En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le télétravail en manque de règles claires

Le télétravail en manque de règles claires
 

Le Forum des droits sur l'Internet a rendu une recommandation sur le télétravail. La création d'un statut social spécial ne s'impose pas. Il préconise plutôt des clarifications dans le contrat de travail.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • Sarah67
    Sarah67     

    [quote]J'ai pour ma part un apprenti que je fais commencer en télétravail sur des projets internes et tout se passe très bien. Au niveau du hiérarchique, il est très important de bien cadencer les livrables et d'appeller régulièrement. Par rapport à un stagiaire normal souvent laissé à l'abandon ou livré à lui même, cela demande un plus grand effort en le gérant par objectif, en prenant le temps de le former et de lui fournir toutes les ressources nécessaires à sa progression.[/quote]
    c'est tout bénéf pour l'apprenti,mieux suivi....et ça responsabilise le maitre de stage! ;)
    Bravo pour l'initiative

  • Anne__
    Anne__     

    je travaille en télétravail depuis 1997. J'ai le statut de "conjoint collaborateur" donc:
    pas de salaire,
    pas de temps de travail limité ou minimum,
    pas de congés imposés,
    pas d'heure,
    pas de jour,
    bref, la liberté la + totale.
    Le + clair de mon temps de travail, je le passe à mon domicile. La maison est configurée en conséquence: bureau de 25 m², cloisons isophoniques, cadre agréable et très calme.
    Tout semble étudié pour que ça fonctionne.
    C'est ainsi j'ai fait une dépression d'épuisement en 1999...
    Pour ne pas tomber sombrer sur un tel écueil, il faut savoir et pouvoir regarder les clignotants qui s'allument: QUAND ON DEVIENT ACCRO AU PC, se forcer à arrêter, ne plus répondre au téléphone, décider que certains jours seront chômés, ne pas surestimer ses capacités. Facile à dire, difficile à gérer (voir ci-dessus "pas de ...")

  • pascale_
    pascale_     

    Le télétravail pour garder ses enfants à la maison, d'accord, c'est incompatible, j'en ai fait l'expérience à une époque où le terme même de télétravail n'existait pas encore. Mais essayez donc d'avoir une place en crèche ou garderie quand vous annoncez aux services sociaux ou directrices de ces établissement que vous travaillez à votre domicile...

  • Informaticien_
    Informaticien_     

    Pour les mêmes raisons qui font que ne ne me vois pas garder mes enfants au bureau, je ne me vois pas garder mes enfants à la maison quand je bosse!
    Si je présente cet argument au patron, il va me rire au nez et il aura raison !
    C'est srictement incompatible avec la concentration nécéssaire a un développement informatique !

  • PADOVANI
    PADOVANI     

    2 3 jours par semaine maxi: tout à fait d'accord !
    Pour garder ses enfants en même temps ? Certainement pas ! Pour les mêmes raisons qui font que ne me vois pas garder mes enfants au bureau, je ne me vois pas les garder chez moi en travaillant ! Totalement incompatible avec la concentration necessaire d'un travail informatique !

  • Sudlocalisation
    Sudlocalisation     

    Corsaire, c'est vrai qu'à la longue, nous devrons nous passer des SSII (ou autres intermédiaires), sous peine de voir tout le boulot partir à Bangalore ou ailleurs. Concurrence oblige, mais ca ne concerne pas que les télétravailleurs.
    Au contraire, ceux que tu appelles "gentiment" Télépions sont les mieux armés pour solliciter les clients en direct ET s'emmanciper... (si tu vois ce que je veux dire)

  • Corsaire_
    Corsaire_     

    C'est un abruti de kleenex jetable qui s'esquinte la santé à enrichir les marchands de viande.

    S'il avait un peu plus de cevelle, il n'aurait jamais accepté de travailler pour la moindre SSII, et aurait monnayé trés cher ses compétences périssables directement auprés des entreprises utilisatrices. Fini les SSII= parasites.
    Les utilisatrices sont bien obligées d'accepter le prix qu'il demande.

    SSII = intérim = praasites = maquereautage = esclavage.

  • dox_
    dox_     

    je suis d'accrord qu'il ne faut pas s'alliéner avec sa machine, surtout à domicile.
    mais je sais qu'il existe des bâtiments équipés en micro, téléphonie et autres accessoires du télétravailleur, qui accueilent des télétravailleurs.
    ainsi, ceux-ci ne travaillent pas à domicile, mais pas dans leur entreprise non plus. Et qui plus et, ils rencontrent d'autres personnes, d'univers différents. Et tout le monde est content.

  • laurent__
    laurent__     

    J'ai pour ma part un apprenti que je fais commencer en télétravail sur des projets internes et tout se passe très bien. Au niveau du hiérarchique, il est très important de bien cadencer les livrables et d'appeller régulièrement. Par rapport à un stagiaire normal souvent laissé à l'abandon ou livré à lui même, cela demande un plus grand effort en le gérant par objectif, en prenant le temps de le former et de lui fournir toutes les ressources nécessaires à sa progression. J'ai l'impression que le pilotage doit être plus rigoureux.

    Effectivement, la tendance est aussi au : je vais travailler ce we ou finir ce soir. Quand la relation est bonne, le temps de transport, l'employé le passerait presque à travailler plus. Je dois lui rappeller qu'il doit en bénéficier en temps que temps libre et travailler selon les horaires standarts (même si des aménagements peuvent être réalisés).

    D'une façon générale, la flexibilité s'étend et surtout, la confiance s'établit par ce biais (fini le petit chef sur le dos).

    Pour info, ca fait gagner à l'apprenti près de 2 heures de transport par jour, ca pollue donc moins ;-) et oblige un suivi, cadrage plus important avec une responsabilisation accrue. Tout le monde est content

  • pascale_
    pascale_     

    le télétravail c'est bien mais il faut toujours, à mon sens, veiller à garder un pied dans l'entreprise car on aura tôt fait de devenir "associable" et de se couper du monde du travail. C'est vrai que les TIC rapprochent les gens mais seulement derrière les claviers. En fait, rien ne vaut le rapprochement humain direct.

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire