En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le patron de Publicis défend la licence globale

Le patron de Publicis défend la licence globale
 

Maurice Lévy considère que pour résoudre la question du respect des droits d'auteur sur Internet la licence globale constitue la solution ' la moins mauvaise '.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Barraminne
    Barraminne     

    C'est certain qu'il n'y a pas de solution parfaite... la moins mauvaise pourrait être d'arrêter de vouloir s'en mettre plein les poches en prenant les consommateurs pour des cons tout court... Mais bon, on peut toujours rêver ! le modèle économique qui prônera le partage reste à inventer... Dans l'esprit de quelques rêveurs dont je fais partie...

    Quant au travail d'éducation de la jeunesse qui n' a pas conscience de mal agir : laissez-moi rire ! Les gens ne peuvent plus prétendre ne pas savoir si ce qu'ils font est bien ou mal. On nous rebat tellement les oreilles avec ce genre de débat qu'on en a plus rien à faire : il est plus juste de dire ça. toujours le même problème de qui mange la plus grosse part du gâteau, mais rien avoir avec le bien ou le mal. Leu licence globale, c'est juste un outil supplémentaire destiné à préserver leurs énormes intérêts au détriment de l'immense majorité des internautes, et plus spécifiquement de ceux qui ne téléchargent pas, parce qu'il y en a encore ; peut être pas beaucoup, mais il y en a. Tous les internautes ne sont pas des pirates en puissance, n'en déplaise à toutes les taxes mises en place sur les médias amovibles et externes. Pour preuve, la lumineuse idée de redevance internet du roquet de l'elysée. Il ne nous taxe pas assez celui-là ? A part la répression, on, se demande ce qu'il sait faire. Pourquoi ne pas rouvrir des Kolkozes chez nous ? Ce qui embête le plus tous ces patrons attachés à leur fortune personnelle bien plus qu'à la mission de leurs emplois aux prétentions aussi fictives que leurs revendications, c'est que maintenant, la plupart des gens de ce pays, aidés en cela par le développement et le relais ininterrompu de l'information sur le Net, notamment, se rendent maintenant compte du peu de considération que leur portent tous ces gogos dans leurs tours d'argent respectives, et rien de plus que cela. Eh oui, vous êtes démasqués, et croyez-le ou pas, mais le meilleur reste à venir pour vous aussi...

  • djulz
    djulz     

    ceci et cela :

    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_societes.phtml?&symbole=1rPPUB&news=5047715

  • JMZ
    JMZ     

    … c'est l'idée des défenseurs de la license globale. MAis les majors persistent à croire que seul leur système de droits d'auteur est à même de favoriser la créativité (kof kof !)
    Quand on sait qu'un brevet est déposé pour protéger un algorithme qui permet de déterminer informatiquement les chances de succès d'un air musical… j'ai comme un doute sur leur motivation ;-)

  • Kalequisse
    Kalequisse     

    j’ai un graveur dvd pourquoi le vendeur me la vendu je ne sais pas
    j’ai un lecteur divix pourquoi le vendeur me la vendu je ne sais toujours pas.
    J’ai des supports cd et dvd sur les quels on me prend des taxes pourquoi je n’en sais rien.
    J’ai une multitude de matériels (dont on connaît le but final) que j’ai acheté et sur les quels se sucre l’état, pourquoi autant de liberté ou une répression derrière.

    De toute façon je ne télécharge jamais je ne vais que des copies comme au-temps des supports analogique.

  • louis42
    louis42     

    Pourquoi pas ajouter à la licence globale un outil de contrôle sur les logiciels de peer to peer les plus utilisés, pour ne pas "fliquer" les gens mais connaitre le taux de téléchargement d'un musique et rémunérer les artistes en fonction du nombre de téléchargement ? Cela permettrai à de nouveaux artistes (je pense entre autre a "la chanson du dimanche" qui vient d'exploser) de voir le jour et renouveler un peu le monde artistique français.

  • dodozeze
    dodozeze     

    Si elle est optionnelle, pour quoi pas ?
    Mais pour quelqu'un qui ne télécharge pas, elle serait injuste (n'oublions pas le "racket" sur les supports de sauvegarde).

  • La Callas
    La Callas     

    Je suis d'accord avec ça.
    si le choix doit se faire entre le tout répressif d'Olivennes et la licence globale. Pas d'hésitation je vote pour la 2e solution qui sera de toute façon plus profitable aux internautes comme aux artistes.

Votre réponse
Postez un commentaire