En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le vote politique prépare sa révolution informatique

Le ministère de l'Intérieur s'intéresse de près aux kiosques électroniques. Ces machines à voter nouvelle génération pourraient révolutionner le traditionnel dépôt de bulletin dans l'urne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • Pierre_Muller
    Pierre_Muller     

    Le référendum ne s'oppose pas à la démocratie représentative. Des pays qui en font un large usage sont la Suisse et les Etats-Unis (au niveau des Etats): ils ont toujours des parlements.

    La Suisse les fait un seul à la fois, tout au long de l'année (genre 3 ou 4 fois), et en conséquence, a introduit le vote par correspondance et des expériences de vote par internet.

    Les Etats-Unis les regroupent avec les autres élections (où il y a une plus grande variété de postes à pourvoir). Les dépouillements sont donc complexes, car concernant 10 ou 20 choix. Des machines à voter sont donc utilisées depuis longtemps, avec des technologies diverses : leviers, cartes perforées, et plus récemment machines informatiques. La technologie généralement recommandée par les universitaires est le scanner optique de bulletins. Là-bas, au lieu de choisir un bulletin parmi plusieurs, on noircit des cases sur un bulletin unique : une sorte de QCM. Ensuite on insére ce bulletin dans la fente d'une scanner qui compte les cases noircies. Il y a donc un véritable bulletin en papier pouvant servir à des recomptes.

    [i]"étaler le vote sur +ieurs jours ne permettra t-il pas au candidat qui voit qu'il est "en baisse" d'intensifier sa campagne"[/i]

    Electronique ou non, aucune élection n'est jamais dépouillée avant la clôture du scrutin.

  • Pierre_Muller
    Pierre_Muller     

    [i]"On est pas aux US ici, on est méfiants."[/i]

    J'ai l'impression inverse. Ici, je constate très peu de méfiance. Aux USA, je vois beaucoup de critiques, des associations très actives, et de nombreux universitaires étudiant le sujet.

    L'impression d'un bulletin est en train de s'imposer dans une bonne part des états (voir notre article pour un état des lieux: http://www.recul-democratique.org/article.php3?id_article=12). L'Open Source est en débat en Californie.

  • Pierre_Muller
    Pierre_Muller     

    Il ne s'agit pas des mêmes machines:
    - celles actuellement autorisées ne sont pas interconnectées. L'enregistrement des votes et le dépouillement sont faits par une machine placée dans le bureau de vote. Identification et émargement se font comme avant. Ces machines ont été autorisées en 1969 : elles n'étaient même pas informatiques à l'époque.
    - en projet : les kiosques. Ce sont des machines en réseau. Dans les bureaux de vote, il n'y aurait que de simples terminaux. Ils seraient connectés à des serveurs par exemple placés en mairie. Ces systèmes ajouteraient la gestion des listes électorale et d'émargement. Comme ils permettraient de voter depuis n'importe quel bureau de vote, la notion de liste électorale rattachée à un bureau disparait. Il faudrait donc modifier le code électoral. Si cela vous intéresse, j'ai le résumé des modifications prévues par le projet de loi abandonné l'année dernière.

    Concernant l'élection de 1974 (ou de 2012), je crois qu'habituellement, les élections ne sont annulées que si il y a un soupçon portant sur un nombre de voix pouvant inverser la résultat.

  • julieeeeeeeeeee
    julieeeeeeeeeee     

    Bonjour,

    Je prépare actuellemnt un mémoire sur le vote électronique.

    Je vois que l'article dit que les kiosques électronique ne sont pas encore intégés à la législation.

    " Autre possibilité : « Puisque les kiosques seront scellés et les votes chiffrés, en les stockant sur un serveur, il sera possible d'organiser des votes sur plusieurs jours. » Deux conditions sont toutefois posées à ces évolutions. D'abord l'accord des partis politiques, indispensable pour que le Parlement intègre les kiosques électroniques dans la législation. Ensuite, et surtout, une meilleure « visibilité ». « Aujourd'hui, n'importe quel électeur peut contrôler son vote, grâce à l'urne transparente. Il faudra trouver un équivalent avec les machines électroniques », juge Camille Putois. "

    Cela veut-il dire qu'il n'y a pas d'article de loi les autorisant ?

    Il existe pourtant un article L57-1 du code électoral autorisant ces machines.

    " Des machines à voter peuvent être utilisées dans les bureaux de vote des communes de plus de 3 500 habitants figurant sur une liste arrêtée dans chaque département par le représentant de l'Etat. "

    Je suis un peu perdue.

    Pouvez vous éclairer ma lanterne ?



    J'ai encore une question à propos de ce paragraphe :

    "Elle a ainsi rappelé que Valéry Giscard d'Estaing avait gagné la présidentielle de 1974 avec moins de 400 000 voix d'avance. Si le cas de figure se reproduisait en 2012, un problème avec le vote par Internet des 600 000 expatriés provoquerait l'annulation de l'élection. "

    Je ne comprend pas pourquoi l'élection doit être annulé dans ce cas de figure.

    Pourriez vous m'expliquer ?


    Merci mille fois

  • Belzebuth_2
    Belzebuth_2     

    le jour oû on pourra auditer les codes qui le gèreront, ne permettrait pas de passer d'une démocratie représentative à une "vraie" démocratie oû l'on pourrait consulter les citoyens eux-mêmes (un genre de référendum) sur beaucoup plus de sujets, en s'affranchissant de leurs représentants dont on connaît depuis longtemps les promesses et les dérives ??
    Autre chose aussi, étaler le vote sur +ieurs jours ne permettra t-il pas au candidat qui voit qu'il est "en baisse" d'intensifier sa campagne quitte à faire encore plus de promesses pour redresser son score (ne soyons pas dupes, les résultats sur +ieurs jours sont forcément stockés quelque part, et donc consultables) ??

  • renblais
    renblais     

    Au Québec, au municipale, le vote électronique fût une catastrophe. Les serveurs ont flanché (trop de requêtes lors du dépouillement) et de ce fait, des votes ce sont perdus. Le recomptage a été impossible tant la confusion a été grande. Dans les villes où l'on a fait le vote de manière traditionnelle, les résultats sont sortis avant les résultats des votes électroniques. Les citoyens ont eu l'impression d'un recul de la démocratie.

  • CGagnon
    CGagnon     

    Voici mon adresse de courriel : clement.gagnon@tactika.com

  • CGagnon
    CGagnon     

    Bonjour,

    Je me permets d'ajouter ma contribution concernant le vote électronique. Nous avons vécu récemment une expérience plutôt malheureuse concernant cette question au Québec.

    http://techmocratie.org/?p=19

    Ceci ne vise pas à juger la situation européenne, cependant j'ai rédigé un mémoire pour une commission parlementaire au Québec sur cette question et je propose ( je suis un être constructif) des pistes de solution.

    http://www.bibliotheque.assnat.qc.ca/01/mono/2006/01/836529.pdf


    Salutations


    Clément Gagnon

  • firemarc
    firemarc     

    :/ l'idée de démocratie representative actuelle est beaucoup trop lourde actuellement pour ne pas etre en décalage avec la realité [color=#ce0000][/color]. En effet comme vous l'avez souligné, nous elisons des représantant pour porter nos idées pendant plusieurs années sur un simple buletin de vote[color=#00ff00][/color].Hors le paysage économique n'est pas figé pour des années, il est même en constante évolution .C'est même cela qui est a la base de tout.D'un coté une organisation Economique mondiale extrèmement fluide Rapide capable de faire basculer des pants complets de notre économie d'une semaine a l'autre d'un jour a l'autre,et par la même de précipiter des milliers de personnes dans la précarité sans autres obsessions que leurs profits personnels[color=#0063ff][/color].et de l'autre des politiques democrates "representatifs décales" au fil des semaines de leur électorat de base et incapables d'etre en phase en temps réel avec leurs electeurs.Provoquant frustration ,incompréhensions,ecoeurement,et désintéret pour la classe politique dans son ensemble[color=#ce0000][/color]. Non seulement le vote électronique internet,ou boites electr... pour les personnes qui ne possedent pas encore de connection internet,permettrait de metre en place des elus sur des projets solides simples[color=#0000ff][/color],mais ce systeme pourait egalement etre utilisé ponctuellement par chacun de ces élus pour consulter son electorat periodiquement sur des quetions simples ,pour, contre,s'abstient ect.[color=#00ffb5][/color] ainsi la petite "révolution de la democratie dirrecte" serait en marche en symbiose et capable de réagir a une vitesse beaucoup plus grande a la plupart des coups de théatres ,dramatique parfois auquels nous assistons parfois ,impuissants, de toute reaction rapide que nous aimerions leur voir jouer .. Qui réconcilierait l'electeur , l'elu et interresserait beaucoup plus les français des questions économiques et politiques. se serait sans aucun doute une alternative a la descente economique passive et semble t-il innéluctablble actuelle de notre pays.(idées qui pourraient peut etre bien nous faire reprendre en douceur et avec force espoir grace a la représentativité de nos elus ,des décision judicieuses afin de preserver notre avenir et celui de nos enfants.)[color=#ff4a00][/color]

  • firemarc
    firemarc     

    :/ l'idée de démocratie representative actuelle est beaucoup trop lourde actuellement pour ne pas etre en décalage avec la realité [color=#ce0000][/color]. En effet comme vous l'avez souligné, nous elisons des représantant pour porter nos idées pendant plusieurs années sur un simple buletin de vote[color=#00ff00][/color].Hors le paysage économique n'est pas figé pour des années, il est même en constante évolution .C'est même cela qui est a la base de tout.D'un coté une organisation Economique mondiale extrèmement fluide Rapide capable de faire basculer des pants complets de notre économie d'une semaine a l'autre d'un jour a l'autre,et par la même de précipiter des milliers de personnes dans la précarité sans autres obsessions que leurs profits personnels[color=#0063ff][/color].et de l'autre des politiques democrates "representatifs décales" au fil des semaines de leur électorat de base et incapables d'etre en phase en temps réel avec leurs electeurs.Provoquant frustration ,incompréhensions,ecoeurement,et désintéret pour la classe politique dans son ensemble[color=#ce0000][/color]. Non seulement le vote électronique internet,ou boites electr... pour les personnes qui ne possedent pas encore de connection internet,permettrait de metre en place des elus sur des projets solides simples[color=#0000ff][/color],mais ce systeme pourait egalement etre utilisé ponctuellement par chacun de ces élus pour consulter son electorat periodiquement sur des quetions simples ,pour, contre,s'abstient ect.[color=#00ffb5][/color] ainsi la petite "révolution de la democratie dirrecte" serait en marche en symbiose et capable de réagir a une vitesse beaucoup plus grande a la plupart des coups de théatres ,dramatique parfois auquels nous assistons parfois ,impuissants, de toute reaction rapide que nous aimerions leur voir jouer .. Qui réconcilierait l'electeur , l'elu et interresserait beaucoup plus les français des questions économiques et politiques. se serait sans aucun doute une alternative a la descente economique passive et semble t-il innéluctablble actuelle de notre pays.(idées qui pourraient peut etre bien nous faire reprendre en douceur et avec force espoir grace a la représentativité de nos elus ,des décision judicieuses afin de preserver notre avenir et celui de nos enfants.)[color=#ff4a00][/color]

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire