En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les automobilistes anglais sous surveillance vidéo

Les automobilistes anglais sous surveillance vidéo
 

Grâce à l'informatique, des voitures de police britanniques dépistent en roulant les automobilistes sans assurance, sans vignette et sans permis.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • ILMADI
    ILMADI     

    Si on remplaçait les humains par des robots on pourrait facilement dire: "allez, au dodo... allez au boulot... pourquoi pas "à l'assaut"? Et toutes ces bagnoles avec caméras, GPS é tutti-quanti surveilleraient qu'ils ne tombent pas en panne, qu'ils obéissent bien... A propos, que sont devenus ces mots étranges: Amour, Liberté, Fraternité ?????

  • Philippe.L
    Philippe.L     

    Mon dieu, il y a une caméra dans la rue ! Ma vie privée est violée ! Ben voyons...
    Avec ou sans caméra, dès lors que tu mets un pied dans la rue ou dans n'importe quel lieu public, tu exposes toi-même, tout seul comme un grand, ta vie privée aux yeux des autres. La caméra ne révèle rien. Elle ne fouille pas. Elle voit juste ce que tu lui montres. Il n'en va donc que de ton unique responsabilité !
    Si tu trompes ta femme et que tu emmènes ta maîtresse dans un parc pour roucouler à l'ombre d'un arbre, tu le fais savoir à tout le monde. Si un touriste passe dans le coin, photographie sa famille en train de promener et que tu apparais en arrière plan, ta tromperie est immortalisée. Si par malchance (ou chance, selon que l'on prenne ton parti ou celui de ta femme), ton épouse vient à trouver cette photo, qui sera en tort ? Le photographe qui ne t'avais même pas vu ou toi, qui t'es exposé à lui ?
    Le truc, c'est que de toutes les personnes que tu croises, la majorité ne te connaissent pas. Et ne vont donc rien remarquer. En gros, ils s'en foutent.
    Une caméra ou un quidam dans la rue, c'est pareil. Ce qu'ils voient, c'est une foule. Pas un individu en particulier (sauf s'il est spécifiquement surveillé ce qui ne doit pas être le cas de beaucoup d'entre nous).
    Bref, si tu es un citoyen responsable, avec un comportement responsable et que tu ne cherches pas tous les trois mètres à défier l'autorité, si tu es vigilent et que tu protèges ta vie privée dès que tu es en public et n'exposant rien qui puisse te nuir, alors tu resteras tout aussi anonyme que tu l'es maintenant.

  • Bracam
    Bracam     

    Ce message sue la haine, et bien d'autres choses encore.

    Il valide mes craintes.

    Ne te relis jamais, tu ne t'en relèverais pas.

    Bracam

  • Iron Horse
    Iron Horse     

    Bonjour,
    Je réponds avec du retard mais je ne suis pas scotché devant mon écran...

    Je suis effectivement pour que l'on soit indulgent la première fois mais sévère dès la deuxième. "Errare humanum est, perseverare diabolicum" c'est une maxime qui reste toujours valable.
    Croire que des caméras vont résoudre le problème est complètement absurde. Si le délinquant ne risque rien il continuera même avec des caméras et les seuls pigeons seront les contribuables honnêtes qui auront sacrifié de leur vie privée pour rien. Donc caméra = piège à c.ns . La solution passe par autre chose...

  • Donald LeDuc
    Donald LeDuc     

    Ah ah que je suis content !!
    Vous êtes le parfait exemple de ce que m'efforce de démontrer depuis longtemps :
    La dictature du blabla.
    Les intello-despotes.
    La manipulation des esprits par de belles phrases.
    La diarrhée verbale.

    Relisez-vous !! Vous trouverez une noix de coco. Creux, un peu de lait, bref du vent. Et le pire, c'est que ce genre d'"analyse" plait à certaines personnes avides de réconforts. Les méchants, c'est jamais eux, lisent-ils, mais les autres.
    Un peu de RESPONSABILISATION, nom d'un chien !!! Soyez grands, respirez par le nez, sortez vous les doigts du... Arrêtez de psychoter sur des soi-disant libertés qui n'ont jamais exister !
    Allez exposer vos belles théories dans la jungle. Vous vivrez une minute.

  • Bracam
    Bracam     

    J'aimerais bien

    que les liberticides incapables d'imaginer un avis et une sensibilité différents des leurs comprennent que certains d'entre nous vivent de plus en plus mal le flicage de la société. La question ne se pose plus de savoir si VOUS êtes irréprochables et donc non concerné par la vie carcérale qui nous est promise (à ce propos, un détenu qui ne songe pas à l'évasion n'a rien à se reprocher, je suppose qu'il apprécie les caméras); celle qui m'est venue depuis quelques jours est la suivante : vous, les parangons de vertu, imaginez donc un instant une contrainte qui vous semblerait intolérable dans votre propre quotidien, qui vous ferait souffrir... n'importe laquelle... même privés d'imagination, une idée devrait bien germer ?

    Imaginez maintenant que JE décrète que cette contrainte doit être infligée à l'ensemble de la société, pour le bien commun et parce que je dispose de l'aval silencieux (ou même actif) d'une supposée majorité. Comprenez bien que ce programme doit VOUS procurer une angoisse sourde, une souffrance larvée, une sape morale de l'espoir du lendemain ; peut-être parviendrez-vous à vous masquer le visage, à fuir votre propre détresse, à nier votre propre douleur. Qui sait, peut-être penserez-vous inconsciemment : jusqu'à maintenant, la situation reste supportable, le bien commun l'exige, mais il ne faut pas que les choses aillent plus loin, c'en serait trop. N'oubliez pas qu'à chaque aggravation des règles, vous l'accepterez de la même manière, le refus devenant toujours plus incivique, voire délictueux. Réalisez qu'à chaque fois que vous chercherez un peu d'appui auprès de vos semblables, vous ne recueillerez qu'incompréhension au mieux, mépris et colère bien souvent. La plupart de vos interlocuteurs, s'ils ne détournent pas la tête comme on le fait en passant à côté d'un pauvre, vous assureront que c'est vous qui n'allez pas bien ni ne comprenez les enjeux de la vie en société et ceux de la paix sociale.

    Que le monde change, c'est une évidence inéluctable. Qu'il change en mal, c'est presque une règle que l'Histoire nous a toujours donnée en spectacle. Qu'aujourd'hui nous ne comprenions plus notre monde, avec notre orgueil ou simplement notre aveuglement d'Homme du XXIème siècle pourri de prétention, pressurisés par une vie devenue difficilement supportable "même" pour les gavés de biens de consommation que nous sommes, victimes de la fuite en avant technologique, pervertis par l'illusion de la croissance sans fin et celle du génie humain triomphant, incapables de gérer la destruction de la planète, c'est une constatation angoissante que je ne suis pas le seul à faire. C'est un immense défi que la mise aux fers des "déviants" ne peut pas résoudre.

    Donc fliquons, ne nous interrogeons pas sur le sens de notre existence, laissons-nous nous rendre mutuellement la vie intolérable, et n'espérons pas que le futur retrouve un peu de la raison qu'il conservait au XXème siècle. TRAITEZ-NOUS de paranos.

    Ou alors intégrons (!) les forces, la diversité et les valeurs de chacun dans un programme de société vraiment fraternel. Mais celui-ci risque de gripper un peu les rouages de la société de surveillance totalitaire qui semble sérieusement (re)devenir possible, avec des moyens modernes encore inconnus. Ne pas entendre ces craintes, c'est la cautionner.

    Bracam

  • AlPha-
    AlPha-     

    Y a un moment donné faut arreter de jouer l'autruche ... le théorie du tout filmé = tout bien c'est du pipo ! qui te dis qu'un jour si ce principe est adopté en france, qui te dis donc que ca ne va pas viré a la tv réalité grandeur nature ??? qui te dis que toi meme un jour tu n'en fera pas les frais ? parce que si on vois tout et tout le monde, on te vois aussi quand tu ter conduis mal au volant, et le fameux :"je n'ai rien a me repprocher" pour me balader au milieux d'automobilistes exités tout les jours, je peux te dire que c'est faux !!! totalement faux !

  • Donald LeDuc
    Donald LeDuc     

    oui j'obéis car je suis civilisé.
    non je ne cherche pas à améliorer le monde mais je ne fais rien pour le détruire / le piller : ça s'appelle HONNETETÉ. Une notion que tu ne connais pas, que la génération "open source" ne comprend pas, à tout vouloir gratuit souvent en volant le bien d'autrui.
    Et je me sens LIBRE, oui. Car j'ai les mains propres et je respecte le travail des autres.

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    ce que tu fais pour améliorer le monde/le pays/le quartier, vas-y, je suis sûr qu'on est nombreux à t'écouter... Ah non, zut, tu fais comme l'écrasante majorité des gens, tu fermes ton bec et tu restes dans ton coin, et tu laisses les autres décider à ta place (je fais pareil, mais je ne prétend pas me citer en exemple). Droit ou pas, tu te fais donc ....... par ceux à qui tu confies le pouvoir, comme tout le monde :)

  • Donald LeDuc
    Donald LeDuc     

    bien sûr.. c'est toujours la faute aux autres...
    pov petis gars victime des politiques, des medias, des US, de Microsoft...
    Eh, dis, faut se prendre en main et se tenir droit si on ne veut pas être considéré comme une m...e.
    A bon entendeur salut

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire