En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Wi-Fi gratuit rentre à la fac

L'aménagement du Wi?"Fi dans les aéroports, gares et hôtels d'affaires a été médiatisé, mais pas celui dans les campus. Pourtant, ce dernier, en bonne voie, annonce une nouvelle génération d'utilisateurs sans fil.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Cisco_RULEZ
    Cisco_RULEZ     

    le ftp fonctionne sur les ports 20 et 21, pas 22. De plus, il suffit juste de laisser les accès Web/ssh/mail de et vers l'extérieur (l'internet), c'est amplement suffisant comme filtrage.

    Se pose ensuite le problème de l'authentification des utilisateurs. Sur le campus de Jussieu, pour l'instant, y en a pas. Et ça pose aucun problème.

  • Belzebuth_
    Belzebuth_     

    c'est qu'il aura 2 types d'étudiants, ceux qui ont les moyens de s'acheter un portable et auront le Net n'importe oû, et ceux qui ne peuvent pas, et devront faire la queue dans les salles en accès libre, d'oû une inégalité entre les étudiants, qui paient tous les mêmes frais d'inscription, mais n'en retirent pas tous les mêmes avantages (ceux sans portable finançant la connection et l'entretien de ceux qui ont les moyens, plutôt paradoxal non ??)

  • troncheur
    troncheur     

    D'accord avec Nicolas sur un filtrage actif en entrée/sortie. D'autre part, il faut cesser d'associer le Wifi et les failles de sécurité car les mécanismes d'authentification et surtout l'encryption mis en place sur les facs ne me semblent pas facilement contournables : ok pour craquer du WEP, pour le WPA2, je suis plus que sceptique...

    Que l'accés réseau se fasse en wifi ou en filaire, le débat sera bientôt clos avec l'authentification automatique à la connexion physique au réseau (802.1x).
    Enfin, pour ce qui est des couples login/pwd, chacun est a priori responsable de ces éléments et c'est évidemment le rôle de l'admin réseau que d'avoir une politique de mot de passe vivante (qui change avec une fréquence de quelques mois ou moins) et cohérente (longueur mini et présence de caractéres spéciaux).

    On limite quand même la casse avec tout ça...

  • Jac_
    Jac_     

    Où as tu vu qu'il n'y avait rien à faire "la semaine suivante" ?
    Donc, pour les benêts et malcomprenants divers, je précise qu'il est proposé de concentrer au mieux (et selon filière) les obligations de présence "physique" dans les locaux universitaires. Ceci, joint à une large publication des cours, devant permettre d'améliorer le système universitaire sans construction de locaux, en limitant les coûts d'hébergement mutualisés, etc..

    Quant aux "filières sérieuses" laisse moi rire. ( Ouais... mieux vaut en rire. )
    Si on cherche bien dans les discours de Pétain on doit pouvoir trouver ce genre de texte.

    Apprenez à lire "sans" interprêter, sans vouloir à tout prix une polémique, sans chercher quoi qu'il arrive à établir un délit d'intention. En fait, apprenez une lecture honnête..

    Mais ça, c'est novateur, dépassé, ... ?
    Ne cherche pas à répondre à cette dernière question, tu vas dire une connerie.

  • Nicolas_
    Nicolas_     

    Tu sais, à part en école d'ingé, ou en fac d'infos, si tu ne laisses ouvert que le port 80 (WWW), le 21 & 22 (FTP), le 995 & 110 (POP3), et qq autres, tu bloques une bonne partie du trafic illégal...

  • Nicolas_
    Nicolas_     

    Tu en as bcp des filières sérieuses où tu pourrais avoir tes cours 1 semaines sur 2 et ne rien faire la suivante ???

  • toto_
    toto_     

    mais c'est peut être un peu risqué coté sécurité. Les universités grouillent déjà d'apprentis pirates (je dis pas ça pour être méchant, mais c'est vrai quoi...)
    En son temps mon école d'ingé en info avait du imposer de très fortes restrictions sur l'accès au net, suite à de GROS problèmes (des étudiants qui avaient joué aux hackers, entre autres).
    Avec le sans fil, pas mal de dérives sont possibles. L'identification des utilisateurs ne sera JAMAIS fiable (un login/mdp, ça se vole) si on ne peut pas vérifier directement qui est assis en face de l'écran. Quelques petits bricolo peuvent très bien causer de gros dégats en toute impunité. Après, sur qui retombera la responsabilité juridique au moment du procès? A coté de ça, interdire le transfert de MP3 me parait assez dérisoire...

  • grifon_
    grifon_     

    encore un refractaire qui se sert de la pauvreté pour refuser toute nouveauté.
    Je sais pas si tu as été etudiant, mais pour un etudiant moyen, il faut reconaitre que l'acces a internet est loint d'etre evident ( meme s'il est plus qu'utile)
    tout d'abord, il est presque impossible d'acceder a un ordinateur connecté en dehors des heures de cours, meme en faisant la queue pendant plus d'une heure
    de plus, tout le monde n'habite pas en dehors des campus,et il n'y a pas d'acces internet dans les chambres de citée universitaire sans ce systeme, meme si beaucoup d'etudiants y ont un ordinateur ( portable ou non d'ailleurs)
    Enfin pour ceux qui n'habitent pas en citée U, tous n'ont pas non plus les moyens de se payer un acces a internet tous les mois ( comme c'etait mon cas a l'epoque )
    Il est donc facile de critiquer encore et toujours, mais pour une fois qu'un service utile, pour ne pas dire necessaire, est offert a un grand nombre de persones sans reele contrepartie.....

  • Guillaume_
    Guillaume_     

    Outre tout ce qui a déjà été dit il faut aussi voir que certaines applications (scientifiques notamment) ne sont utilisables que sur le réseau de son école. Si les salles infos sont chargées ça peut-être utile d'avoir son petit accès wifi pour bosser sur telle ou telle appli (un serveur X, connection sur le serveur et roule !).

    Ca permet aussi d'accéder aux ressources intranet de la fac. Par exemple le webmail, l'agenda des cours, la recherche (réservation ?) de livres à la bibliothèque... bref tout ce qu'on peut imaginer une fois qu'on a été authentifié sur le réseau de la fac.

    Bien entendu il faut que ça soit complémentaire aux salles infos et aux machines en libre service. Rien de plus rageant quand j'étais à l'école que de ne pas trouver de machines alors que certains jouaient à démineur (je caricature, ceux-là, je les virait !)

  • asol
    asol     

    je parle d'un tel pas d'un pda,un tel basic wifi

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire