En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les eurodéputés veulent la fin des coûts de roaming mobile en 2015

Mis à jour le
Les eurodéputés veulent la fin des coûts de roaming mobile en 2015
 

Le parlement européen soutient l'interdiction des frais d'itinérance dans l'UE d'ici le 15 décembre 2015. Un vote en séance plénière suivra en avril 2014.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • OldGeek
    OldGeek     

    votre avis me semble un peu court, c'est oublier les frontaliers qui sont bien plus nombreux que les Eurodéputés, et les millions de touristes Européens qui par exemple ont maintenant des applications de domotique ou de sécurité qui nécessitent de rester connecter en cas de passage à l'étranger ou les zones frontalières.

  • OldGeek
    OldGeek     

    eh oui quand je vais chez ma fille qui habite à quelques kilomètres de la frontière on bascule d'une pièce à l'autre entre Orange et les opérateurs Belges, avec les coûts qui s'ensuivent si on n'est pas extrêmement vigilants. A l'heure où trop de citoyens portent un regard négatif sur l'Europe, montrons leur que l'Europe c'est aussi progresser en ce genre d'initiatives.

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    @tirnon Même si je n'ai pas de téléphone mobile à titre perso, il y a quand même pas mal de frontaliers qui se retrouvent coincés au niveau des bords de France par une barrière invisible que l'on appel frontière. D'un coté c'est bon, de l'autre ou si l'on se rapproche un peu trop c'est plus bon... Et si cela n'était que pour le mobile, travailler d'un coté c'est bon, de l'autre ça complique déjà pas mal les choses administrativement...

  • Tirnon
    Tirnon     

    J'ai quand même l'impression qu'ils votent pour quelque chose qui les concernent en premier chef, la grande majorité des européen ne voyagent pas assez pour avoir ce genre de considération.

Votre réponse
Postez un commentaire