En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le HDMI, c'est le piège du numérique !

Avant d'acheter votre téléviseur haute définition, prenez garde à la bonne péritel du futur !

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Guimo
    Guimo     

    Non, c'est le HDCP, qui bloque les libertés. Le HDCP est une "norme" qui vient au dessus de HDMI, mais qui n'est nullement obligatoire tant que tu ne lis pas un contenu "protégé".
    Maintenant, pour les contenus qui sont vérolés par des DRM, il existe des boitiers qui émulent du matos HDCP pour libérer les précieuses infos :)

  • Gourmet
    Gourmet     

    Dernier message de la suite : il concerne le DisplayPort.
    Voilà un standard qu'il est bien et certainement plus adapté que le HDMI au monde de demain.
    C'est un peu normal car il a été crée par un industriel de l'informatique, AMD, contrairement au HDMI largement supporté par des industriels de l'électronique grand public.
    Le DisplayPort est transporté sur 1 à 4 paires torsadées (*)(super pour la réutilisation d'une câblage existant). Sur ces 4 paires sont transportés la video (résolutions jusqu'à 2560x1600@75), le son, un canal pour les télécommandes (à l'instar du CES pour le HDMI). Le standard est libre d'implémentation.
    Toutefois, de manière séparée, une protection du contenu est prévue : le DPCP bien plus costaud que le HDCP conçu à la va-vite, faible (40 bits) et troué dans sa conception.
    db
    (*) C'est donc du série et, partant, les débits sont en conséquence sur la torsade : entre 4 et 7 Gbit/s selon la résolution. Ceci limite donc fortement les distances utilisables : 3 mètres pour la pleine résolution et une quinzaine de mètres pour le 1080p.

  • Gourmet
    Gourmet     

    J'ajoute un (contre)élément à ma vocifération précédente.

    Le HDMI peut toutefois s'avérer très utile dans un cas : remplacer le DVI. Il est d'ailleurs parfaitement compatible électriquement avec ce standard.

    En effet, par spécification le DVI est limité à la résolution FullHD alors que le HDMI, depuis sa version 1.3 (qui augmente la fréquence de balayage), supporte une résolution quadruple comme le 3840x2400.
    Ceci évite d'avoir à manipuler 2 câbles DVI et une cartes disposant de 2 connecteurs DVI sur des écrans supportant une résolution supérieure au FullHD comme les écrans informatiques à partir du 26".

    Dans ce cas là, HDMI est un plus indéniable en tant que successeur du DVI.

    Il lui reste toutefois des tares indéniables comme la multiplicité des broches (29 broches pour le connecteur type B qui supporte les résolutions supérieures au standard DVI, normal c'est en fait 2 DVI dans une seule prise) ce qui en fait un câble très lourd et très cher à manipuler sur de longues distances (*), le fait de transporter l'audio dont on n'a que faire et, bien entendu, le HDCP, raison essentielle de la création du HDMI en 2002 en lieu est place du DVI.

    db

    (*) Ne vous leurrez pas, cette résolution s'imposera dans les années 2012-2015 comme la nouvelle résolution FullHD.
    Toujours la course au renouvellement !
    Autant donc sauter une génération dès maintenant !

  • Gourmet
    Gourmet     

    Honnie Dangereuse Malfoutue et Inefficace
    En effet, arnaque majeure que cette "péritel du futur" que l'on nous a présenté.

    Premier argument de choc : le tout numérique
    Ok, il est vrai que l'on est tenté de croire que puisque la chaîne complète est numérique, les parasites, les erreurs de conversion seront réduites.
    Or, c'est partiellement faux.
    En effet, il n'est pas étonnant qu'au cours de sa traversée (du lecteur DVD à la sortie de l'ampli) le signal video subissent 2 ou 3 conversions d'échantillonnage. Et si l'algorithme de rééchantillonnage n'est pas bien fagoté, on perd inévitablement de la qualité (les couleurs qui bavent, la pixellisation même en Full HD, etc). Bonjour l'intérêt du numérique.
    Alors que si on sort directement en analogique, on ne subit aucune conversion, seulement les parasites et les supplices éventuels d'un préampli et de son amplificateur associé choses que l'on maîtrise tout de même depuis plus de 50 ans.

    Dexuième argument : la version 1.3 avec l'audio incorporé.
    Qui peut me dire l'intérêt fondamental de transporter de l'audio dans le même tuyau que la video alors que nous sommes censés causer d'installation d'une certaine gamme.
    Qui aura le mauvais goût, dans une telle installation, d'utiliser les enceintes de son téléviseur en lieu est place de son système de diffusion sonore multicanal ?
    Aucun intérêt, pour le consommateur, de transporter le son en même temps que la video puisque ces 2 flux ne suivent pas le même trajet.
    Mais gros intérêt pour les industriels : renouveler les gammes. Ce qui aurait pu être fait dès la version 1.0 est fait en version 1.3.

    Troisième argument et troisème arnaque : une prise possédant plus de 15 connecteurs (18 + la terre et la masse).
    A l'heure de la réduction, en électronique, du nombre de fils (voir l'USB), la HDMI en utilise 18. Super pratique pour faire passer les signaux (uniquement video) sur une installation de câblage existante : il faut 2 câbles Cat 5 là où le YUV n'en nécessite qu'un seul (6 fils utilisés). Si on ne voulait y voir qu'un forçage au renouvellement des installations de distribution, on n'aurait pas beaucoup d'effort à faire.

    Quatrième argument : le respect des droits des ayants-droit via HDCP et la suppression du "trou analogique".

    Là encore, pour ma part, j'y vois davantage une grosse tentative de forcer le renouvellement du parc plutôt qu'une réelle tentative de préserver les droits.
    En effet, qu'il s'agisse de nos yeux ou de nos oreilles ces organes sont tout sauf numérique !
    Il sera donc toujours possible d'enregistrer un films en FullHD par différents moyens : caméra HD, 8 micros, décodeur HDMI vers VGA Full HD (comme il en existe à Taïwan sous la marque BAFO), etc.
    Alors, ok, le signal enregistré ne sera pas celui d'origine mais qui verra la différence ?
    Alors, ok, l'opération sera plus couteuse que le simple ripping mais quand on sait que l'on va diffuser le film ainsi copié à des dizaines de milliers d'exemplaires, le jeu en vaut la chandelle.

    Dernier argument : le terrain.
    Je connais des isntallateurs professionnels qui ne jurent que par le YUV délaissant systématiqeument, quand c'est encore possible, le HDMI : trop compliqué à manipuler, équipements résultant onéreux, qualité rarement au rendez-vous notamment sur des équipements hétérogènes.
    Là où le YUV brille par sa simplicité de câblage, de diffusion, de qualité, d'adaptabilité de "bouteille", la HDMI se vautre lamentablement sur ces différents thèmes.
    db

  • boz6144
    boz6144     

    le HDMI c est aussi les DRM !
    autrement dit finit d enregistrer un film (ou une emission quelconque d ailleurs) sur un magnetoscope

    bref, payer plus cher pour avoir moins. :fou:

    Pas pour moi :/

Votre réponse
Postez un commentaire