En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les artistes divisés sur l'Hadopi britannique
 

La scène musicale d'outre-Manche est partagée sur la proposition visant à lutter contre le téléchargement illégal.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • no.neurone
    no.neurone     

    De toute façon si la plupart des téléchargeurs n'achètent pas les disques (trop chers pour un peu de plastique), toutes ces lois ne changeront rien. Enfin si, les artistes perdront en notoriété, et au final ils perdront beaucoup plus car ce qui donne envie de posséder un "objet physique", c'est le côté "fan".

  • Société Équitable
    Société Équitable     

    Ils sont sans nul doute possible beaucoup plus téléchargés que les artistes Français mais ils ont aussi une audience plus large et donc de plus grande opportunités de transformer en argent les téléchargements illégaux contrairement aux artistes Français qui eux ne comptent majoritairement que sur les consommateurs Français.

  • Phil.91
    Phil.91     

    Soit ils ont retenu le leçon soit les politiques ont de meilleurs conseillers...

    Pour le reste:
    - promotion internet: qui s'y risque ? les artistes reconnus qui peuvent se le permettre financièrement... cet éco-système reste à inventer ! Combien d'artiste ont pu, par exemple, se faire connaître avec MySpace ?
    - pour répondre à ta réponse à Mr Bjorn Ulvaeus: peut-être que la part reversé aux auteurs est inférieure à celle qui est reversée sur les albums ? peut-être que le nombre d'entrées dans les concerts est inférieur au vente de CD ? peut-être que ce système est tout bonnement pas rentable...

    et effectivement, IMHO, l'avenir des auteurs passera par la mise en place d'une large diffusion de MP3 et non pas par une loi !

  • lilou86
    lilou86     

    Bravo !

  • zamzam999
    zamzam999     

    pour une fois les anglais réfléchissent intelligemment ça fait plaisir que tout le monde ne soit pas débile :)
    l'espoir est là , et ce coup si c'est les artistes eux même qui n'y sont pas favorables !!
    Comme quoi ils nous prennent vraiment pour de con en FRANCE pays de la liberté ..enfin presque...vive le VPN !!!!

  • flecagnec
    flecagnec     

    Pour une fois qu'on entend des choses sensées sur Hadopi, ça fait plaisir...

    Ah bon on peut utiliser Internet comme moyen de promotion ? Ah bon les concerts ça rapporte des sous et ça se pirate pas ? Bref, en France nos "artistes" pensent "fric" avant de réfléchir.

    Pour répondre à l'argument de Mr Bjorn Ulvaeus, il veut nous faire croire que lors des concerts, les interprètes de ses chansons ne lui donnent pas de royalties, allons allons, ne prenons pas les gens pour des cons (même si ils ne faut pas oublier qu'ils le sont, oui je sais, merci les Inconnus). Tout se calcule ;) Et c'est peut être plus profitable 8 millions de titres vendus sur Itunes à 75 cts (ah bon je n'ai pas dit 1 Euro ?), que 100 000 albums vendus... vu le pourcentage que prend le producteur au passage, je doute qu'un album soit super rentable pour l'artiste qui n'est pas hyper célèbre.

  • dqr33
    dqr33     

    .

Votre réponse
Postez un commentaire