En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le gouverneur, la call girl et la page MySpace de la call girl

Le gouverneur, la call girl et la page MySpace de la call girl
 

' Ce qui vous détruit, vous rend plus fort. ' Voilà une devise que doit méditer aujourd'hui le désormais ex-gouverneur de New York, Eliot Spitzer.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • lomsha
    lomsha     

    Il est possible aussi que l'auteur de l'article soit juste en train de faire de l'ironie.

  • Titibrunet
    Titibrunet     

    Quand o est des truies....on est plus fort comme dirait le Cochon qui utilise les call-girls....

  • piedbleu
    piedbleu     

    "Vivre c'est mourir un peu..." Qui a parlé de destruction totale? Call girl=débile? Débile toi-même...

  • laurange
    laurange     

    Vous croyez une call girl incapable de second degré ?
    Je vous laisse y réfléchir ...

  • Dwalin_
    Dwalin_     

    que la question du "tue" ou "détruit" ne change en rien le problème de contresens et le fait que la phrase "ce qui me détruit me rend plus fort" ne veut rien dire.

  • funfox
    funfox     

    sauf que la phrase d'origine est "ce qui ne me détruit pas me rend plus fort" (après recherche et vérification sur le net)

    et en soit, c'est bien beau de couper les cheveux en quatre, mais comme c'est une question de traduction vu que la phrase d'origine n'est pas en francais...

  • oofar
    oofar     

    Exactement! Ah la culture se perd mes pauvres enfants...

  • Sharpshooter
    Sharpshooter     

    Ce qui vous détruit vous rend plus fort ? C'est quoi cette phrase ridicule ?

    La citation exacte est "ce qui ne me tue pas me rend plus fort".

Votre réponse
Postez un commentaire