En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Sommet mondial sur la société de l'information avance à petits pas

Les Nations unies organisent du 10 au 12 décembre 2003 à Genève la première conférence mondiale sur la société de l'information. Mais les travaux préparatoires font apparaître de profondes divergences de vue entre les pays participants.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • maha_
    maha_     

    La deuxième phase du sommet qui va se réunir en Tunisie, avec un général qui a autorisé la torture en Tunisie comme président. Un pays ou Internet et interdite à une grande partie du peuple et les journalistes en prison.

  • JERik
    JERik     

    Oui. Il est aussi et depuis peu, interdit de communiquer les itinéraires empruntés par les convois de transport de déchets radio-actifs qui à l'occasion croisent des trains de voyageurs.
    Sous couvert de la lutte contre le terrorisme, ici comme ailleurs, bien des informations ne sont plus accessibles alors que des associations ou des particuliers avait chèrement gagnés en justice qu'elles deviennent publiques !

  • petit cours d'histoire
    petit cours d'histoire     

    ...mais de toute façon, internet n'a jamais été conçu pour être un monde merveilleux rempli d'allégresse(?) permettant de s'exprimer librement. A la base, c'est quand même un réseau de communication MILITAIRE qui de part ses caractéristiques (sans hiérarchie particulière, distribué géographiquement etc...) avait pour but premier de résister à sa destruction partielle (comme par exemple suite à une attaque nucléaire...).
    il a été jeté en pâture au public sous la pression des universités américaines qui passaient leur temps à essayer de le pirater après la fin de la guerre froide.

    Depuis, c'est devenu un peu comme de la confiture à des cochons.

  • FL
    FL     

    Il est tout à fait fallacieux de la part des "pays riches" de parler de liberté d'expression et de libre circulation de l'info. Dans ces pays, comme la France par exemple, l'information ne circule pas librement. Il existe des délits relatifs au seul fait de détenir, ou transmettre, de l'info. Par exemple : recel de délit d'initié, recel d'images pornographiques mettant en scène des mineurs, diffusion d'incitation à la haine raciale, y compris incitation à la consommation de stupéfiants.

    On peut gloser à l'infini sur le bien fondé de ces interdits. Mais une chose est sûre : la liberté d'expression, en France comme dans d'autres pays "riches", est un mythe. Alors pourquoi stigmatiser la Chine, la Tunisie, etc ?

  • J2M_
    J2M_     

    Le Sommet Social sur la Mondialisation de l'information avance à reculons...

  • Beloko
    Beloko     

    Le Sommet Social sur la Mondialisation de l'information avance à petits pas ??

Votre réponse
Postez un commentaire