En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

« Le jeu va rester un moteur des univers virtuels »

Mis à jour le
« Le jeu va rester un moteur des univers virtuels »
 

Le journaliste Rémi Sussan publie Demain, les mondes virtuels. La réflexion porte autant sur Second Life que sur la Wii.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • mouahahah
    mouahahah     

    Oui c'est exactement ce qu'il indique.

  • Ringo Windlow
    Ringo Windlow     

    Je n'ai pas lu le livre en question, il doit sûrement être intéressant.
    Cependant attribuer le succès de SL à son seul système économique est réducteur.
    Je crois que l'essentiel de l'immersion est d'ordre psychologique, il y a des dizaines de 'sims' où l'on peut incarner un personnage dans un vrai jeu de rôle, on se retrouve 'acteur', on incarne un vrai personnage de fiction.
    La téléportation, la faculté de changer d'apparence en deux clics et la possibilité de construire son propre environnement à partir de rien sont d'autres moteurs.
    Même si les principaux restent, admettons-le, l'argent et le sexe.

  • bahsi34
    bahsi34     

    "les jeux de la Wii ne sont même pas à la première personne [en vue subjective, NDLR]."
    Y'a quand même Red Steel (bientôt le 2), The Conduit, la trilogie Metroid Prime, Call of Duty, etc. Peut-être voulait-il dire que le joueur est immergé même si le jeu n'est pas en vue subjective?

Votre réponse
Postez un commentaire