En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Parlement européen défend la neutralité du Net

Le Parlement européen défend la neutralité du Net
 

Les eurodéputés ont adopté une résolution qui demande à la Commission de s'assurer que les FAI ne restreignent pas l'accès aux réseaux.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • yt391
    yt391     

    Et n'oublions pas non plus, que ces histoires de neutralité du net, cela a en fait commencé sur la problématique "partage des revenus (surtout publicitaires) issus d'internet(en "général")" il y a quelque années, typiquement entre Google et les telcos US, Google menaçant alors (ou le faisant) de construire son propre backbone. Problématique différente s'il en est, ne pas tout mélanger non plus.

  • yt391
    yt391     

    Et la priorité devrait être aussi la mise en place d'une vrai alternative non monopolistique de publication sur internet avec achat à l'oeuvre, ce qui quoi qu'on en dise à plus ou autant à voir avec le besoin d'une nouvelle fonction et séparation des rôles qu'avec des questions techniques :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/

  • yt391
    yt391     

    Quelle bande d'imbéciles, alors que si lutte anti-piratage, la seule approche valide est :
    1) concentrée sur les centres et non utilisateurs finaux (il y a toujours des centres du fait du besoin de catalogues, "peer to peer" aussi vaste hypocrisie dans les termes et tout le monde le sait)
    2) Aucun besoin de monitorer/superviser les flux utilisateurs finaux.
    3) besoin de procédures légales et publiques pour le filtrage/blocage des sites:
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc

    Faut-t-il comprendre que justement le but est de monitorer/superviser les flux utilisateurs ?

    Ou est-ce juste la niaiserie ou veulerie classique consistant à associer le terme virtuel à internet et compagnie ?

Votre réponse
Postez un commentaire