En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les élections françaises mettent à mal les sites belges et suisses

Mis à jour le
Les élections françaises mettent à mal les sites belges et suisses
 

Dimanche 22 avril, IP Label a surveillé le Web pour vérifier la montée en charge lors du premier tour de l'élection présidentielle française. Et les résultats ne sont pas très glorieux !

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Taupmatism
    Taupmatism     

    Puisque ce genre d'information statique suscite tant de connexions ne serait il pas plus rationnel de la mettre en cache?
    Puisqu'il parait que l'animation s'est déplacée sur twitter pourquoi vous n'en parlez pas?

  • iPhoner
    iPhoner     

    Il est toujours amusant de voir comment le Web reflète ou accentue les tendances de la population (notamment au niveau des sites des candidats par exemple).
    Votre papier montre bien les phénomènes et la difficulté pour les sites de gérer les pics d'affluence. C'est marrant de voir comment les sites Belges et Suisses ont explosé dans la journée pour revenir à zéro dès 20H.
    J'espère que vous poursuivrez l'étude des sites étrangers pour le second tour!

  • DJ papa
    DJ papa     

    C'est un article très intéressant.

    quand on sait qu'au moins 50% des internautes quittent un site lorsqu'une page met plus de 2 secondes à charger, on se demande pourquoi tous ces sites n'investissent pas dans une infrastructure plus solide.

    Et, plus généralement, la plupart des sites que le visite sont blindés de pubs, d'animations et d'autres technologies qui font affreusement ramer google chrome.

    mais que fait la police ?

  • Ariolas
    Ariolas     

    Si vous regardez l’échelle temporelle, vous pouvez remarquer qu'elle est en milliseconde.

    Autrement dit, ce genre d'étude est intéressante d'un point de vue curiosité, mais pour l'utilisateur final, cela est noyé entre les variables que sont d'une part le débit ADSL et d'autre part la vitesse d'affichage des navigateurs, sans compter les possibles ralentissement causé par l'OS.

    En clair, d'un point de vue humain, sans pouvoir faire la comparaison de visu directement entre un serveur engorgé et un autre qui ne l'est pas, pour la même page, c'est très difficile à voir.

  • nbek
    nbek     

    A part des temps de rafraîchissement un peu longs, je n'ai rien remarqué de particulier. J'ai testé les deux (sites belges et sites suisses) sans aucun souci. Et je compte bien remettre cela le 6 mai!

Votre réponse
Postez un commentaire