En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les fabricants d'appareils électroniques s'unissent autour de Linux

Sony, Hitachi, NEC, Philips, Samsung, Toshiba... les grands de l'électronique grand public se regroupent pour développer une version de Linux adaptée à leur équipements. Une mauvaise nouvelle pour Microsoft qui voit les chances d'imposer son système s'amenuiser.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • Le Scrameustache
    Le Scrameustache     

    puisqu'on vit dans un jungle ou l'argent donne le droit de tuer légalement (cf le dernier épisode des américains en Irak) et d'enfoncer toujours plus les majoritées dans la misère. Pour avoir une place dans la société et être reconnu des siens, aujourd'hui on ne cherche plus un poste à valeur ajouté, on cherche du fric :o)

    De toutes façon, ce n'est pas en foutant les autres dans la merde qu'on résoud ses problèmes, par contre ça relance formidablement les polémiques et le commerce sur la sécurité :o)

  • Beloko
    Beloko     

    Effectivement, dans une entreprise ce n'est pas la grauité qui compte mais la rentabilité ... c'est bien pour ça qu'un OS gratuit est plus rentable qu'un OS payant ... si tu ne me crois pas, demande à ton comptable (vous calcurez la différence ensemble).

    Ensuite le catalogue logiciel et l'architecture de Linux permet plus facilement de remplacer un Unix qu'un Windows ... alors forcément n'étant pas vaincu on prend Microsoft en grippe et on dit que c'est de la merde sans savoir vraiment pourquoi ?!! Mais toi qui viens souvent sur 01NET tu as sans doute constaté que Sun, IBM et HP s'intéressent beaucoup au petit nouveau (ils proposent déjà des produits et des services pour Linux). J'imagine qu'ils n'ont sans doute pas l'intention de perdre encore une fois un marché qui leur rapporte gros ?!! Ils n'ont pas construit leur empire en faisant du gratuit ?? Penses tu que leurs intention soit d'enrichir une communauté noble qui souhaitent construire un système d'information libre et peu couteux pour tous ??

    Enfin que tu payes un développeur, je trouve ça normal, puisqu'il a travaillé pour toi ... que ce soit pour réaliser une application de rigueure sous Windows, MAC/OS ou Linux, ?!! Malheureusement tu ne fais pas l'unanimité, certaines boites ne se gênent pas et "embauche" des stagiaires pour développer des softs à partir de code gratuits et repiqués des briques toutes faites à l'Open Source, puis revendent le produit fini pleins tarifs sans partager les nouvelles sources : ça existe (puisque j'en ai connu).

    Je ne pense pas que toi non plus tu ai envie qu'on te pique ton boulot après plusieurs années d'études :o)

  • Beloko
    Beloko     

    Pour que Linux soit mieux que Windows, il faudrait déjà que celui-ci puisse le remplacer ??! Entre un système gratuit super génial à 0Frs et un système super merdique à 1500 Frs, pourquoi est ce que les gens gardent leur Windows ?? Il y a certainement une explication rationnelle :o)

  • Pascal C.
    Pascal C.     

    Je pense que ta réponse est ironique? Enfin, dans le doute...

    Je sais que Solaris n'est pas gratuit (bien qu'il en existe une version gratuite), ni AIX. En fait, la gratuité de Linux n'est pas franchement ce qui m'intéresse le plus dans cet OS à vrai dire! C'est surtout la performance, la stabilité, le catalogue de logiciels... Je citais Solaris car c'est par lui que j'ai pu apprécier concrètement le côté "administrator-friendly" des Unix. Et pour l'administration, à l'époque, j'utilisais effectivement des scripts.

    Tu sembles déplorer que sous Unix il faille des gens qualifiés. Mais sous Windows aussi... Déployer du Windows en entreprise, avec des réseaux hétérogènes et de la sécurité, cela ne s'improvise pas, il faut des compétences, parfois autant qu'en Unix!

    Quant à la rémunération de ton travail, c'est à chacun de vivre comme il l'entend. J'ai déjà payé des développeurs Open Source, parfois fort cher, cela ne me choque pas... En entreprise, la gratuité n'est pas forcément le plus important!

  • Pascal C.
    Pascal C.     

    Je n'ai jamais dit que Linux était temps réel. Simplement, quand il s'agit d'effectuer des traitements temps réel (c'est du "best effort" seulement, mais le but recherché reste tout de même le temps réel), je constate que Linux est considérablement meilleur que Windows.

    Mes comparaisons? Un portable PII-233 sous Linux l'emporte sur un PII-350 sous Windows 98. Un PC Duron-800 sous Linux a moins de problèmes à lire des vidéos et des MP3 qu'un PIII-800 sous W2K, ce dernier ayant plus de mémoire et des disques U2W SCSI. Je mets toujours un copieux buffer sous Windows.

    Quant aux logiciels gratuits sous Windows, ce sont généralement des freewares, rarement des logiciels libres (ou alors des portages de logiciels libres GNU).

    Côté logiciel multimédia, Linux a encore du retard, mais on commence à voir des choses intéressantes. J'ai par exemple découvert récemment mplayer, c'est une merveille comparé à Windows Media Player.

  • Beloko
    Beloko     

    D'autre part, en ce qui concerne l'administration système, domaine dans lequel tu es expert comptable et ou tu excels impitoyablement en déploiement d'updates, tu sais qu'AIX, Sun OS et que la gamme d'outils proposée par ces éditeurs ne se sont pas plus gratuits que le système et les logiciels de Microsoft ??

    Enfin concernant Linux, c'est encore un peu la jungle il y a fort à parier que pour répondre précisément à tes besoins d'administrateur, un petit développement en Perl, en C ou en Shell s'impose ... car hélas oui, tout est encore à faire et il faut souvent faire appel à des personnes qualifiées pour développer ces outils ;o) Malheureusement, Linux ce veut une communauté de gens sympa qui cache une bande d'hypocrites intéressés (des patrons, des managers), puisqu'effectivement les entreprises n'hésitent pas à piller les oeuvres morales des braves développeurs Open Source pour créer à petit prix des services payant dont ils sont au final les seuls bénéficiaires.

    Linux n'est pas un système qui profite pleinement au gens qui passent du temps chez eux à le construire mais à ceux qui le font construire. Dans un monde ou tu payes pour avoir des droits et pour survivre, je trouve normal d'être payé convenablement pour le travail que j'ai fait ;o)

  • Beloko
    Beloko     

    Alors comme ça tu connais Linux, Windows et Unix ?? Donc tu sais que Linux n'est pas un système temps réel comme QNX :o) Donc tu sais aussi que ton problème de lecture "aléatoire ?!!" sous Windows est en principalement fonction de la puissance de ton CPU, des priorités accordées aux tâches et à la taille du buffer que tu as judicieusement configuré dans ton lecteur audio/video :o)

    Ensuite pour le multimedia, je pense que tu sais également que MAC/OS et Windows disposent d'une suite de logiciels développés par des tiers (parmi lesquels certains sont gratuit) incomparable à celle que propose Linux aujourd'hui :o) Montage video, traitement du son, retouche graphique, encodage, DAO ... si bien qu'Adobe profite de ce vide pour introduire son futur Photoshop 8 sous Linux qui ne sera ni gratuit, ni Open Source ;o)

  • Pascal C.
    Pascal C.     

    (suite du message précédent)

    J'ai été administrateur Unix, puis Windows NT, et je trouve que l'administration Windows est horriblement coûteuse. Unix (et a fortiori Linux) présente l'avantage de pouvoir être largement automatisé, contrôlé et déployé à distance, sécurisé de façon fine, etc.

    Je me souviens qu'il y a 10 ans, quand nous recevions les CDROM de mise à jour de Solaris (équivalents des "services packs" ou des "updates" de Windows), l'équipe Unix recopiait le contenu sur le serveur, lançait une commande, et durant la nuit les stations étaient mises à jour sans aucune autre intervention humaine. Quand nous avons voulu faire ça sous Windows, il a fallu acquérir MS SMS (très coûteux et complexe), passer 15 jours en formation, pour finalement une efficacité très inférieure...

  • Pascal C.
    Pascal C.     

    Je ne suis pas d'accord sur le fait que Windows soit incontournable pour le multimédia.

    Les capacités temps réel de Linux sont bien meilleure que Windows 2000 par exemple, ce qui rend la lecture de vidéo ou de MP3 moins aléatoire que sous Windows (par exemple lecture de MP3 tout en lançant des tâches lourdes comme une impression).

    En outre, des efforts importants ont été faits par la communauté du libre dans le domaine du multimédia. Des outils comme MPlayer sous Linux offrent des possibilités supérieures à MediaPlayer, et si leur installation n'est pas toujours évidente, le résultat est bluffant. J'en connais pas mal qui encodent des vidéos sous Linux, avec sous-titrage maison et tout, et ça ne leur pose aucun problème, bien au contraire!
    Quant aux formats vidéo, même les fichiers WMV et RM sont lisibles sous Linux!

    Quant au choix de Linux par les entreprises, je ne suis pas certain que la gratuité soit l'argument décisif. Certes, cela peut jouer, mais un bon comptable va raisonner en coût global, et si un logiciel gratuit demande trois fois plus de travail d'administration, il n'ira pas loin. Ce qui est vrai en revanche, c'est qu'une distribution Linux gratuite vient avec la suite bureautique, les outils serveur (base de données, serveur web...), etc., et ça finit par chiffrer. Sur mon PC Windows, il y a quelques années, j'avais pour 50.000F de logiciels, qui ont tous aujourd'hui un équivalent libre utilisable (sauf peut-être l'outil de dessin technique).

  • daumy
    daumy     

    microsoft et autres américains font pression sur la C E E pour accepter les brevets de leurs micro ensembles constitutifs de leurs logiciels donc cette information est de première importance pour contrer le monopole de fait de la technologie américaine R Daumy

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire