En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le portable à 100 dollars bientôt dans les salles de classe

Le portable à 100 dollars bientôt dans les salles de classe
 

Après des années d'études, l'ordinateur destiné aux enfants des pays en voie de développement devrait être livré à l'automne aux gouvernements qui en ont passé commande. Présentation en images.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • easysteph1
    easysteph1     

    L'idée est excellente, mais je pense qu'il est plus urgent de nourrir ces peuples mourrant de faim et de soif!Avant de leur vendre des ordinateurs qu'il ne pourront pas utiliser car une large partie du tiers monde ne possède pas l'électricité!! Quelques panneaux solaires derrière l'ecran microscopique n'auraient pas été superflu vu le prix, qui me parait exorbitant vu le matériel archaïque fourni!

  • cochise_fr
    cochise_fr     

    Bonjour,.........un peu de courtoisie n'a jamais fait de mal.

    Dans quel monde vivez vous? La société kleenex semble vous avoir envahi.On peut faire encore beaucoup avec un PC de moins de 1Ghz. Ma voiture a plus de 20 ans d'âge et je ne vois pas beaucoup de différences avec une voiture à 20000? actuelle. Mon Pc de 300 Mhz fonctionne toujours très bien, j'en ai un autre BiPentium 3 700Mhz qui m'a couté 150? il y a 5 ans.Pour moi, une machine à laver ou un lave vaisselle doit faire sa fonction, si j'en trouve un d'occasion à 50? je ne vois pas ce que m'apporterait un neuf à 650?.
    La société de consommation intense relayée par des médias vendus aux pouvoirs politicos-financiers réussit à vous embrumer la réflexion.Maintenant si vous êtes suffisament riche pour vous permettre de jeter l'argent par les fenêtres, tant mieux pour vous...encore que je ne vous envie pas forcément.

    Pour ce qui est de l'enseignement, compte tenu de la médiocrité des contenus enseignés et du peu d'entrain d'un grand nombre de professeurs, il est plus utile et plus enrichissant de se cultiver, de se renseigner et de dialoguer sur internet que de subir les cours pas toujours objectifs et parfois sectaires d'une seule personne fut elle qualifiée et/ou compétente. Les connaissances existantes disponibles sur internet dépassent et de loin ce qu'un simple individu peut emmagasiner.

    Concernant le prix du recyclage, dont vous cumulez à juste titre les couts, ce n'est pas parce qu'ils seront détruits, broyés, dépecés que le cout deviendra nul. Tout ce que vous jeter vous coutera directement ou indirectement pour son évacuation. Alors, autant faire en sorte que l'argent dépenser pour ce faire serve à un peu de bien être supplémentaire aux plus pauvres....non?

    Je ne voudrais pas vous casser le moral............Bonne journée quand même.

  • cochise_fr
    cochise_fr     

    Bonjour,
    1) On peut utilement relire l'analyse de Patrick Maranon et tête de ce forum, dont je partage volontiers les idées émises ou proposées.
    2) Concernant l'énergie solaire en Afrique, elle ne se développe pas car les pays dits "riches" maintiennent l'Afrique en sous développement volontaire. On leur donne juste assez de possibilités pour ne pas crever de faim....et encore, mais on sait exploiter à plein rendement toutes leurs richesses souterraines.Si les recherches dans ce domaine avaient les mêmes pouvoirs que la recherche pétrolière actuellement, l'énergie solaire serait mieux maitrisée et les voitures ne polluraient plus depuis longtemps.....mais ce n'est pas le sujet de ce forum.
    3) Bien sur, il faut utiliser à cette occasion les logiciels libres et gratuits (ou peu chers) plus largement......et on se retrouve au mêmes problèmes que ci-dessus: le pouvoir destructif et dictatorial des conglomérats financiers.
    4) Concernant la maintenance de ces nouveaux PC.....il y en aura bien une, à moins que ce ne soient des PC "Kleenex" à jeter après usage.Alors autant recycler et entretenir les PC anciens existants dont on maitrise parfaitement l'usage et la technique.

    Moi aussi je trouve cette idée interessante, mais les solutions capitalistes ne sont pas de mon gout. On peut faire plus simple, plus utile, et pas forcément rentable pour développer notre planète.
    Bonne journée.

  • piaf666
    piaf666     

    [quote]PC vendu 100$ ne dois pas couter plus de 20 ou 30$ à la fabrication[/quote]
    Dans quel monde vis-tu ? Il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton pour que le pc se matérialise !!!
    A mon sens la victoire concernant ce projet serait d'avantage l'implication financière et politique de ces pays en voie de développement plus que l'informatisation et la transmission du savoir au travers de l'outil informatique proprement dit. En effet je ne suis pas sûr qu'on apprenne forcément mieux et d'avantage avec un pc. De même le pc ne remplace pas le professeur. Ce projet peut permettre d'impliquer d'avantage les prof et obliger les gens à structurer leur cours, à s'organiser ... C'est plus d'implication et d'appropriation.
    Concernant les pc rebus que l'occident ne veut plus il faut prendre en compte pour le calcul du prix l'ensemble de la chaîne de collecte, de test, réparation et d'acheminement. Par expérience les sociétés de collecte se déplacent difficilement. Un peu comme Emmaüs il y a une sélection très forte sur les produits.

