En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le marché high-tech indien freiné par les sociétés délocalisées

Les externalisations des sociétés de service occidentales en Inde amènent sur place une concurrence nouvelle. Les entreprises locales n'y sont pas encore préparées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • Nicolas_
    Nicolas_     

    Trop de charges sociales en France pour les patrons !
    Alors c'es évident que l'on se tourne vers l'offshore surtout lorsque celle ci, dispose de main d'oeuvre qualifiée. L'Inde se modernise est sera un acteur principal du secteur NTIC.
    Ceci étant il ne fait pas tous délocaliser ! les ingénieurs français doivent faire partis du pilotage de projet en Inde.

    Nicolas.
    nicolas@india-consulting.com
    http://www.offshore-developpement.com

  • Nicolas_
    Nicolas_     

    C'est évident de délocaliser pour un chef d'entreprise, nous sommes assomées par les charges sociales, je délocalise en Inde certains postes d'informaticiens, mais je garde des postes clès en France.
    Merci au site www.offshore-developpement.com qui m'a aidé.

  • nick_
    nick_     

    Y compris pour les PDG? :-)

  • Jérôme_
    Jérôme_     

    Surtout inconscients car si plus de boulot, plus d'impots, et si plus d'impots, plus de budget de l'état, et alors plus solde pour les fonctionnaires, plus de retraite à 50 ans, ils auront plus qu'à bosser pour des prunes... COMME EN RUSSIE!!

  • Guillaume_
    Guillaume_     

    Donc les informaticiens francais iront pointer chez fourien, c'est dommage parce qu'il y en a un paquet. Mais il n'achéteront plus rien parce qu'il faudra bien faire ses courses chez ALDI. donc le marché de la consommation va se casser la gueule, donc les entreprises qui externalisent vont faire moins de chiffre, donc elles vont licencier. Et c'est pas les indiens qui vont acheter des licences windows ou des PC IBM, ou des prestation CAP GEMINI, ça j'en suis sûr.
    CQFD On se fout mutuellement dans la m....

  • DANIEL TIBERINUS
    DANIEL TIBERINUS     

    Il faut baisser les salaires occidentaux (c'est mieux que le chomage) et augmenter le salaire des Indiens.
    En final on se retrouve avec un salaire moyen sur toute la planete. Meme salaire pour le meme travail
    sur toute la planete.
    Think : C'est mieux que le chomage.

  • M.U.N.C.I
    M.U.N.C.I     

    A vous lire, on a l'impression que les informaticiens français par exemple devraient et pourraient sans difficultés aller chercher du travail en Inde s'ils veulent continuer à vivre...ben voyons
    C'est ce qu'on appelle la mobilité comme chacun sait...!

    Mouvement pour une Union Nationale des Consultants en Informatique
    http://munci.online.fr

  • M.U.N.C.I
    M.U.N.C.I     

    Comme vous avez raison...;-)))

    C'est toujours amusant de constater de quelle façon les "néo-ultra-libéraux" adeptes des délocalisations voient le problème : à sens unique bien-sur...!

    Mais c'est toujours quand on finit par être concerné soi-même dans le mauvais sens (perte d'emploi, chute du salaire...etc) que l'on change parfois au moins un peu d'avis ;-)

    Mouvement pour une Union Nationale des Consultants en Informatique
    http://munci.online.fr

  • petit_francais
    petit_francais     

    Ca coùte moins cher pour l'instant.
    Qui voudrais continuer à bosser pour rien?
    Que les patrons en profitent vite, ca va pas durer.

  • liberalisme
    liberalisme     

    en plus des techniciens, il faudra aussi songer a faire jouer le concurrence et recruter des PDG offshore.

    n'y aurait t'ils pas en nde des gestionnaires tout aussi compététents et "meme plus" que nos J6M nationaux ?

    Il y a tout un ensemble de cadres supérieurs qui pourraient etre remplacés a meilleur prix par des indiens.

    quand on voit les compétences des sociétés d'audit comme arthur Andersen, on se demande si on ne pourrait pas trouver plus compétens et moins cher ailleurs.
    enfin une mondialisation compléte ave cune vrai conccurence. et non pas un libéralisme monopolistique ou les moyens de productions sont offshore mais ou les dirigeants sont locaux et hors de prix.

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire