En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les industriels disent stop à l'inflation de la copie privée

Le monde de l'électronique grand public ne veut plus que la taxe sur les lecteurs MP3 et autres enregistreurs de DVD à disque dur augmente en fonction de leur capacité de stockage.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • borneo33
    borneo33     

    Ayant un disque dur de 80 GO en carafe, dont il me faut assurer la sauvegarde (il s'agit essentiellement de fichiers graphiques professionels (publicité, menu de restaurants etc..), j'ai voulu acheter un pack de DVD RW DL : prix de la punition 75 Euros. On trouve des disques durs à 60 euros seulement pour cette capacité.
    Je ne vois aucune raison d'engraisser les maisons de disques pour sauvegarder mon travail. C'est pourquoi, j'ai décidé d'acquérir mes espaces de stockage en ligne sur des sites allemands.

    Je ne vois pas pourquoi on ne taxerait pas les siéges de voiture, au motif que l'on écoute la musique des artistes dans une voiture ou le bois de chauffage car il nous arrive d'ecouter de la musique au coin du feu, ou les appareils de surdité au motif qu'ils permettent aux sourds de gouter aux joies de la Musique patentée !

  • jeanflo
    jeanflo     

    ce serait pas mal que cela soit remis à plat lors du débat sur la loi DADVSI.
    les utilisateurs sont prêts à payer.
    Les fabricants n'auront nul besoin de suivre l'inflation du stockage à partir du moment ou l'utilisateur qui paye une licence globale pourra librement socker sur son PC, voire se foutra totalement de perdre sa discothèque puisqu'il pourra télécharger à toute vitesse un titre lorsqu'il veut l'écouter depuis la bibliothèque mondiale du P2P.
    Il est un peu fatiguant de voir ces fabricants lobbyistes faire la loi alors que eux mêmes sont les premiers à foutre la merde dans le monde de la musique en inondant le marché avec une technologie que le politique est incapable d'anticiper. De toute façon ils profitent bien de toutes les facettes du marché.
    Si le prix du composant flash ou disque dur baisse et que la taxe augmente, je vois pas ou est le problème, ils n'ont qu'à mettre la valeur ajoutée ailleurs avec de beaux écrans, de la couleur, de l'autonomie, de la qualité sonore et du soft sans DRM : ce que veut le public en somme.
    Si Steve Jobs a pleuré pour qu'on baisse la taxe sur son Ipod c'est uniquement parceque son produit était de plus en plus concurrencé, pas parce que il devenait trop cher pour les bobos.
    les vrais pénalisés sont surtout les distributeurs qui sont concurrencés par les achats à l'étranger mais cela reste marginal et n'est pas propre au monde du balladeur numérique.

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    sur la "durée de vie", mais sur la capacité de stockage. Et ensuite, ce ne sont pas les artistes qui sont rémunérés, mais leurs intermédiaires (les majors).

Votre réponse
Postez un commentaire