En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les dérives des jeux de gestion

Les dérives des jeux de gestion
 

A cent lieues des jeux de guerre, les jeux de gestion, non violents et intelligents, sont un vrai bonheur... sauf quand ils sont le reflet d'une idéologie poussiéreuse.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • EzOx
    EzOx     

    je trouve scandaleux de supprimer un site comme puteland, qui s'adresse à un public majeur et vacciné depuis longtemps, comme je trouve tout aussi scandaleux les travails des journalistes afin de pourrir et reduire a néant le créateur du site. En effet, il est assez peu banal de voir un site dans se genre, certes. Mais apres tout la prostitution est dans notre société, tout comme la drogue et le traffic d'arme. Il serait beaucoup plus judicieux et intelligent de la part de journalistes amateurs ou en manque d'inspiration d'introduire le vrai milieu pour en publier au grand jour tout le systeme de son fonctionnement.. en donnant les noms et adresses des dealers ou des proxenettes par exemples... Mais suis je bête, c'est bien trop dangeureux voyons. C'est tellement plus simple d'ennuyer, pour rester poli, quelqu'un qui est assis derrière un ordinateur avec une arme virtuelle que celui qui est dans la rue avec une arme bien réelle. A defaut de faire se genre d'article, il pourrais tout aussi bien en faire un sur l'irresponsabilité des parents qui laisse a des gamins de -16 ans acheter GT3 pour noël. Ou si ils sont avides de scandales, de dénoncer la violence du jeu lui même, manière d'embeter un grosse société qui a assez d'argent pour les faire taire. C'est un manque de courage certains. Votre concept de liberté est bien trop republiquain et ideologiste a mon gout. La vie n'est pas comme sa. Faut sortir de ses livres et vivre en bas pour voir se qu'il s'y passe. C'est bien plus effrayant que Puteland.

  • Gougnaf
    Gougnaf     

    Suivant ton raisonnement tout jeu qui pourrait avoir un aspect controversé devrait etre interdit. A ça je répondrais par 2 questions:
    -> est ce que tous les "jeux" (il ne faut pas l'oublier), prônant les armes et la violence(GTA) ou permettant aux joueurs d'incarner des tueurs(Hitman) devraient etre censurés car certaines personnes ne distinguent pas verité et fiction?
    -> Qui dans ce cas là, prendrait la responsabilité de s'autoproclamer meilleur que les autres pour savoir ce qui est bon ou non?

    Je pense bien sur qu'il faut limiter les derives lorsque la limite avec la réalité n'est pas clairement définie, (ce qui n'était pas le cas sur puteland.com ou il existait un disclaimer). Mais il faut aussi laisser aux gens la liberté de faire eux-meme la part des choses et ne pas les prendre pour des abrutis!

  • eva_
    eva_     

    Et la liberté dans tout ça ? Trouverait-on normal un jeu sur le racisme, sur l'esclavage avec comme invite : Devenez raciste, devenez esclavagiste ?

    Non, c'est interdit. Et la liberté ne se sent pas bafouée, pas du tout. Alors, quand il s'agit de l'autre forme de xénophobie, le sexisme qui n'a hélas rien à envier au racisme, c'est la même chose.
    Quant au traffic de drogues, il devrait être interdit d'en faire une activité ludique également.
    La liberté n'est pas cette absence de réflexion qu'on voudrait bien lui coller.

  • Gougnaf
    Gougnaf     

    je venais tout juste de decouvrir le site et de m'inscrire quand le site a fermé 2 jours aprés. Le site en lui meme n'était pas terminé puisque l'achat de drogue et d'arme étaient en cours de création mais ce que j'en ai vu n'avait rien de choquant. Quand je vois des jeux ou l'on doit faire evoluer sa famille par les pots-de-vin, les menaces ou les combats je ne peux que me questionner sur le pourquoi de la fermetuire du site puteland. Le disclaimer était trés explicite et expliquait la différence entre le jeu et la réalité. Interdire ce genre de site innofensif prouve que certains se donnent le pouvoir de decider ce qu'il est bon de penser pour les autres....ce qui est beaucoup plus dangereux a mon avis.

