En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les chiffres de l'industrie du disque qui accusent le peer-to-peer

Les majors ont vendu 5 millions de disques en moins au premier semestre 2003 et perdu 9 % de chiffre d'affaires. Les coupables désignés ? La piraterie sur Internet et les graveurs de CD.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

109 opinions
  • Laure_
    Laure_     

    Tu as raison, mais tu ne punis pas uniquement les majors avec ta façon de penser, tu mets un frein aux artistes, et eux ils t'ont fait quoi au juste???

  • xxxxx_
    xxxxx_     

    ta ferrari, c'est toi qui la crée, qui a passé des mois, des jours, des heures à la faire? ne compare pas ce qui n'est pas comparable. Les mp3, c'est peut-être bien mais quel plaisir d'acheter un skeud à l'artiste qu tu apprécie. Certes les cd sont beaucoup trop cher mais purquoi ne pas s'arranger avec des potes, pour en acheter ou aller fouiner sur internet où tu peux trouver de cd à tous les prix. Ils essayent de diviser l'artiste du public mais ce ne sont pas eux les acteurs de cette flambée des prix, on sait tous que se sont les majors et leur directeurs qui n'ont qu'a arreter s'en mettre plein les fouilles. Ce shéma, hélas ne se trouve pas que dans l'industrie du disque...DIVISER POUR MIEUX REGNER, ce slogan irait très bien à ceux qui nous gouvernent en ce moment...
    Et puis au lieu de gueuler, on a qu'à réagir, on peut bouger nos fesses aussi, la solidarité manque dans ce pays!

  • Turnip
    Turnip     

    Je travaille sur mon mémoire de fin d'etude qui traite de l'impact des nouvelles technologies sur l'industrie musicale. Outre les etudes de la RIAA et autres conclusions du SNEP, il est bon de citer les resultats d'une étude menée par 2 universitaires americains a ce sujet.
    Ils ont étudié les téléchargement faits sur KAzaa durant 3 mois......sur les 680 groupes ou chanteurs concernés par ces telechargements environ 100 etaient largement majoritaires en quantité de telechargement, et surprenant, plus le nombre de telechargement etait important , plus les ventes de disque etaient dynamique. Concernant les autres artistes, ou CD concernés, ils n'etaient tout simplement plus en vente, ou en vente depuis plus de 2 ans, chez les princupaux revendeurs americains ( type FNAC, aux usa)

    Tant de chiffes s'opposent a cette logique, de prendre les consommateurs pour des pirates, que je me demende quand la justice verra autre chose que le profit des majors, pour se concentrer sur le pb de la pédophilie sur internet par exemple.

  • Erwan_
    Erwan_     

    Il ya bien eu un recul très net des ventes de Cd
    audio ! Seulement en parallèle, on a vu une
    croissance hallucinante des ventes de DVD
    nottamment musicaux !
    A l'heure ou nous nous équipons tous plus ou
    moins avec des lecteurs DVD et des home
    cinéma, je pense qu'on change simplement de
    format de prédilection !
    C'est effarant comme on peut faire sire tout ce
    qu'on veut à des chiffres !

  • faux cul
    faux cul     

    Enfin un avis différent de celui des "salopards pilleurs" ou des "majors sans âme" !!
    Un argument supplémentaire que j'ai vu ou entendu (je ne sais plus) quelque part:
    L'année écoulée a vu un recul de la vente de disques mais reste très bonne, sachant que les dernières années ont été exceptionnelles en terme de vente.
    De plus, pour rebondir sur l'article d'Erwan, les concerts sont de plus en plus fréquentés.
    Ce qui me fait réagir au débat, c'est le fait qu'il n'y a pas lieu à débat.

  • Erwan_
    Erwan_     

    je lis ici que les artistes se font lèser de leurs
    droits d'auteurs et qu'ils ne vont plus pouvoir
    vivre !!
    Je suis journaliste et je travaille pour un webzine
    indépendant, ce qui m'amène à cotoyer tous ces
    petits groupes qui d'après certains vont
    disparaitre ! Alors je voudrai remettre les choses
    à leur place !
    Aujourd'hui, un groupe qui commence à marcher
    vit à 95% des recettes sur les dates de concert !
    Ces mêmes groupes sont souvent parmi les
    premiers à reconnaitre que le P2P leur permet
    de se faire connaitre et donc par là même de
    vendre plus !

    Enfin une étude sérieuse sur l'impact du P2P sur
    les ventes de CDs montre que les échanges de
    fichiers ont contribué à AUGMENTER les ventes
    d'environ 600000 unités, chaque 150
    téléchargements d'une chanson aboutit à l'achat
    d'un CD en plus.

    Note: les maisons d'édition utilisent déjà les
    réseaux de P2P pour avoir des données
    marketing instantanées sur la popularité des
    groupes et chansons, et ça vaut de l'or.