  • Yokii
    Yokii     

    Je ne suis pas du tout d'accord avec toi car même si comme tu le dit un vieux pc recyclé pourrait aisement depasse les performance des pc a 100$ il faut aussi prednre en compte que les pc "recyclés" ont besoins d'electricite pour fonctionner or c'est de ca qu'il manque dans certain pays en voix de developpement (d'ou la possible presence d'une batterie rechargeable a energie solaire sur les pc a 100$).

    De plus les pc recyclé ne seront pas fournit avec les logiciels adequat les pc a 100$ tournant sous linux (corriger moi si je me trompe ^^) puisque ce systeme d'exploitation est gratuit et donc une solution plus preferable pour les pays pauvres.
    Et qui d'apres toi s'occuperer de remettre a niveau tous ces pc a recyclés ? cela n'engendrerer t-il aucun cout ? je ne pense pas ...

    Moi je trouve l'initiative de ce pc exellente et cela devrait permettre aux pays pauvre d'emerge et pourquoi pas de devenir de futur genies en informatique ...

  • cochise_fr
    cochise_fr     

    Bonjour,
    L'idée est bonne de vouloir informatiser la planète.
    Mais au lieu de recycler les anciens PCs dont la qualité est bien supérieure à ce PC à 100$ , ce qui réduirait du même coup les déchets chez nous, des entreprises vont encore se goinfrer de fric sur le dos des pauvres car de PC vendu 100$ ne dois pas couter plus de 20 ou 30$ à la fabrication.
    C'est une honte de prendre les consommateurs ici et dans les pays en voie de développement pour des imbéciles. J'espère qu'un jour, ces industriels, ces commerciaux et ces politiques infâmes verront le boomerang leur revenir en pleine figure.
    Si des gens de là bas nous lise, qu'ils sachent que l'on peut sans aucune difficulté trouver un meilleur PC (entre 600Mhz et 1.5Ghz complet avec écran 15 ou 17" CRT et clavier et souris et logiciels ) pour moins de 100?.
    Bon courage à eux.

  • David Menchi
    David Menchi     

    Bonjours à tous,

    Je tiens à féliciter Patrick Maranon pour cette mise en relief des problèmes amenés par l'opération du MIT.
    Il me semble urgent de lancer une réflexion à ce sujet afin que l'ensemble des opportunités de subvenir aux besoins numériques des pays émergeant soient préconisées avec justesse.

    Le matériel développé par le MIT présente de nombreuses qualités en terme d'autonomie, de robustesse et de connectivité mais sa conception reste assez éloignée des PC standardisés dans les pays développés.
    Il est difficile d'envisager un accès à des contenus et des services équivalents à ceux que nous connaissons aujourd'hui sur la base d'un triptyque 433MHz / 1Go / 7,5''.
    Dans le cadre du transfert de Pc revalorisés et mondialement standardisés on peut aisément concevoir une opportunité de rééquilibrage des compétences informatiques des utilisateurs et des techniciens dans les pays émergents. Cette dynamique est plus difficilement envisageable avec les équipements du MIT.

    Dans notre contexte actuel d' « urgence écologique » il n'est pas envisageable de concevoir un projet sans le confronter à des critères de développement durable.
    Les ordinateurs contiennent des substances chimiques particulièrement toxiques et nuisibles à l'environnement, leur dissémination dans la nature constituerait à elle seule une véritable catastrophe écologique.
    Les ordinateurs acheminés qui arrivent en fin de vie doivent impérativement pouvoir être retraités selon des critères écologiques. Ce qui implique la présence ou la mise en place de centres de retraitement dans les zones ciblées.

    Il ne faut pas soustraire à l'ordinateur à 100 Dollars toutes ses qualités. C'est une formidable invention pour les zones non électrifiées et/ou dans le cas d'une utilisation en extérieur sous des conditions climatiques difficiles (fort ensoleillement, poussière, humidité,?).
    Mais il est important de veiller à ce que cette initiative ne se transforme pas en une opération massive consistant à équiper l'ensemble des pays en voie de développement sur la base d'outils présentant des fonctionnalisées limitées.
    Les acteurs de la solidarité numérique doivent étudier précisément la situation des zones ciblées afin de juger qui, du PC revalorisé ou de l'ordinateur à 100 Dollars satisfait le mieux aux besoins des plus démunis.

    David Menchi

  • patmaranon
    patmaranon     

    Bonjour,
    L'initiative de Nick Negroponte est louable et nous en partageons les objectifs : réduire la fracture numérique mondiale.
    La médiatisation de ce produit fait cependant courir un risque à d'autres solutions et notamment le réemploi de PC classiques issus des renouvellement de parc dans les pays développés. Actuellement sur des PIII 1 Ghz, nous sommes en passe de voir arriver en fin d'utilisation des PC, de bureaux ou portables, de catégorie pentium IV.
    PC utilisés encore aujourd'hui dans nos entreprises les plus performantes mais qui seront renouvellés demain ou dans les mois qui viennent. ( Quand est ce que l'on change le votre?)

    Ces appareils bénéficient d'une fiabilité dont la preuve n'est plus à faire et ne sont remplacés souvent que pour des raisons d'amortissement comptable ou d'évolution vers des logiciels encore plus puissants.
    Avec des performances encore de premier plan, (Processeur de 1.5 à 2 ghz, 256 à 512 Mo ram, Hd 40 à 80 Go, carte réseau, multimédia, etc.) il sont le rêve pour des utilisations bureautique, éducative, scolaire ou Internet.
    Avec un véritable écran, minimum de 17", un vrai clavier et la disponibilité de toutes les pièces nécessaires pour leur maintenance, ils permettent une véritable utilisation de l'informatique d'aujourd'hui.
    Nous sommes une entreprise spécialisée depuis dix ans dans la collecte et le recyclage des DEEE ( Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques) dont l'informatique fait partie. Ceci avec une double compétence : recyclage environnemental pour le matériel HS ou Obsolète et tests, vérification et réemploi pour le matériel encore suffisament fiable et performant pour une deuxième vie auprés des plus démunis.

    La filière DEEE qui vient de se mettre en place est une opportunité unique de capter des centaines de milliers d'appareils réemployables. Pourtant il est difficile de convaincre les acteurs du recyclage de ne pas tout broyer et d'attirer leur attention sur l'intérêt que représente le réemploi de ces appareils pour les victimes de la fracture numérique.
    Si ils pensent que le portable de Nick Négroponte enlève tout intérêt à la prolongation d'utilisation des meilleurs PC collectés, ils n'auront plus aucun scrupule à tout détruire.

    Pourtant, dans le cas de sites disposant d'éléctricité, un vrai PC n'a aucune commune mesure, en terme de potentiel et d'utilisation, avec le petit portable présenté. Les grands constructeurs ont mis tout leur savoir faire depuis des années dans la fabrication d'appareils dont la fiabilité n'est plus à prouver.
    Le portable, encore au stade du prototype, devra faire ses preuves dans ce domaine et en cas d'utilisation intensive. Comment les interventions de maintenance pourront elle se faire en cas de panne et qu'en retireront les personnes locales formées à cet exercice (si cela est prévu.)
    Pour les endroits sans électricité, nous travaillons avec l'ADEME pour l'alimentation de PC classique par panneau solaire. Le fait d'étudier également cette solution pour les petits portables n'enlève t il pas leur seul intérêt : l'autonomie.

    Reste le tarif. A 175 dollars l'unité, ont est dans une dépense qui n'est pas raisonnable si l'on veut l'étendre au plus grand nombre. Les budgets nécessaires représentent une dilapidation des rares ressources disponibles pour l'informatisation des pays en voie de développement. Nous proposons pour le même budget 4 véritables PC complets et avec toutes les fonctionnalité des Micros d'aujourd'hui. ( 45 dollars le PC)
    La difference dans une salle de classe est évidente quand on réparti les enfants par cinq autour d'un moniteur de 17" ou a 20 devant un écran de 7".
    Alors, bravo pour cette initiative mais attention à ne pas en faire l'unique possibilité de réduction de la fracture numérique, avec tous les risques liés au développement d'un produit qui doit encore faire la preuve des ses fonctionnalité et de sa fiabilité.

    L'ONU vient de faire le constat que la prolongation d'utilisation des PC est un moyen indispensable d'économiser les ressources énormes nécessaires à la fabrication d'un PC neuf. Le développement durable c'est aussi cela.

    La formation des futurs utilisateurs doit également faire partie d'un programme efficace et les économie sur le matériel sont un moyen de financer les emplois de formateurs locaux nécessaires et ceux de techniciens pour la maintenance.

    La fin de vie sur place des appareils utilisés doit également être prise en compte dés aujourd'hui. Pour cela nous ouvrons sur le deuxième semestre de cette année la première filière de recyclage des DEEE en Afrique. Située au Maroc elle recevra les DEEE de toute l'Afrique de l'ouest en créant une activité économique locale autonome basée sur nos dix ans d'expérience.

    Pour une véritable efficacité, la solution doit être globale car le matériel n'est qu'une composa

Votre réponse
Postez un commentaire