En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le pessimisme terrasse les initiatives

Le pessimisme terrasse les initiatives
 

Le ' bien-pensant ' en matière de conjoncture des technologies de l'information, c'est d'être pessimiste. Pourtant, pour l'ensemble de l'année 2005, ce consensus a sûrement tort.

Newsletter Actualités

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • ert
    ert     

    J'ai pas compris grand chose à tout ça. Enfin, si: en 2005, le prix de la RAM va peut-être encore subir des augmentations brusques à cause d'une pénurie potentielle, c'est bien ça?
    Ou alors, certains pensent que ça va aller mal, donc, ça ira mal?

  • arko
    arko     

    vous mettez le doigt sur un sujet qui commene à être bien connu depuis la net-économie, la capacité du monde de la finance à croire s'aveugler avec ses propres prédictions.
    il suffit qu'une grande banque d'affaires (type morgan stanley, merril lynch, UBS warbung etc, ces mêmes banques qui ont entretenues la bulle internet, et conseillaient des actions enron ou worldcom à leur clients en leur prometttant de grosses marges, études à l'appui ...) sortent une étude comme quoi tel secteur va mal et on peut être sur que les moutons de panurges qui jouent en bourse vont vendre leurs actions de tel secteur, le cour en bourse plongeant, la note attribuée par S&P sera dégradée (cette note servant à négocier les taux d'intérets des emprunts auprès des banques), accentuant la perte de confiance dnas le secteur et la chute du cours de la bourse. Une chute qui peut prendre suffisament d'importance pour mettre réllement à mal un secteur même si au départ, les fondamentaux étaient bons, malgré la prédiction faite.

  • lessous
    lessous     

    Attention aux parités: Le dollar n'est PAS à 1,3 euros, mais à 0,77 euros. C'est l'euro qui est à 1,3 dollar.

Votre réponse
Postez un commentaire