    Il m'arrive de télécharger de la musique en
    ligne, mais, et je pense vraiment ne pas être le
    seul, ces téléchargements m'amènent
    régulièrement à acheter les dits CD, car rien ne
    saurait remplacer une pochette d'album et un
    package qui selon moi ajoute autant à la valeur
    du contenu ! Alors je suis peut être un puriste,
    mais en tous cas me faire passer pour un sale
    voleur je ne peux pas ne pas réagir !

    Pour ce qui est des majors qui sortent plus de
    groupes indépendants, laisser moi hurler de
    rire, ça a toujours été le cas ! et rare sont les
    petits groupes qui ont pu signer sur un gros
    label du jour au lendemain sans être passé par
    la case autoprod !

    Il faut arrêter trois seconde de dire n'importe quoi
    ! Nous ne sommes pas des salopards pilleurs
    d'oeuvres, je pense au contraire que nous
    contribuons largement au dévellopemement de
    cette "sous-culture" que les majors tentent
    déséspérement de nous faire oublier !

  • Michael_
    Michael_     

    Etant professionnle de la musique, je te répons que le telechargement est un bon moyen de se faire connaitre et qu'il a soiuvent des conséquences positives. Evidemment, cela concerne la musique en tant qu'art, pas la musique industrielle. A toi de vooir ce que tu aimes. De plus je confirme que le P2P va seulement tuer les merdes qui sortent sous un vague deferlante de communication audiovisuelle.
    Bien a toi.

  • nicolas roussel
    nicolas roussel     

    Je tenais à te signaler que ce qui tentent tant bien que mal de résister à l'invasion du peer-to-peer, ce sont les artistes. Et malheureusement, il n'y a que ceux qui sont rentables qui pourront survivre ce qui va induire inéxorablement une certaine uniformisation. Alors continue de télécharger mon amis et profite bien de la chance que tu as de pouvoir écouter encore autre chose que la Star Academy !!!!

  • azerty_
    azerty_     

    Cher Prat 2,

    Tu mélanges tout. La possibilité de graver est un emesure de sauvegarde de données.Si tu comprends pas discute avec de tekos, des tir tek...Il sprendront le temps de te faire un dessin. A propos les premiers cd que j'ai vu c'était dans des sutdios de musique.
    Si tu réussis à faire supprimer les graveus et tutti quanti , n'oublie pas de demander à tes "amis" d'augmenter les fonctionnaires pour : emettre, contrôler les demandes de licences d'utilisation des grvaeus (vont être contents les tekos)
    encaisser les taxes (faut bien les payer ces gens-là)
    -prévoir l'indemnités de compensation financières contre la France, obtenu dans un obscur tribunal d'arbitrage américain pour "entrave à la liberté commercial". Si tu comprends pas , surfe sur les sites canadiens. Tu trouveras.
    En un mot comme un cent ton idée est absolumment contre-productive.

  • faux cul
    faux cul     

    Illustration:
    - le premier album protégé contre l'écriture = album de Céline DION (personnellement, je n'ai pas pleuré), sous le label Sony
    - testé sur plusieurs graveurs: effectivement impossible de le copier, sauf sur les graveurs SONY (étonnant,non?)
    La question que doit se poser SONY: peut-on avoir le beurre et l'argent du beurre ?

    autre illustration:
    Qui est gêné par la tristement fameuse protection des CD ?
    Les "pirates" ?
    Les acheteurs ?
    Qui ne peut pas profiter d'un "produit" (parfois on peut appeler ça une oeuvre.)?

    Ce que je pense, c'est que l'industrie du disque essaie de jouer sur deux tableaux qui ne sont pas compatibles ensemble.

    Ce que j'aimerais connaître, c'est ce qu'en pense les artistes, qui restent franchement discrets à ce sujet. Je doute fort, en tout cas, qu'ils se sentent défendus par les majors (Cf. le nombre d'artistes (économiquement pas des moindres) qui ont fait des procès à leurs maisons de disques.

    Quant aux utilisateurs de MP3, il y a aussi un sacré paquet de faux culs.
    Si on considère que c'est logique de télécharger de la musique sous prétexte que c'est de la merde, pourquoi alors la télécharger ??
    Personnellement, l'idée de télécharger l'album de C. Dion ne m'a pas effleuré l'esprit !
    Par contre, télécharger un album que l'on ne pourrait, de toute façon, pas écouter à cause d'une protection qui est plutôt bidon (sinon, on ne le retrouverait pas en téléchargement) me semble tout à fait justifié.
    Ceci dit, j'avoue que je télécharge certains MP3:
    - des titres que j'ai acheté mais que j'ai la flemme de convertir moi même en MP3
    - des titres qu'on ne trouve plus dans le commerce (existe t il d'ailleurs l'équivalent des abandonwares pour l'audio?).
    - des titres récents dont je ne peux bénéficier que de cette façon.

    Conclusion de tout ceci, moi même, je suis un peu faux cul ;)

Lire la suite des opinions (109)

Votre réponse
Postez un commentaire