En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Munci, un collectif pour défendre l'emploi dans les services informatiques

Cette nouvelle organisation entend fédérer les trois cent mille salariés de SSII et les consultants indépendants. Premiers combats : les menaces du offshore et les licenciements abusifs en SSII.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

81 opinions
  • vivelesindep
    vivelesindep     

    La délocalisation rappelons le n'est pas pour la répartitions des richesses mais pour que les plus riches sans foute pleins les poches

  • vivelesindep
    vivelesindep     

    Tu parles de travaillé hontteux de 16 heures en france je te rappelle que les roumains ont de duré de 14 heures de travail par jour et il faut arrêter de nous faire croire que dans ces pays le droit social est super on sait tous les conditions de travail etc dans ces pays la télé existe et on est assez bien informé et toi tu gagnes combien à côté d'eux....

  • vivelesindep
    vivelesindep     

    toujours bon de profiter de la misère pour gagner de l'argent mais c'est pas la peine de venir se venter....

  • robbie_
    robbie_     

    les commerciaux qui ramènent les missions .
    C'est une blague.
    Les 3/4 des missions sont trouvés directement ou indirectement par le technicien .
    Les commerciaux ne font que récupérer un cv à l'apec
    et l'adapter pour le client.
    Les ouvertures de compte se font par les bons profils techniques ou bien grâce à une collusion client prestataire et la tu leurs envoie n'importe qui car ça se joue à un autre niveau que la technique.

  • Amélie_
    Amélie_     

    Moi meme je me sens grossse de ventre et pourtant c pas vrai alors si vous voulez men parler je suis a lecote

  • jp_
    jp_     

    Bonjour tout le monde,
    Je suis ingénieur en chimie, mais je me suis reconverti en informatique. Je suis à présent au chomage depuis 10 mois.
    Je vais changer de branche car je ne peux pas concurrencer des étrangers payés à bas prix, qui ne se plaignent jamais et qui travaillent comme des fous.
    Je vais ouvrir une SSII qui embauchera des roumains en Roumanie etc. C'est un bon créneau.
    Quelqu'un pourrait m'envoyer des infos ou bien des liens internet pour me dvper ? Quels sont les termes de fiscalité ? J'aimerai des témoignages de gens qui ont réussi etc. Je suis pret à faire des partenariats.
    Je lis actuellement des témoignages de gens qui ont réussi dans le textile en Chine et dans les affaires, vente de pétrole, de diamants etc.
    Merci
    JP
    ps : un conseil aux ingés, faites comme moi , devenez patrons, ca rapporte plus.

  • jean-pascal_
    jean-pascal_     

    Bonjour tout le monde,
    Je suis ingénieur en chimie, mais je me suis reconverti en informatique. Je suis à présent au chomage depuis 10 mois.
    Je vais changer de branche car je ne peux pas concurrencer des étrangers payés à bas prix, qui ne se plaignent jamais et qui travaillent comme des fous.
    Je vais ouvrir une SSII qui embauchera des roumains en Roumanie etc. C'est un bon créneau.
    Quelqu'un pourrait m'envoyer des infos ou bien des liens internet pour me dvper ? Quels sont les termes de fiscalité ? J'aimerai des témoignages de gens qui ont réussi etc. Je suis pret à faire des partenariats.
    Je lis actuellement des témoignages de gens qui ont réussi dans le textile en Chine et dans les affaires, vente de pétrole, de diamants etc.
    Merci
    JP
    ps : un conseil aux ingés, faites comme moi , devenez patrons, ca rapporte plus.

  • mst
    mst     

    je n'ai pas eu le courage de tout vous lire, mais j'ai repéré ce qui m'intéressait : off-shore, concurrence sauvage et déloyale, répartition/création de richesse...
    Le MUNCI voudrait défendre les informaticiens contre une concurrence déloyale de leurs homologues étrangers...Cela me fait penser que M. J. Bovet se bat, lui aussi pour sauvegarder les droits de tous les travailleurs de France et Navarre contre la mondialisation : La mondialisation n'est rien d'autre que de l'off-shore. Ce n'est donc pas une nouveauté :-). Ce qui me fait rire, c'est le mot concurrence : une concurrence se mesure, mais plus que tout un concurrent n'est digne d'être défié que s'il nous arrive au moins à la cheville ! On en dit en terme militaire que le choix de ses ennemis reflète la puissance de ses forces. La France et les pays dvpt sont-ils devenus tout à coup si déstabilisés pour qu'ils voient dans les pays du 1/3 monde ou en voie de dvpt des ennemis potentiels si dignes d'intéêts ? Croyez vous réellement que le pauvre ingénieur indien rémunéré 200$/mois soit en concurrence directe avec vous ? Je trouve dans l'attitude de ces pays émergents qqch de nobles et de sain : je crois qu'ils sont les futurs catalyseurs d'une RENIVELLATION des richesses. Je ne crois pas pas à la création d'une richesse mais à sa production : c'est différent. Nous, pays riches avons tellement élevé notre niveau de vie que la moindre des crises éco est signe de danger. Essayer de vs imaginer à la place du pauvre indien...

  • JCharles
    JCharles     

    J'ai lu votre prose, en pointillé je dois dire, même comme ça on ramasse des perles à la pelle. Mais dans l'envolée suivante là !!! p*tain c'est pas possible !!!:
    "Votre conception de la société est profondément nationaliste, la seule société que je connais c'est la société des Hommes, pour moi, un français n'a pas plus de valeur qu'un indien"
    Cette rhétorique à 2 balles ça me troue le cul.
    ça tiendrait éventuellement la route si on avait la certitude que "vos partenaires" indiens bénéficiaient des mêmes droits sociaux et des mêmes avantages conventionnels que ceux pratiqués en France. Parce que de 2 choses l'une :
    Si c'est le cas (et c'est peut être le cas : j'ai déjà entendu des discours de personnes propres sur elles qui estimaient que les indiens devenant trop gourmands, il fallait se tourner vers d'autres perspectives) Si c'est le cas donc, la main d'oeuvre indienne revient quasiment aussi chère que la nationale (avec en moins la méconnaissance de la culture locale et du terrain). Avec les mêmes droits et les mêmes garanties qu'un salarié Français, le salarié indien n'offre pas plus d'intérêt qu'un candidat local issu d'une bonne campagne d'embauche.

    Si ce n'est pas le cas : vos principes des droits de l'homme auxquels vous aimez bien vous référer, se limitent en fait au droit du commerce. Ne prétendez donc pas vous soucier du genre humain si pour vous la mondialisation traduit un simple nivellement par le bas du des conditions de travail du salariat français. C'est simplement du mercantilisme et ça se reconnaît facilement dans le fait que votre activité n'est pas productive en tant que telle. Prendre une ressource moins chère là pour la vendre ailleurs où le marché est plus prospère, c'est économiquement stérile. (je ne parle pas de vos économies bien sûr).
    La mondialisation pourquoi pas si elle est équitable, mais vous n'y contribuez pas.

  • vincent poncet
    vincent poncet     

    vu que vous n'avez pas l'air de connaitre le principe de base de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, je vous rappel que l'individu est censé être maitre de son propre corps et de ses biens, ainsi il n'a pas un droit illimité sur les autres vu que les autres ont aussi ses propriétés, d'où l'adage "la liberté des uns s'arrete là où commence celle des autres"
    Mais peut-être faites vous partie de ceux qui considère qu'il doit y avoir des maitres et des esclaves.

    Votre conception de la société est profondement nationaliste, la seule société que je connais c'est la société des Hommes, pour moi, un français n'a pas plus de valeur qu'un indien et donc selon le principe des droits de l'homme, je m'appartiens, l'indien s'appartient, donc si nous deux voulons travailler ensemble, cela ne regarde que nous deux.

    Mes raisonnements sont effectivement individualiste, car fondé sur le principe des droits de l'homme contrairement aux votres qui nient le libre arbitre de chacun et qui sont donc collectivistes, source du socialisme.

    dites donc, nationaliste et socialiste, cela ne fait pas national-socialiste ? une belle idéologie pour laquelle vous devez avoir bien de nostalgie.

    Le principe du défict public n'a rien à voir, il consiste plutot vu du politicien, à faire payer à ses successeurs les largesses qu'il distribue pour assurer sa notoriété. ainsi, il s'en fout de dépenser plus qu'il ne recoit (ou plutot qu'il rackette, car l'impot n'a jamais été volontaire).

    Ses raisonnements sont effectivement minoritaires noyés parmi tous ceux des collectivistes qui ne raisonnent qu'en terme de redistribution de ce qui ne leur appartient pas. Collectivisme/socialisme ne sont qu'une forme politiquement correct de la violence, du racket.

Lire la suite des opinions (81)

Votre réponse
Postez un commentaire