  • Burps
    Burps     

    ...et depuis que des ames soi-diant bien pensantes ont diffusé quasi les coordonées du createur (nom profession, lieu de travail...), celui-ci a beaucoup de soucis....

    Dommage, car si l'on prenait ce jeu au 36 000eme degré, ct assez sympathique.
    Cependant, peut-etre qu'il y aurait pu avoir 0.00001% de joueurs qui n'auraient pas fait la difference entre la realité et le virtuel... comme avec tous les jeux (Counter Strike en Allemagne dans un college d'Erfurt, Manhunt recemment en Angleterre) : on ne peut pas, a mon avis, interdire qqch a toute une population parcequ'il y a un abruti qui va partir en vrilles...

  • FaB_
    FaB_     

    Je trouve cette chronique très intéressante car elle confirme cette observation que j'ai déjà pu faire sur le net.

    Puteland a fermé, quelque part ça ne me dérange pas le moins du monde : la dérision au nieme degrès n'est valable à mon sens qu'avec une bonne dose d'auto-régulation.

    Pour étoffer un peu cette chronique, je rajouterai mon expérience d'un élevage de pingouins où la réussite des enfants ne tient qu'aux sommes dépensées dans les fournitures scolaires et où la dernière mode est l'apologie du vol.

    Je finirai en généralisant un peu et en faisant le constat suivant. Ce ne serait en fin de compte pas si grave si cela restait un jeu. Mais il est inquiétant de constater que certains de ces jeux ne sont que l'image de leur auteur, qui pense qu'élever un animal doit etre une compétition ou qui considère que la moindre critique envers sa société est une attaque qui n'a pas lieu d'etre autorisée et donc immédiatement censurée.

  • ctpasmechant
    ctpasmechant     

    je peut te dire a toi et a tt le monde que le wrbmaqter mettait tt de suite au courant les gens qui voulais s'engager sur le site et qu'il n'avait aucun but particulier , si ce n'est la gestion qu'un proxenet peut connaitre.

    cela ne materialisait en aucun cas la femme objet contrairement a certaine poupée en silicone ou en plastique.

  • mxt
    mxt     

    Je n'avais jamais entendu parler de "puteland", et je me
    suis donc redue sur le site, par curiosité.
    Or la personne responsable du site a été contrainte de le
    fermer, suite à des journalistes qui auraient "trop bien" fait
    leur travail d'information.
    Mais le plan du site est encore présent, et il avait l'air bien
    complet (achat de drogues, vente d'armes, cimetière à
    putes, etc...).
    J'aurais aimé pouvoir y faire un petit tour, et je ne vois pas
    trop en quoi ce site peut déranger des adultes qui s'y
    rendent en connaissance de cause.
    Même si être prostituée n'a rien d'excitant, ça existe, et ce
    site aurait même pu servir à mettre en valeur les relations
    prostitution/traffic de drogues/traffic d'armes.
    Il y avait l'an dernier à Londres, dans un musée, une
    exposition sur la mondialisation, avec un stand interactif
    qui permettait d'être dans la peau d'un traffiquant de
    drogues, avec prostitution, argent sale, etc... Bien que cette
    expo était à but éducatif, contrairment au site, je pense que
    ce dernier aurait pu se révéler intéressant.
    Je n'ai toutefois pas pu le vérifier, mais je soutiens le
    respnsable du site, qui, je pense, ne l'a pas réalisé dans le
    but de nuire.
    Quelqu'un qui visité le site pourrait me dire ce qu'il
    contenait, Et étaitce choquant?
    Merci!

  • v
    v     

    ... de prendre n'importe quelle nouveauté,
    n'importe quel jeu,
    n'importe quel gadget,
    SANS REFLECHIR.

    Infantilisme indispensable au marché,
    sans frontière et sans cervelle.

    Sans Esprit Critique.

  • Etienne Oehmichen
    Etienne Oehmichen     

    Si, par là, vous entendez que je n'ai pas eu à fouiller beaucoup, c'est relativement vrai. Mais une chronique doit-elle être difficile ?
    Mon témoignage ne fait qu'amplifier l'écho de plusieurs opinions négatives que j'ai récoltées dans mon entourage sur l'orientation des Sim's, un jeu trop axé sur l'unique but d'enrichissement personnel et la compétition.

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire