En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le prix Pulitzer banni de l'iPhone : Steve Jobs s'excuse

Le prix Pulitzer banni de l'iPhone : Steve Jobs s'excuse
 

La patron d'Apple estime qu'avoir exclu une caricature politique de Mark Fiore de l'App Store était une « erreur ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Hutypo
    Hutypo     

    Je comprends pourquoi Steve Jobs a viré cette animation de l'Appstore...

  • Réaction ...
    Réaction ...     

    Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi Apple devrait revenir en arrière ?
    Si le contenu du dessin a été jugé improre à une AppStorisation (j'invente, du moins, j'essaye, ...), c'est-à-dire à uen publication sur l'AppStore, pourquoi faudrait-il l'autoriser maintenant ? Le contenu du dessin a-t-il changé depuis décembre ? Est-on plus indulgent avec ceux qui ont gagné un prix ?

    NB: je ne vois pas le dessin sur mon navigateur pour diverses raisons propres, ...

  • Claudecibels
    Claudecibels     

    Comment ne pas être atterré par la façon insidieuse dont notre liberté est rognée par le politiquement correct. Voilà peu on avait, encore, la liberté de s'abreuver à toutes les sources. L'univers que nous prépare une entreprise dont, voilà peu, le slogan était "Think Different" est clinique, aseptisé, puritain et bien-pensant. Il me donne envie de jeter mon Imac et mon Iphone par la fenêtre... Micro$oft, Rotten Apple, Google et ses oeillères? Quel bel avenir informatiKKK!

  • cathy666666666
    cathy666666666     

    Voila donc dessiné l'avenir de l'informatique, tel que le privé le voit et voudrait l'imposer : contrôler ce que vous lisez, voyez, faite tourner comme application (cf l'affaire flash)... vous imposer le "idéologiquement correct".. Imaginez un seul instant que peu à peu le livre papier disparaisse pour ne plus laisser que le ipad comme accès à l'écrit. (le kindle ne vaut pas mieux, cf l'affaire orwell).

    Je commence vraiment à comprendre, en quoi la "philosophie du libre", est bien plus qu'un truc de geek, mais une vraie résistance démocratique

Votre réponse
Postez un commentaire