En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les députés pourront surfer dans l'Hémicycle

Mis à jour le
Les députés pourront surfer dans l'Hémicycle
 

Un amendement à la réforme du règlement de l'Assemblée nationale autorise les élus à utiliser Internet en séance.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • dqr33
    dqr33     

    Il avait été question effectivement que toutes les administrations françaises passent à Linux, pour ne pas être dépendant d'un seul fournisseur, idem pour les allemands.

    Mais il me semble que les allemands en sont revenus : la confidentialité de Linux, surtout pour des trucs plutôt "pointus" touchant aux données gouvernementales ou autres n'était pas vraiment assurée.

    C'est en fait le revers des logiciels "libres" : n'importe qui (bon, d'accord, faut connaitre quand même !) de mal intentionné peut modifier du code rendant théoriquement accessible de telles données.

    Du coup, je ne sais pas trop où ça en est...

  • criophoros
    criophoros     

    A l"assemblée nationale ils utilisent UBUNTU me semble t-il, quid du logiciel de sécurisation?
    Décidément ils ont perdu toute crédibilité et pensent que leurs grands airs nous impressionnent.
    Messieurs Tardy, Bloche, Paul et autres députés vous aurez là une occasion en or pour démontrer la bêtise de ce que l'on ose appeler une loi.

  • Troll83
    Troll83     

    Wifi : 30m de rayon... et une sphère !

    Donc quiconque s'approche suffisament peut se connecter au même réseau que les PC des députés.

    Z'ont intérêt à fliquer les gus qui trainent pas loin avec des portables un peu évolués, car on va vite se faire piquer des données ultra-confidentielles :D

    Même entre eux, ça promet une belle joute informatique.

    Au moins, ils apprendront à se servir du wi-fi... c'est déjà ça...

  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    La plupart n'écoutent pas les débats, ils ont déjà eu la consigne de vote avant même le début des hostilités, donc ils auront plein de temps libre pour regarder leurs e-mails

  • toptop
    toptop     

    Voilà un nouveau point wi-fi pour vos téléchargements, suffit de trouver la place de parking.

  • Hadopicsou
    Hadopicsou     

    arrête de dire des anneries s'il te plait.
    Tu sais comme tout le monde maintenant que le ministère de l'inculture est protégé par un super parefeu inviolable inclus open office. Nul doute qu'ils utiliseront le même dans l'hémicycle et les hackers ne pourrons rien faire pour sauter ces verrous infranchissables.

    put*** j'en rigole encore :D

  • cémoi34
    cémoi34     

    c'est peut-être le meilleur moyen de lutter contre l'absentéisme .
    ils viendront pour surfer sur net si leur mission électorale ne les intéresse pas . mais si il y en a un qui télécharge, ils seront tous privés d'internet et c'est bien sûr le contribuable (ben oui, toi, moi, nous...) qui paiera : comme d'habitude.

  • -Anonymous-
    -Anonymous-     

    Préparez vous à entendre des nouvelles surprenante qui ridiculiseront l'HADOPI imposé par le gouvernement, d'ici début 2010 ou peut être même avant :o). Vous comprendrez en temps voulu, croyez moi ;o)

  • kenzo97yon'
    kenzo97yon'     

    Ils n'ont pas droit au téléphone portable, mais ont droit à la messagerie électronique!! Ah ouais, c tellement différent, qu'ils ne pourront tjrs pas communiquer avec quelqu'un de l'extérieur par exemple!! Ah lala!! Dire qu'on vote pour élire des gens comme cela!! merde alors!!

  • fken
    fken     

    Internet existe en France depuis 1993. On pourrait se demander pourquoi ils n'ont pas fait cette demande auparavant. A moins qu'il ne s'agisse là que d'un moyen de regarder des vidéos pendant les sessions de votes. Ce n'est pas comme s'il fallait réfléchir pour voter oui aux propositions du gouvernement ou non aux réformes et amendements de l'opposition !

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire