En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le monde Internet chahute la loi sur l'économie numérique

Le texte présenté par Nicole Fontaine le mois dernier arrive à l'Assemblée le 25 février. Les associations suivent de près les modifications en cours et lancent leurs propres propositions.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Michel_
    Michel_     

    Je suis tous à fait d'accord avec vos propos mis en titre. Hier j'écoutais une émission à la télé ou l'on ns expliquais que l'on pouvait acheter des enfants sur le Net et se les faire livrer ou on voulait et le pompon c'est que l'on payait par CB¨. Alors arrêtons de ns enfumer avec de beaux discours si on voulais couper court à ces monstruosités, et encore je ne trouve pas de mot assez fort, il me semble que on doit pouvoir y arriver.

  • levavasseur maurice
    levavasseur maurice     

    Je trouve normal que les publicistes utilisent le net pour faire connaître leurs produits ( il y a des outils pour l'internaute que cela dérange), quant au piratage, je pense que le support K7 traditionnel est de loin encore le plus copié et à des fins non commerciales. tout le monde n'a pas sur son ordi de quoi télécharger à outrance et en faire un commerce. Le problème auquel il faudrait s'attaquer est celui des réseaux de pédophilie et de prostitution en tous genre et qui profitent à des gens "biens placés".
    Une nouvelle loi telle que pressentie est une réeelle à la loi informatique et libertés. Où va t-on dans ce pays ?

  • jean_
    jean_     

    Informations:

    - On peut créer une société en offshore en 30 minutes à chipre sur le web. Le paiement se fait
    par un organisme de carte bancaire international
    qui s'en fout des lois locales.
    - On peut héberger 300 MB pour 3 dollars par mois
    dans un tas de pays.
    - On peut surfer sur le net en "anonyme" en passant
    par un site spécialisé pour cela. Sinon on peut
    prendre un abonnement de telephone portable en
    offshore et surfer en offshore .


    Donc pour l'instant il faut :

    1) Favoriser des logiciels antispam. Il y en a plein
    le net et tout internaute serieux en a au moins 3
    installes sur son butineur et sur son client mel.

    2) Chasser systématiquement les sites nazi et
    pedophiles en créant un point d'information et
    en déconnectant ces sites sur denonciation.

    D'autrepart il ne s'est jamais vendu autant de
    cederom - en courbe corrigee par la crise - si
    on compare par exmple a la vente de parfum Chanel
    5. Donc on se moque du monde ?

    La nouvelle loi est-elle conforme a la Loi Informatique et Liberté
    de 1978 - connue et enviee dans le monde entier ?

    Je pense que l'esprit de la loi de 1978 exigerait
    une transparence totale pour l'internaute,
    et de deconnecter les vrais fauteurs de trouble
    que sont les sites nazi ou pedophiles.

    .

    Il faut inciter les internautes a denoncer tout site
    pedophile ou nazi sur nu point de contact efficace
    qui demande tout de suite a l'internic de
    deconnecter le nom de domaine et c'est tout !

  • jef44
    jef44     

    Bien d'accord avec M Audiard: les femmes le jeu et les technocrates.
    Laisser faire c'est aussi con que de fliquer tout l'internet.
    la maladie du technocrate c'est de trouver un médicament pout tout symptome.
    Ne serait il pas plus intelligent de rechercher et supprimer la cause du symptome?

  • JP Burger
    JP Burger     

    Comme le disait Michel AUDIARD:
    Il y a trois méthodes traditionnellement françaises pour ruiner une affaire qui marche :
    les femmes, le jeu et les technocrates. Les femmes, c'est le plus marrant, le jeu, c'est le plus rapide, le technocrate, c'est le plus sûr !
    Pourquoi marginaliser le numérique, pourquoi le filtrer, pourquoi le sensurer?
    Il y a un fameux précédent: Marthe Richard!
    Ne serait-il pas plus facile pour lutter contre la pédophilie ou les nostalgiques nazis de les laisser dans l'état actuel, plutôt que de les marginaliser et, du même coup les obliger à se dissimuler, à s' éparpiller en micro-sites?
    En aucun cas une loi n'empéchera les escrocs de sévir.
    Alors pourquoi encore légiférer....

Votre réponse
Postez un commentaire