En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les coulisses de la rédaction : édition du 14 octobre 2009

Mis à jour le
Les coulisses de la rédaction : édition du 14 octobre 2009
 

Au programme cette semaine : la carte triple écran DirectX 11 d'AMD-ATI, le Windows phone Omnia II de Samsung et le TouchSmart 600 de HP.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Fritzpat
    Fritzpat     

    Vous passez vite sur le fait que le système de bus tournant d'Ati(ring bus) est beaucoup plus fluide et performant que ce que propose nvidia. Les écarts de performances minimes entre le hd 4770 (ddr5 bus 128)et le hd 4850(ddr3 bus 256) sont assez éloquants pour qu'on en parle mieux qu'en disant:
    " La largeur de bus, autrement dit l'interface entre le GPU et la mémoire graphique, est, en revanche, de seulement 256-bits contre 512-bits pour le haut de gamme de chez NVidia, d'où de possibles risques d'engorgement dans le traitement des données transitant entre la mémoire de la carte et le GPU. Cela dit, la mémoire utilisée est ici de type GDDR5 contre du GDDR3 chez la concurrence, ce qui compense en partie cette limitation imposée à n'en pas douter par des questions de coût de fabrication.".

    C'est le "compense en partie cette limitation" qui me choque.
    À 350 Euros, je pense que ça peut être une idée de réduire les coûts de fabrication, surtout lorsque ça ne change pas beaucoup le niveau de performances par rapport à ce qu'offre la concurence... Ati ne veut tout de même pas "tuer" Nvidia, où serait le plaisir de déveloper ensuite?

Votre réponse
Postez un commentaire