En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le site de la députée Valérie Boyer victime de hackers pro-Turquie

Le site de la députée Valérie Boyer victime de hackers pro-Turquie
 

La députée UMP, à l'origine de la proposition de loi sur la pénalisation de la négation des génocides, a vu son site Web piraté par des activistes pro-Turquie. Depuis dimanche, il est inaccessible.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • 5495498549894
    5495498549894     

    Nos médias sont manipulés.
    Vous pouvez vous informer sur ce site:
    http://lesmoutonsenrages.fr/

    Une troisième guerre mondiale est possible.

  • persan_
    persan_     

    menaces de viol ! encore des barbares !

  • gdfgdgdgdfz
    gdfgdgdgdfz     

    Sans vouloir nier quoi que ce soit, c'est quoi un génocide ?

    Qui est-ce qui déclare un acte contre la/des personnes comme acte de génocide, à partir de combien de victimes cela devient un génocide ?

    Les croisés Français ont ils commis un génocide à l'époque ?

    Franchement, faudrait me faire la liste complète et exhaustive de tous les génocides, d'ici à ce que sans rien nier, je venais à dire que je m'en fout, surtout de ceux dont je n'ai jamais entendu parlé, mais qui de part la loi existe forcément.

    Encore une belle loi, bien stupide, mais vive le génocide et la mémoire que l'on doit en avoir, mais la loi le dit tous génocides existent de fait, il ne faudrait surtout pas être négationniste et ne pas avoir entendu parlé d'un éventuel acte classé par qui, par quoi, comme étant un génocide...

  • cecel24
    cecel24     

    Voter la loi par 40 députés pour faire beaucoup d'économie vire les 540 qui restes

Votre réponse
Postez un commentaire