En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les brevets indésirables s'attaquent à lantispam

McAfee entend faire payer ses clients, mais aussi ses concurrents. L'éditeur a déposé un brevet aux contours si flous qu'il couvre toutes les techniques antispam.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Walker
    Walker     

    Mais non faut pas exagerer, les brevets appartiennent à leur propriétaire POINT BARRE ./
    Quand la gratuiteté fout tout en l'air sur internet, faut pas déconner si Microsoft ou Norton récupère le fruit de leurs travaux ou tout simplement ils ont payé le brevet, et récoltent l'argent investi !!

  • Larry_
    Larry_     

    ... where your could have been rich...

    Mais ça c'était avant les brevets logiciels...

  • USA_
    USA_     

    But US is the country where you can be rich !!!

  • Un Mouton de plus
    Un Mouton de plus     

    en fin de compte ce n'est qu'une pierre a l'edifice du capitalisme...



    L'amerique est le pays de la liberte, si vous etes riches!

  • Larry_
    Larry_     

    Certes, ce brevet ne résisterait pas à un procès en justice...

    Sauf qu'il a été démontré que faire invalider un brevet en justice aux US (même en cas flagrant de "prior art"), est une procédure qui revient en moyenne à 3 millions de dollars... A la portée du premier quidam donc...

    Tu les as mon coco ?

  • Guillaume_
    Guillaume_     

    Je ne suis pas spécialement pro-brevets mais je ne suis pas un anti-brevet non plus.

    Je suis plutôt contre la bêtise. Et là on a un cas flagrant d'idiotie. Jamais un bureau des brevets n'aurait dû accepter celui-ci. Un brevet pour être légitime doit-être innovant.

    Or celui-ci est tout SAUF innovant comme le dit si bien l'article de 01net. Il suffit de prouver qu'avant mai 2004 cette technique était déjà utilisée pour filtrer les spams...

    Fastoche j'ai installé spamassassin bien avant mai 2004 et il s'appuie sur une combinaison de filtre baisien, de listes de spams connus, dcc, etc.

    Par contre si demain j'invente une technique révolutionnaire et imparable à long terme qui bloque 100% des spams et laisse passer tout ce qui est légitime tout seul dans mon coin je serai bien content de pouvoir déposer un brevet dessus pour pouvoir vendre MA solution sans pour autant me faire bouffer par des McAfee, Microsoft, Google ou autre géant. C'est à CA que doit servir un brevet : protéger la VRAIE innovation.

    Et si j'ai envie de mettre ma solution dans le domaine de l'opensource (ce qui serait probablement le cas !) il suffit de vérouiller la technique en la datant pour contrer tous les brevets ultérieurs en opposant l'antériorité.

  • BOB_
    BOB_     

    demander l'avis de Pierre Breese, lui qui est si prompt à déffendre, une chose aussi indéfendable que celle-ci! Mais aprés les brevets logiciels c'est bon, mangez en!

  • JML_
    JML_     

    Le plus petit de nos ambitieux développeurs qui voudra proposer un logiciel sur le marché, devra gratter tous ses fonds de tiroir pour financer une expertise (insensée) de non-violation de brevet... L'informatique appartient au capitalisme... justice de quel côté es tu?

    Je pense qu'on peut déposer des brevets sur une façon précise dont on conçoit concrètement une innovation une structure de programme informatique par ex.. Quant à breveté la méthodologie... chapeau! On s'approprie la connaissance et on bloque son évolution. C'est l'histoire de l'humanité qui s'arrête. De tout temps le savoir-faire s'est partagé. On a démocratisé l'enseignement pour ça.
    J'aurai été l'ingénieur qui a pensé à mettre un par-prise sur les voitures, j'aurai breveté le concept et c'était gagné. Non... la brevabilité autour du pare-brise tient à d'autres choses comme la fabrication d'un verre qualifié "securit". Mais rien n'empêche un concurent de concevoir un verre sécurisée tant qu'il montre que son processus de fabrication est original. En informatique cela devrait être la même chose.

    Il faudrait pouvoir dans ce domaine apporter une éthique digne de respect.

    Ce qui est marrant c'est que des boîte comme M$ laisse courrir le bruit qu'il aiguise son arme juridique (les brevets), tout en souriant et affirmant sans complexe que la concurence a "du bon" que ça émule la combativité (omettant de rajouter "tant que cela ne les dépasse pas").

  • Antibrevet
    Antibrevet     

    cette situation gangrene notre societé et tue dans l'oeuf l'innovation...c'est pas un pro brevet ,comme j'en ai vue trainer sur 01.net, qui me dira le contraire...

  • TMX_
    TMX_     

    Je vois que McAfee a pris des cours chez M$.

    C'est devenu monnaie courante aux States de déposer des brevets aussi stupides qu'inutiles. Il n'y a qu'à voir le brevet sur le clic de souris déposer par M$ lui-même. Evidemment, lorsqu'il y a une certaine facilité à gagner du pognon en ne faisant rien, quand on est bourré de pognon bien entendu, il n'y a pas à hésiter. Un bon brevet et on gagne à coup sur un MaXX de blé.

    Consternant et révoltant

Votre réponse
Postez un commentaire