En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le W3C vole dans les plumes du brevet d'Eolas

Le consortium a déposé, auprès de l'Office américain des brevets (OAB), des preuves d'antériorité démontrant, selon lui, l'invalidité du brevet Eolas. Société qui revendique la paternité de la notion de plug-in sur Internet.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Diogene_
    Diogene_     

    Exxxcccelente analyse de JA.

  • Jerotito
    Jerotito     

    groupe de travail du W3C consacré à l'«orchestration» des services web
    http://minilien.com/?VYEUGEkxP6

    Si le Minilien ne foncyionne pas, essayer ici :
    http://www.zdnet.fr/techupdate/applications/0,39020852,2132533,00.htm

  • JA
    JA     

    Je pense surtout que cette affaire soutiens encore plus les arguments des pro-brevets logiciels comme Microsoft eux même.

    Pourquoi Microsoft n'a pas cherché a se défendre comme le fait maintenant le W3C à leur place ?

    Je pense que Microsoft a beaucoup a perdre dans le cas ou ils essayeraient de se défendre et montrer qu'Eolas a tord. Pourquoi ? parce que justement ils essayent de faire passer les brevets logiciels en Europe et quel meilleur exemple de l'utilité des brevets logiciels qu'une petite entreprise, dans le rôle de David, qui « gagne » face au géant de l'industrie informatique Microsoft en personne, dans le rôle du méchant Goliath ? De plus, sur ce coup là, on ne peut pas les accuser d'abus de position dominante/monopole.

    Microsoft a donc tout a « gagner » en « perdant » cette affaire pour la modique somme de quelques millions de dollars...

    Sans parler du coté technique ou Microsoft peut enfin supprimer ce système de plugins qui permet d'incorporer des logiciels tiers qui ne sont pas fait par eux, et de pouvoir tranquillement incorporer en « dur » leur propre solution/logiciel puisqu'ils ne peuvent plus utiliser le système de plugins...

  • Watson_
    Watson_     

    Peux tu me dire quel "groupe" il s'agit pour completer ton info s'il te plaît?

  • DAM_
    DAM_     

    Microsoft n'a quité qu'un groupe du travail du W3C comme cela est tres courant dans l'organisation.

  • Watson_
    Watson_     

    Faisait parti du W3C c'est du passé ils ont quitté le consorsium il y a peu.

  • jpp_
    jpp_     

    Pourtant, Microsoft est directement à l'origine de la directive européenne sur les brevets logiciels!
    Une arme de lâches qui permet de tuer toute concurrence - et qui dans l'affaire Eolas, s'est retournée contre eux.

  • Sherlock_
    Sherlock_     

    MicroSoft fait parti du W3C!
    C'est moins cher pour eux de leur demander de faire des demarches!

  • jing
    jing     

    Microsoft a "accepté" de payé une somme enorme a la société Eolas pour le principe des pluggins afin d'envoyer un signal fort envers les personnes qui prennent des decisions un peu avant un vote crucial en Europe. (hasard??)
    Le but de l'opération est comme toujours chez eux un investissement qui sera profitable. En effet les votants verrons que des petites sociétés inovantes peuvent tirer profit des brevets logiciels et que la psychose engendré par les defenseurs du libre ne tiens pas debout.
    Si le projet passe ce sera alors l'occasion d'augmenter les royalties a tout va grace à leur trésors de guerres (a peine quelques dizaines de milliards de dollars) qui permettra de deposer des brevets à echelle planetaire ou de racheter des petites sociétés innovantes comme Eolas pour en acquerir leurs brevets.
    En attendant ils vont developper leurs propre technologie pour contourner se brevet histoire d'être obligé et contraint de rester propriétaire, de qui se moque ton?
    Le W3C à du boulot bon courage les gars!

  • chris_
    chris_     

    -ni Eolas qiu exploite un système américain totalement débile et injuste
    -ni Microsoft qui patente systématiquement ses logiciels et procédés
    -ni le W3C en train d'essayer de redorer son blason, alors même que les acteurs ne se soucient plus du W3C pour implémenter les "standards" : exemple, les web services.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire