En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les industriels américains plaident pour les délocalisations

Huit grands groupes high-tech font pression pour que le Congrès et l'administration Bush ne limitent pas les délocalisations d'emplois qualifiés dans les pays à bas coût de main-d'?"uvre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • Georges_
    Georges_     

    en france, il faut creer des societes .. holdings (surtout avec l'euro fort). Mais holding veut dire qu'on a du fric pour creer la societe et achetr les participations, les autres citoyens peuvent allez se faire voir.
    Pas d'interet de creer un entreprise classique en france, trop taxe, main d'oeuvre chere et non corveable a merci (mais ce dernier point va changer, le rma est un pas dans la bonne direction, merci raffarin)
    Desole, mais le monde actuel n'a jamais ete aussi capitaliste malgre les pleurnichards franchouillards et leus politiciens de banlieue demagos qui leur promettent des reves insences dans les conditions actuelles. Ca va faire mal au niveau politique.
    car effectivement ca n'est plus en France qu'est la consommation, mais en asie

  • blaz_
    blaz_     

    Si on délocalise massivement tout ce qui peut être "offshorisé" ça va quand même faire uen masse salariale au chomdu importante et en très peu de temps.
    On en peut pas ignorer les conséquences sociales de ce genre de décisions.
    Regarde le nord de la frane, après les délocalisations industrielles: si le mouvement de délocalisation va trop vite, la france ressemblera au Nord.
    Tu dis qu'il suffit de s'adapter. Mais tout le monde ne peut pas s'adapter en permanence : quand on est jeune, sans famille à nourrir et prêt à bouger partout ça parait stupide, on a l'impression qu'il suffit de se bouger et de le vouloir pour s'adapter, mais quand tu es père de famille tu vois les choses différamment.Et quand tu as 50ans c plus dur aussi de s'adapter.
    Qu'en fait on de tout ces "mauvais" citoyens qui ne veulent/ne peuvent s'adapter aux exigences de l'économie ?

  • vladimir_
    vladimir_     

    le déplacement d'activité de production n'a jamais entrainé la perte d'un pays riche. Veuillez observer qu'un pays riche reste un pays riche et il est très difficile pour un pays pauvre de devenir riche...
    (c'est un peu étrangement basique comme phrase mais elle a l'intérêt de résumer une vérité).
    nos sociétés modernes ont évoluées et se sont enrichis malgré la disparition de l'extraction et de la production de charbon dans le nord de la France. On ne peut pas nier que des gens se sont retrouvé sans travail, on ne peut pas non plus demander à des gens de se former à une autre activité alors qu'ils ont exercé un métier souvent difficile pendant un grand nombre d'année. ça peut faire peur d'entendre que des populations d'individus se retrouvent sans emploi mais ne soyons pas trop crédule, il s'agit là d'une évolution "naturelle" de la société moderne. Alors après on peut crier au loup contre le méchant capitalisme mais comme disait Churchill au sujet de la démocratie... "c'est nul mais on a rien trouvé de mieux" :) la réalité, c'est que nos sociétés doivent s'adapter et être plus performante. personne ne peut nier que c'est notre enrichissement ne s'est pas fait en passant d'une activité primaire vers le secondaire pour avoir une activité tertiaire.
    il n'y a aucune raison de croire que l'externalisation de service comme le développement informatique soit le signe de la fin de notre monde!
    Nous sommes informaticiens, nous savons que certaines tâches ne peuvent pas être externalisées, nous savons que dans nos écoles et dans nos ambitions, l'objectif est d'arriver à un niveau d'expertise et/ou à des fonctions managériales..
    il faut bien des ingénieurs français pour toutes les phases d'expertise en amont de la réalisation et en aval...

  • reaction
    reaction     

    Bien sur que les sociétés évoluent,
    mais lorsque l'on parle d'offshore, il ne faut surtout pas confondre :
    le droit au travail universel
    et le détournement organisé du travail !

    Le mot est volontairement fort, mais pour recadrer le débat, il faut avoir conscience que la grande majorité des ingénieurs français travaillent
    sur des projets Français (voire des projets internationaux) mais toujours dans des entreprises françaises.

    Les pays en voie de développement cherchent avant tout des contrats étrangers pour avoir une croissance maximale, mais se soucient-ils vraiment de développer leurs industries, leurs banques et assurances et le reste ?
    Non, il ne travaillent que pour gagner de l'argent, ce n'est pas crime, bien sûr

    Mais on pourra quand même regretter qu'ils n'en profitent pas développer leur propre pays et créer le besoin chez eux avant de s'attaquer directement à l'international en criant haut et fort 'on a le droit au travail'.

    Avant de parler de 'partage du travail au niveau mondial', parlons d'abord de 'partage des besoins' !

    Contrairement à toi, je compare facilement l'industrie du textile à celui de l'informatique, et si tu ne le fais pas, sache que les dirigeants n'y voient qu'un processus de production comme un autre ! Peu leur importe le diplôme, au contraire, plus le salaire est élevé à la source, plus l'économie réalisé sera grande pour eux seuls.
    Et je m'insurge contre toute sorte délocalisation qui ne se préoccupe pas du social (français ou international)!

  • blaz_
    blaz_     

    La question n'est pas le respect, on est tous d'accord pour dire qu'un étranger a les mêmes compétences qu'un national. C'est pas la question.
    La question est :
    à force de tout délocaliser, que nous reste-t-il pour rester un pays riche et puissant ?
    que restera til pour faire travailler les gens ici ?
    Qu'ils aient de l'argent pour acheter et faire tourner l'économie ?

  • vladimir_
    vladimir_     

    Bonjour,
    Les gens qui se plaignent du phénomène de l'offshore oublient que par nature les sociétés humaines évoluent et "montent en compétences". C'est une réalité et c'est ce qui fait que la France est un pays riche et puissant. Nous, les français, nous avons pu progresser et nous devons aussi accepter que d'autres pays progressent aussi. les informaticiens français doivent aussi monter en compétences pour avoir plus de fonctions de valeur ajouté. Si nous décidons de pas progresser, nous de pouvons pas décider que les autres ne le ferons pas.
    Et l'offshore correspond à une réalité qui consiste dans le partage du travail au niveau mondial. Les ingénieurs en informatique hors de France peuvent être aussi bons que nous. Leurs salaires ne sont pas négligeables, ils gagnent partout beaucoup plus que leurs concitoyens. Quand un pays attirent des investissements, c'est un pays qui s'enrichie et qui forme sa population et qui donc évolue.

    IL faudrait aussi un peu respecter l'étranger. Un type qui travaille et avant tout un être humain qui mérite d'être respecté en tant que tel. Respecter les réalités: l'informatique, ce n'est pas le t-shirt; C'est des années d'études où que ce soit dans le monde; Ce sont de bons salaires où que ce soit dans le monde. Donc, nous sommes très loin de l'image d'Epinal qui voudrait que ce soit de l'esclavage moderne. Soyons tout simplement meilleur que nous le sommes aujourd'hui et nous gagnerons ce que nous méritons.

    (Je vous prie de m'excuser si des erreurs d'orthographe se sont glissées dans ce texte)

    Vladimir

  • reaction
    reaction     

    Ne prend pas ton cas pour une généralité !

    N'importe quel dirigeant d'entreprise moyennement vénal est capable de tenir un tel discours?
    'Réduction des coûts, satisfaction des actionnaires, mettre le travail aux enchères internationales?' sont des réalités bien plus importantes que de donner du travail à ses propres enfants.

    Ne soyez pas dupes, plus du tiers des entreprises offshore indiennes sont des filiales de groupes américains et les autres sont subventionnées par l'état avec des sommes astronomiques dont le tarissement prochain commence déjà à inquiéter les clients et les indiens !
    Sans parler du risque majeur d'un conflit avec le Pakistan qui pourrait envoyer les ingénieurs aux front ou détruire par l'atome les précieux octets des clients?
    Reste la Chine, les américains seront-ils capables de mettre la moelle épinière de leur économie entre les mains du géant rouge ? Demain, il seraient à la merci d'une grève d'ingénieurs réclamant des augmentations (qui se feront disperser par des tanks sur la place Tien An Men).

    Et dans le meilleur des cas dans quelques dizaines d'années, le monde trouvera enfin son équilibre, les pays en voie de développements auront enfin rattrapés les nôtres (avec des niveaux de salaires égaux).
    Pendant que chez nous, on essayera vainement de remettre sur les rails nos grands dirigeants bafoués par la délocalisation massives du haut management et du décisionnel que les actionnaires auront délaissés face aux prétentions des jeunes sortant des collèges en management les plus réputés de New Delhi ou d'ailleurs ?

    Finalement, ça serait pas si mal si l'Etat français réfléchissait intelligemment aux impacts sociaux économiques de ce genre de situation (entre deux campagnes électorales)
    ? il y a peu d'espoir.
    Sinon celui de se battre et faire valoir ses droits intelligemment. La solidarité n'existe plus, bien trop dangereuse pour certains.? Soyez néanmoins prêts à vous unir quand ce sera nécessaire !

  • dak tirak
    dak tirak     

    Tout va tellement vite dans notre monde. Regarde les pays de l'est : leur niveau de vie a beaucoup changé, ceci en si peu de temps (attention ! Pas tout le monde ! Une minorité pour l'instant seulement). Idem pour la Chine.

    Regarde aussi la France et l'Europe, sortie ruinée à la fin de la seconde guerre mondiale. En à peine 20 ans (ok, avec l'aide du plan Marshall) elle s'est offerte un bon niveau de vie.

  • ojbis
    ojbis     

    oui mais pour ca il faut attendre que tous les pays aient des niveaux de salaires assez proches, ce qui je pense ne devrait pas arriver avant 400 ou 500 ans... Car sinon, les ouvriers chinois ne pourront plus vendre leurs marchandises aux européens qui n'auront plus de travail parceque ces memes chinois n'ont pas assez d'argent pour nous acheter notre gastronomie et puis ils n'ont meme pas assez d'argent pour acheter les produits qu'ils fabriquent eux memes ! (combien de temps faut il à un chinois pour pouvoir se payer la paire de nike qu'il fabrique à la chaine ?)

  • dak tirak
    dak tirak     

    elle consiste à encore et encore, réinventer le travail.

    En 1900 quand l'industrie a chassé les artisans, on a inventé la notion de service.

    En 2000 quand le service se délocalise, il faut inventer ...autre chose !

    Je ne suis pas philosophe ni même économiste, mais l'histoire nous apprend qu'il faut... Autre chose. Cet autre chose qui fait que "l'on" pourra faire, alors que les pays émergeants ne pourront pas (encore) faire.
    Reste maintenant aux esprits inventifs de le trouver.

    Autre solution : la création de pôles. Si l'on est un tant soi peu égalitariste, on va se dire qu'un chinois, un pakistanais,... a autant le droit qu'un européen au travail, à de bons salaires, à un niveau de vie décent.

    Et alors des pôles de compétence vont se créer, mais non plus au niveau régionale (ile de france=service, bordeaux=vin, ...) mais au niveau mondiale (france=gastronomie, italie=mode, chine=industrie, japon=robotique, ...)

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire