une maman de mon quartier est en panne, sa nourrice est malade, qui va aller chercher ses enfants à la sorttie de l'école, je peux le faire pendant quelques jours...

    Pour moi le service d'échange c'est ça, et dans l'entourage, connu, il n'y a pas forcément de possibilité


    OK donc, mais avec un encadrement limitant par exemple le nombre de points par période à des temps correspondant bien à du "dépannage ponctuel"

    Merci à tous
    Annick

  • nicolas007
    nicolas007     

    dans le jargon courant, on appelle çà Échange de bon procédés.......va savoir, à chacun sa vision. par contre c'est une porte ouverte à toutes les âneries. C'est au gouvernement de sanctionner ou d'assumer ses responsabilités.

  • justinptimo
    justinptimo     

    Je te rejoins plus, là, TuTuX.

    J'ai la même interrogation concernant l'aspect juridique...

  • TuTuX
    TuTuX     

    disons que l'internet fait partie de ma vie quotidienne depuis 10 ans environ alors je commence a en avoir un aperçu assez vaste et un certain recul. Il n'empeche qu'il suffit souvent de coller une etiquette "web" sur une vieille idée pour donner l'impression d'avoir inventé le fil a couper le beurrre ou l'eau chaude.

    De plus je ne combat pas l'idée d'échange de services en tant que telle que je trouve plutot bien (l'entraide c'est toujours sympa).

    Je constate juste que ce système existe deja depuis belle lurette et surtout qu'il a engendré tout un tas de problems juridiques comme je l'ai rappelé. Les artisans voyant des chantiers leur filer sous le nez ont intenté des proces au SEL sur la base d'une plainte pour travail clandestin.

    D'apres ce que je viens de voir, il semblerait que les adherents du SEL aient eu finalement gain de cause en appel (ils ont donc été condamnés en premiere instance !) mais sous réserve que l'activité réalisée ne soit pas "répétitive" ce qui limite quand meme pas mal les choses surtout si vous etes doué dans un seul domaine ou si vous faites profession de cette activité ("que dans la mesure où il s'agira d'une activité non répétitive et ponctuelle, type « coup de main » et n'entrant pas dans le cadre de votre profession").

  • justinptimo
    justinptimo     

    Je suis un peu d'accord avec vous deux.

    Néanmoins, dans beaucoup de domaine, on fait du neuf avec du vieux. Attendons de voir avant de critiquer un projet à peine lancé.

    "demagodemago" les risques que tu évoques sont réels et je me demande bien comment ils pourront légalement y pallier.
    Cependant, si je me présente demain au CCAS pour leur demander une aide, il vont me rire au nez. Les classes "moyennes", auxquelles j'appartiens, gagnent trop pour avoir une quelconque aide et pas assez pour un dépassement de budget propre à ce tpe de service. Moralité, ce site peut être une idée intéressante.
    TuTuX, aujourd'hui beaucoup de chose sont "en ligne" et pas seulement pour faire "in". Réveilles toi, l'internet fait partie de notre vie quotidienne.

    :hello:

  • TuTuX
    TuTuX     

    il y a quelques années on a bcp entendu parler d'un systeme strictement identique qui se baptisait le SEL si je me souviens bien. Exactement pareil sauf qu'on utilisait pas encore le net a grande echelle donc forcement ça faisait moins classe.

    Le seul soucis, c'est que ces communautés d'échange étaient tellement actives dans certains endroits de france que les artisans les ont attaqué pour concurrence déloyale vu que les gens s'échangeaient aussi des services de bricolage ou de mécanique par exemple. Et je ne crois pas dire une betise en disant que ces réseaux ont été condamnés à ce titre ...

    encore une fausse nouvelle bonne idée de plus, mais du moment qu'on lui attribue le titre de "on line" ça interesse tt de suite tout le monde. C'est bizarre ça me rappelle furieusement une situation autour des années 2000 ou tout ce qui etait WEB prenait subitement de la valeur ...

  • demagodemago
    demagodemago     

    Si certains prennent la peine de créer une association ou une entreprise de service aux personnes, c'est justement pour apporter une moralité, des compétences et des garanties.
    - Quelles sont vos garanties concernant la moralité de l'intervenant en aide scolaire (ou en garde d'un soir) vis à vis de votre enfant ?
    - De quels recours disposez-vous en cas de mal façon ? (combien on déjà payé pour des travaux qu'un débutant aurait mieux réalisé !)
    - De quelle assurance disposez-vous en cas d'accident (ou pire) ? Les bricoleurs et les bricolos se blessent régulièrement + ou - grièvement ...
    M. Guirouvet fait dans la démagogie lorsqu'il prétend s'inspirer de la loi Borloo. Premièrement, ceux qui n'ont pas les moyens de se payer des services doivent s'adresser à leur CCAS qui pourra les aiguiller vers une association ou financer tout ou partie de la dépense. Deuxièmement, le plan Borloo a deux objectifs : lutter contre le travail au noir et professionnaliser cette branche d'activité.
    Ce système arrivera a tout sauf à ces objectifs ...
    FlipFlop

Votre réponse
Postez un commentaire