En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le vote en ligne dans les universités en pleine polémique

Le vote en ligne dans les universités en pleine polémique
 

Plusieurs présidents d'établissements bloqués ont consulté leurs étudiants sur Internet. La Cnil, saisie par une association, va se pencher sur la question du respect de la loi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • hs2hs
    hs2hs     

    Que de dérives possibles avec le vote par internet ! et déjà de nombreux dérapages de l'administration, tel, par ex. ce décret d'avril 2007 qui admet le vote par internet pour les élections professionnelles tout en autorisant l'organisateur du scrutin à en violer la confidentialité. Et toujours pas de cadre législatif actualisé !!! Les industriels (EADS en tête) ont encore de beaux jours devant eux, le e-commerce pourrait s'y mettre en organisant l'achat et la vente de suffrages...

  • Citaro
    Citaro     

    La question n'est pas ici de comparer le caractère démocratique de telle ou telle méthode. Il s'agit de respecter la loi "Informatique et libertés".

    Mais je reconnais que l'intervention de la CNIL parait totalement déplacée dans le débat, quand on voit l'alternative hallucinante qui existe face au vote en ligne.
    C'est un tel progrès face à la mascarade de démocratie que tout étudiant a pu vivre dans les AG, que les questionnements de la CNIL paraissent bien accessoires.

  • cinquanthuitard33
    cinquanthuitard33     

    Quelle façon de vote est la plus démocratique ? Celle qui peut toucher tous les étudiants sans le lobbying de la foule, ou celle pilotée par les ultras de gauche qui ne cherchent qu'a imposer leurs arguments bolchevique/maoistes par la violence en comptant arbitrairement des mains levées dans une foule où n'importe qui ,casseurs ou autres et pas du tout étudiant lève le bras ? ? ?

  • greg-seth
    greg-seth     

    « S'il faut rester prudent sur les termes et le champs d'application de la loi, ce qui importe, c'est qu'il y est authentification des votants »

    Certains feraient bien de revoir leurs cours de français... à force d'écrire en "phonétique", on perd le sens du discours...

Votre réponse
Postez un commentaire