En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les enchères inversées d'informaticiens adjugées par la loi sur les PME

Ce système où gagne le moins-offrant est mieux encadré. Mais il peut toujours s'appliquer aux services informatiques.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • gco
    gco     

    Vous ne voulez apprécier que les effets d'aubaine d'une telle situation, sans nuances.
    Comment pouvez-vous parler de prix réel dans un système qui ne garantit plus un niveau minimal de rémunération ?
    Pourra-t-on éviter la paupérisation des corps de métiers ouverts à cette concurrence organisée ?
    Ne percevez-vous d'ailleurs pas le danger pour vous-même (80 % des achats passés bientôt par ce système et vous pourrez remplacer 'prestataires' par 'acheteurs' dans votre post)?
    Ne voyez-vous pas que ce système tend à reléguer l'individu au rang de marchandise ?
    Reconnaître aujourd'hui que vous avez trop payé est un aveu d'impuissance de votre part à peser en quoi que ce soit sur un marché orienté avant tout par l'offre et la demande. N'affichez pas trop cette faiblesse de votre part à bien saisir les tenants et aboutissants des marchés et des situations humainement acceptables, car vos propos précédents pourraient choquer tout manager un tant soit peu intéressé par les aspects techniques et sociétaux d'un projet.

    Salutations

    gco

  • V.
    V.     

    Il est clair que certaines SSII vendent à perte, soit pour limiter le taux d'intercontrats pendant la période de gros temps, soit par peur le plus souvent de peur de se faire déréférencer.

    Cette situation est en train de faire crever les SSII vraiment sérieuse et il ne restera bientôt que les charlots qui s'étaient gavés pendant la bulle Internet.

  • PATOU_
    PATOU_     

    Attendez, il faudrait voir à ne pas tout mélanger...

    Le role d'un acheteur est d'achter la bonne prestation au meilleur prix.

    Les prix, surtout dans les prestations informatiques ont explosé il y a quelques années sans aucune commune mesure avec la valeur réelle apportées par les prestataires !

    Aujourd'hui, alors qu'on retombe sur des prix plus normaux, tout le monde pleure en oubliant que pendant 5 ans ils s'en sont mis plein les poches.

    Les enchères inversées permettent aujourd'hui d'acheter une prestation à son prix réel, rien d'autre.

    Désolée si certains ou certaines pensent valoir plus , mais un développeur de base n'apporte pas une valeur ajoutée qui mérite 500, 600 ou 800 euros par jours !!!

    Si vous etes vendus 300 euros par votre entreprise, c'est que, soit votre entreprise n'a rien compris et vous vends à perte (mais ça n'existe pas) soit que c'est ce que vous valez exactement sur le marché !!! Ensuite, si ca frustre certain de ne valoir que 300 euros alors qu'ils pensaient en valoir 600, 800 ou plus, et bien qu'ils se remettent un peu en question !

    Patou

  • libros
    libros     

    du moment que TOI tu fais ton beurre rien à faire des pratiques qui ont tendance à légèrement ressemblées à de l'esclavagisme. Bon 13 mois.
    je suis sur que vous serez la première à hurler le jour ou votre patron délocalisera pour faire des économies et que l'on vous proposera un poste d ereclassement à 300 euros/mois.

  • zorglub_
    zorglub_     

    Fais gaffe que ta part de variable ne soit pas
    amputée pour retards de livraison et mauvaise
    qualité des livrables, comme c'est le cas avec
    les développeurs "bon marché" (ie : débutants).

  • PATOU_
    PATOU_     

    Quand j'achète une presta à un fournisseur (SSII ou conseil) je suis contente de pouvoir enfin faire baisser les prix... 2500 euros un consultant (prix courantsil y a quelques temps) c'était n'importe quoi.

    Ce système permet de revenir a des tarifs plus en phase avec le marché !

    Pour les développeurs, on ne leur demande pas d'être des flèches, mais juste de savoir exécuter et coder. Seul pour le chef de projet on recherche un peu d'expertise

    Alors les enchères inversées moi je signe, d'autant qu'une part de mon variable est calculé sur les économies en termes d'achats de prestations informatiques !

  • Hollande
    Hollande     

    "Nées au milieu des années 1990 aux États-Unis..." Faux. les enchères inversées sont nées aux pays bas pour vendre ... des fleurs !!, lesquelles comme les informaticiens sont périssables aussi ... Ceci explique celà !!

    Les fleurs invendues envoyées à la destructions. les informaticiens au chomage éternel ...

    Mais mème sans ces enchères, nous savons bien que l'utilisateurs choisit les pions les moins chers.

  • toto_
    toto_     

    En même temps, c'est tordu tout ça. Les informaticiens peinent à trouver (et garder!) un job, mais pendant ce temps pas mal de grosses boites d'info se plaignent (en Angleterre par ex) d'avoir extrèmement de mal à trouver du personnel QUALIFIE (c'est à dire pas des programmeurs du dimanche qui on codé 3 lignes de VB et se présentent à des entretiens d'embauche pour des post demandant des connaissances techniques très pointues sur les derniers langages et technologies à la mode)

  • Grosse Patate
    Grosse Patate     

    Il me semble que l'UE a interdit ce genre de pratique avant meme qu'elles déboulent en france? Qu'en est-il? L'article est bien fataliste.

  • Belzebuth_
    Belzebuth_     

    Mais je contribue qd même à le faire "grossir" pour t'encourager :-) Plaisanterie mise à part, je trouve ça terrifiant, on devrait en tout cas y appliquer le même principe que pour la vente de biens, c'est à dire pas le droit de vendre à perte (donc, pas le droit de se proposer en dessous du smic).

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire