En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Sénat vote le prix unique du livre numérique, même pour Amazon?

Mis à jour le
Le Sénat vote le prix unique du livre numérique, même pour Amazon?
 

Retirée par l'Assemblée nationale, la clause obligeant les revendeurs, même étrangers, à appliquer un prix unique aux livres électroniques a été adoptée par le Sénat, en deuxième lecture. Une initiative désormais soutenue par le ministre de la Culture.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • compacomça
    compacomça     

    on se moquait des regimes tunisien et egyptien mais nous sommes entrain de faire la meme chose ,tout est bridé et interdit les gros font encore la loi
    bravo

  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    on est libéraux quand ça arrange, mais on fixe (entre 1000 exemples) le prix du lait pour le producteur de façon arbitraire, tout en laissant libre cours aux marges pour les intermédiaires

  • Belzébuthàquionapiquélepseudo
    Belzébuthàquionapiquélepseudo     

    qui vendent des livres numériques ?? Et à supposer, le coût du livre numérique et son stockage ne coûtent pas + chers que pour un "grand commerce". La "concurrence", elle va se jouer sur le matériel qui héberge !! Comme les américains par exemple, ont des ordinateurs meilleur marché, pour un investissement moins élevé qu'un français, ils auront la même force de vente (et donc, en vendant leur livre au prix fixé pour tout le monde, ils agrandiront leur marge bénéficiaire par rapport à nous)

  • Azertibis
    Azertibis     

    je suis d'accord avec c'ette close de livre unique.

    Ce n'est pas de l'assistana pout les petit commerçant, mais plutot une close anti concurence déloyale. Nuance.

    Et je serait bien content que pour une fois les gros s'allignent un peut...

    mais l'autre propblemme est le forma du livre... Il faut qu'il n'y ait qu'un seul forma, ouvert et libre de préférence... Sinon ça va etre le bordel avec les liseuse... ou les ipad et autre tablettes...

  • Mauchrist
    Mauchrist     

    C'est typique la réaction d'un internaute qui vie dans une grande ville !
    En province, les petits commerces fermeront plus vite qu'ils ne le font actuellement si un prix, du genre de celui des livres papier, n'est pas appliqué.
    Voyons plus loin que NOTRE intérêt. Et puis, vous pourrez toujours passer commande de livre numérique en vous débrouillant un peu. Nous y arrivons pour du matériel en HT.

    La pérennité de lecture des livres est beaucoup plus important.

  • Jeanlucesi
    Jeanlucesi     

    Et dire que nos avons un gouvernement de droite!!
    Vive la concurrence, la liberté!!
    J'ai cru entendre dire un de nos ministre de droite que la concurrence était une saine émulation bla....bla ...bla....!!
    En fait il n'y a pas de concurrence pour les politiques les amis des politiques etc....
    La concurrence n'existe que pour le salarié du privé.

  • jspartacus
    jspartacus     

    Nous sommes arrivés à un système étatique dans tous les domaines. Des fonctionnaires ou des monopoles fixes les prix, les quantités, la qualité, les délais ...
    Ce système s'appelle le socialisme et conduit tout droit au modèle de pénurie (pour les travailleurs) de l'ex URSS, de Cuba ou de la Corée du Nord. On n'y est pas encore mais on s'en approche.

  • Photo73
    Photo73     

    Le problème principal qui me chagrine est la pérennité du format des fichiers "livre" au cours des années et leur gestion. Les fichiers seront DRMisés. Si on change de liseuse (ou si elle tombe en panne), comment transférer les achats ?

    Le problème versus la musique sera encore la non impression, pas de transport, pas de stockage, comment arriver à justifier un prix élevé ? (c'est comme ça et pi c'est tout)

  • abriotde
    abriotde     

    C'est n'importe quoi. Moi petit état français j'impose à ce que mon livre soit vendu à prix unique même en dehors de mes frontière... Soit. Et si je décide d'acheter sur le site anglais. Qu'adviens t'il? amazon.fr n'aurra donc pas les même prix qu'amazon.org? Ah oui parce que j'oubliais les américain eux ne vont pas s'aligner sur notre prix unique.

    Le prix unique à été créer pour permettre aux petits commerçant de survivre. Ne faisons pas de la survie un mode de vie. Les petit commerçant ne doivent pas être assister. On a pas en de problème de financement de la presse mais plutôt le contraire. Il y a plutôt trop d'offres au rapport de la demande. Il n'y a que les profits des majors qui se plaignent... et les écrivains multi-millionnaires. Les autres savent que le marché doit être le même pour tous et si le produit est moins rentable, l'offre diminuera et permettra alors de la clarifier. Ensuite un juste équilibre se trouvera. En plus avec la vente en ligne le monopole est impossible car ouvrir un site et y vendre tout et n'importe quoi ne coûte rien. Pas besoin d'éditeurs...

  • maximededk
    maximededk     

    L'idée d'un prix unique pour un livre numérique me paraît totalement absurde et insensée!
    De pire en pire...

Votre réponse
Postez un commentaire