En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le prix des SMS à nouveau dans le collimateur du gouvernement

Le prix des SMS à nouveau dans le collimateur du gouvernement
 

Le secrétaire d'Etat chargé de la Consommation commande une enquête sur le sujet et invite les opérateurs à rester raisonnables.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Ibu
    Ibu     

    Salut,
    J'ai vécu un an au japon en 2003. La bas l'imode est le standard. Je ne fait pas de proselytisme pour un certain operateur francais, mais voilà, le coût de l'email que l'on envoi depuis son telephone portable était de 1 yen !!! soit grosso modo en fonction du cours de change une bonne centaine de message pour 1 ? !!!!
    Alors quand je paye 1 ? pour mêmes pas 10 messages quand je suis hors-forfait, j'ai vraiment l'impression d'être pris pour un jambon.

    Ibu

  • ......
    ......     

    Sur ce genre de marcher où les acteurs sont peu nombreux, les entreprises ont tendance à se concerter pour maintenir un certain niveau de prix. Ce prix est alors tronqué par rapport à celui qu'il devrait être en situation de concurrence saine. Il est donc nécessaire qu'une autorité (que ce soit l'état ou la commission européenne) régule le marcher et empêche ce type d'entente pour permettre au consommateur d'obtenir les meilleurs prix, ceux qui se justifient en raison du cout d'exploitation et de production et la demande des consommateurs. Le marcher ne se régule pas tout seul...

  • harlay-davidson
    harlay-davidson     

    Les SMS étaient gratuits avant? Je ne le savais pas.

  • harlay-davidson
    harlay-davidson     

    A défaut de massacrer autre chose.

    [color=#ce0000][g]Message modéré. Nous vous rappelons que tout abus de langage SMS dans un message amènera la suppression immédiate du message.[/g][/color]

  • blegoff
    blegoff     

    c'est ce qu'on appelle le commerce ils te vendent quelque chose parce que tu l'achete (loi de l'offre et de la demande) apres ce n'est pas a l'etat de faire quelque chose pour modifier ca ils ont d'autres choses plus importante a faire meme si il ne s'en rende pas compte

  • blegoff
    blegoff     

    c'etait juste du sarcasme de maniere a faire comprendre que c'est du grand n'importe quoi que l'etat depense des resources pour quelque chose qui n'est pas indispensable, n'ameliore pas les conditions de vie des citoyen francais ( a la base c'est un peu leur boulot je vote pas pour avoir des reduction sur les sms ou des ordinateurs portables a 1 euros il y a des choses plus importante il me semble ) et qui en plus font que de plus en plus de personnes ne savent pas parler sans faire de faute. donc en gros comment un etat digne de ce nom peut depenser des ressource pour mettre en place des mesures qui vont a l'encontre de la langue francaise.

  • berner
    berner     

    bonjour,
    me voilà en guerre contre les sms de rencontre pour un résultat nul avec une grosse facture

  • Juliencaietti
    Juliencaietti     

    serait d'augmenter encore le prix des SMS et peut-être les gens cesseraient-ils enfin d'écrire en langage texto et de massacrer l'orthographe...

  • steweb57
    steweb57     

    Et dire qu'avec mon premier mobile (1996 ou 1997 je ne sais plus), les SMS n'étaient pas facturés. Les opérateurs ont simplement décidés de modifier les termes des contrats des abonnements et de facturer les SMS un prix d'or.

  • t4f4ri
    t4f4ri     

    C'est vrai ça, la bouffe c'est démodé, les produits de grande consommations maintenant c'est les SMS et les abonnements internet!
    Lançons un mouvement de grêve de la faim générale pour pousser les opérateurs à baisser leurs tarifs...
    Bravo Nicolas tu nous as enfin compris!...

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire