En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le plagiat dont est accusé le fondateur de Facebook reste à prouver

Le plagiat dont est accusé le fondateur de Facebook reste à prouver
 

Un tribunal fédéral demande aux créateurs de ConnectU, qui accusent Mark Zuckerberg d'avoir volé leur concept, d'en apporter la preuve.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • lomsha
    lomsha     

    Il faut dire que légalement il n'y aura probablement pas d'issue à cette affaire étant donné que le plagiat dont les plaignants parlent est difficilement prouvable; mais moralement si les faits sont véridiques alors le créateur de facebook a été vraiment odieux vis-à-vis de ses ex-camarades, c'est une chose qui arrive très souvent sur les campus américains lors des projets de fin d'études et tout, ce qui prouve que quand on a une idéee pareille mieux vaut la garder secrète le plus possible.

  • Traroth2
    Traroth2     

    Si on comprend bien, Facebook est accusé d'avoir plagié une idée ? Je ne savais pas que les lois sur la propriété intellectuelle permettaient de protéger des *idées* ! Les brevets permettent de protéger des procédés, le droit d'auteur et le copyright permettent de protéger les oeuvres de l'esprit, mais les idées sont supposées être communes à tout le monde. Ca veut dire que si quelqu'un a eu une idée, on va interdire aux autres gens d'avoir la même ? Si c'est vraiment en ces termes qu'est énoncée l'accusation, c'est une dérive extrêmement grave !
    Et ça n'est pas première aux Etats-Unis, où des décisions de justice ont offert des protections analogues aux brevets à des secrets industriels, alors que le coeur de la notion de brevet est justement la divulgation (échange divulgation contre monopole limité dans le temps).

Votre réponse
Postez un commentaire