En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les clients se rebiffent

Les clients se rebiffent
 

A trop vouloir contenter les actionnaires, on risque de mécontenter les clients. Or sans clients, plus de dividendes, et sans dividendes...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Polo Webo
    Polo Webo     

    C'est comme la fable de la fourmi :
    Ti bouffes ou ti bouffes pas tu crèves quand même
    Tu vas à gauche ou à droite tu es toujours b... berné

  • Traroth
    Traroth     

    Et les PGI, ils tournent avec quel SGBD ?
    Ben Oracle aussi...
    Donc, finalement, c'est pas terrible, pour Oracle, cette histoire :d'un coté, il peut vendre du PGI et du SGBD, de l'autre seulement du SGBD. Pas génial, quand meme.

  • Jac_
    Jac_     

    En effet les stratégies poussées par les actionnaires sont souvent désastreuses pour l'informatique. Ce ne sont pas, manifestement, de grands penseurs d'un "monde moderne". Ils confondent le marché des actions avec celui, industriel et très concret, des besoins des clients.
    Ces courtes vues scient la branche sur laquelle ils sont assis. L'éclatement de la bulle, comme on l'appelle, n'a pas servi de leçon.
    De nombreux éditeurs commettent la même erreur ce qui pousse, là aussi je suis bien d'accord, au développement spécifique. Il est de moins en moins "grossier" d'en parler. C'est un signe.
    Par contre, que Oracle contribue à ce mouvement de façon involontaire, là je n'y crois pas du tout.
    Les développements spécifiques sont généralement faits sous quelle base de données ? Bein... Oracle.
    Donc Oracle, n'est peut-être pas la meilleure illustration du problème des marchés uniquement financiers qui pèsent sur l'économie.
    Dommage car tout le reste est tellement vrai.

Votre réponse
Postez un commentaire