En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le stockage de données, un luxe bientôt inaccessible ?

Le stockage de données, un luxe bientôt inaccessible ?
 

' Le numérique est de moins en moins cher ', entend-on souvent. Une affirmation qui ne résiste guère à l'analyse, chiffres à l'appui.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • EricERAK
    EricERAK     

    Voilà le genre de "journalisme" que je déteste. On n'informe pas, ni n'émet une opinion mais on présente une argumentation incomplète et, surtout, tendancieuse.
    Seuls les gens démunis d'esprit d'analyse ou incapables de faire la part des choses ont l'impression d'être informés par ce genre d'article. C'est du "pseudoscoop-a-tout-prix-avec n'importe-quoi-faut-qu'on-me-lise".
    L'auteur devrait essayer la politique...

  • Lone Wolf
    Lone Wolf     

    S'il est légitime d'attirer l'attention de tous sur les prix relativement élevés des cartes mémoires, il convient également de comparer ce que permet la photographie numérique (et à quel prix) par rapport aux appareils traditionnels.

    Régler son appareil sur la résolution d'image maximum afin de permettre une retouche ultérieure, rend de fait la capacité de stockage d'une carte 32 Mo ridicule, nous obligeant à investir dans une carte de capacité supérieure...
    Mais combien auraient coûté ces travaux de retouche exécutés en labo à partir d'un tirage pellicule ?

    L'immense avantage de la photo numérique est de démocratiser l'exercice de la photographie pour quiconque possède un ordinateur, pour un coût somme toute dérisoire au regard des tarifs proposés par les professionels.
    Du reste, les VRAIS puristes de la photographie restent fidèles à l'argentique et procèdent eux-même aux développements et retouches de leurs tirages.

    Nous voyons l'émergence de deux mondes différents dans la photographie, chacun régi par des besoins et des aspirations propres : D'un côté, celui des amateurs qui a véritablement trouvé dans la photographie numérique son Graal car permettant une pré-visualisation des photos prises (finis les développements de photos floues ou à contre-jour) ainsi que la possibilité de retoucher soi-même les photos (et généralement règlent la résolution d'image suffisante pour un tirage 10x15); et de l'autre, le monde des professionels et des puristes de la photographie qui restent à leur appareil argentique lequel leur permet une totale maitrise de A à Z de la prise de leurs photos, leur garantissant le rendu qu'ils souhaitaient.
    Il est alors aisé de constater que le budget alloués à la photographie dans chacun de ces deux mondes n'est pas comparable, car la finalité même de la prise d'une photo chez l'un et chez l'autre diffère...

Votre réponse
Postez un commentaire