En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le vote électronique à l'heure du thé londonien

En 2008, les élections locales pourraient se dérouler dans la capitale par SMS, télévision numérique, Internet et téléphone.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • ze cable guy
    ze cable guy     

    dans le cadre d'une élection présidentielle, on ne eput s'enre mettre uniquement aux "spécialistes" juste parce qu'ils te disent que tout va bien c'est sécurisé.
    c'est ce qui se passe en ce moment aux usa, les machines vendues par diebold sont accusées par les universitaires du MIT d'être des passoires bonne à se faire pirater par le premier scriptkid.
    Mais le parti républicain au pouvoir, (diebold est un contributeur de la campagne de bush) croit ou du moins veut croire ce que dit diebold : "nos machines sont sûres".
    Et comme en dehors des spécialistes diebold, personne ne pourra vérifier l'élection, on peut sans conteste imaginer qu'il y aura des suspicions (fondées ou non) sur le résultat.
    Un président qui se fait élire, avec une odeur d'illégitimité ne pourra jamais garder la confiance du peuple, s'ensuivra logiquement de graves troubles et une remise en cause de la démocratie.
    C'est pour ça que je reste convaincu que l'élection doit pouvoir être contrôlé par le citoyen même s'il n'a pas fait bac+5 informatique. Sans celà, c'est s'en remettre les yeux fermés à des experts qui sont tout aussi corruptibles qu'un homme politique.
    Alors oui aux machines électroniques pour compter rapidement sans mobiliser des milliers gens pour compter des bouts de papiers mais avec un ticket papier pour contrôler les élections en cas de doute.
    S'il n'y a pas de contrôle possible, en cas de doute, on peut vite se retrouver avec un dictateur qui aura su profiter de la faille et corrompre les fameux experts.
    La démocratie ne peut fonctionner si tout le monde suspecte une malversation de la part du candidat d'en face, c'est le chemin direct vers une crise constitutionnelle.

  • Loic_
    Loic_     

    on a un "chef du monde" illégitime,
    tout comme un monde exsangue tout aussi illégitime

    mais ceci est un autre débat...

  • Loic_
    Loic_     

    ... c'est que même si le pourcentage est faible, il peut faire basculer l'élection d'un côté ou d'un autre.

    Il suffit pour s'en convaincre de voir la dernière élection du pdt des Etats Unis... 400 voix d'écart non ?

    C'est un cas "à part" certes, mais on voit de plus en plus de présidents être élus dans des mouchoirs de poche, il n'y a plus vraiment de majorité "franche"...

    Et puis c'est sans compter les personnes qui iront jusqu'à inventer des pressions imaginaires... dans un isoloir, le scrutin est surveillé par des représentants de l'état, cela garantit donc un certain cadre de sécurité.

  • polo.
    polo.     

    Le vote électronique offrira des garanties de sécurité supérieures aux systèmes actuels avec plus de souplesse pour le citoyen. Et surtout à mon avis une réduction des coûts très significative ( election des CE et DP, collectivités, assemblée générales entreprise, ...). Bien entendu, nous pourront recompter le vote, .. il y a des schémas cryptographiques sophistiqués qui apportent preuves et confidentialité. La difficulté est d'accepter que le contrôle soit en quelquesorte délégué à des "spécialistes" mais plus uniquement au citoyen de base. Mais n'est pas le cas pour la majorité des droits et devoirs des démocraties ? ( défense, législation, contrôle , enseignements, ....).

  • arko
    arko     

    Voter par internet, sms, TNT, pda, blackberry etc, pourquoi pas ?

    Mais je vous pose une seule question.
    Dans la mesure, ou tout système électronique est piratable, en cas de doute sur le résultat de l'élection, comment faites vous pour organiser le recomptages des voix ?

    Vous attendez que la cour suprême vous dise qui a gagné ?


    C'est pour ça qu'en l'état actuel des choses, je préfères encore l'isoloir avec une machine à voter électronique me délivrant un ticket de vote.
    L'électronique permettra un comptage rapide et efficace et en cas de contestation, on aura toujours les traces papier.
    Je n'ai pas envie de me retrouver avec un maire ou un président illégitime.

  • Today__
    Today__     

    Confidentialité : enfermez vous dans votre chambre ou faites le dans un endroit discret si vous êtes dehors.

    Pression extérieure : en théorie, oui. Mais en pratique le pourcentage serait très faible (en Europe occidentale).

    Bonne journée.

  • Loic_
    Loic_     

    A l'origine, voter dans un isoloir, dans un bureau de vote, a deux objectifs :
    - s'assurer de la confidentialité du vote (en votant chez soi on s'expose à la famille, aux amis éventuels et aux intermédiaires électroniques qui seront déployés)
    - mais surtout s'assurer que le vote est réalisé sans pression extérieure (sans un flingue sous la gorge).

    Comment s'en assurer avec un vote "à domicile" ?

  • Alphonse Allais
    Alphonse Allais     

    2 problèmes majeurs sans solution :
    comment créer un isoloir hors du bureau de vote ?
    comment recompter en cas de fraude déclarée : l'anonymat et le contrôle sont incompatibles
    voir http://servesecurityreport.org/

Votre réponse
Postez un commentaire