En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le gouvernement lance son premier site Web pour riposter au djihadisme en ligne

Mis à jour le
Si le contenu est intéressant, pas sûr qu'il soit adapté à la cible.
 
Si le contenu est intéressant, pas sûr qu'il soit adapté à la cible. - Si le contenu est intéressant, pas sûr qu'il soit adapté à la cible.

Le gouvernement met en ligne un site destiné à lutter contre la propagande djihadiste. Il en reprend les codes pour mieux la dénoncer.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Hermes3xGrand
    Hermes3xGrand     

    Le site Stopdjihadisme.gouv est ni plus, ni moins, qu'un nouvel affront à nos frères de confession musulmane et une nouvelle preuve de la tentative des puissants en vue de diviser le peuple. Le "Djihad", à la base, n'a strictement rien à voir avec le terrorisme, terme suranné contribuant à maintenir une forme d'hystérie collective.

    Citons notre cher Wikipedia sur le mot djihad:
    -"Le djihad ou jihad, également épelé djihâd ou jihâd, (???? en arabe) est un devoir religieux pour les musulmans. En arabe, le mot jihâd est un nom qui signifie « lutte » ou « résistance », voire « guerre menée au nom d'un idéal religieux »1. Le mot jihâd est employé à plusieurs reprises dans le Coran, souvent dans l'expression idiomatique « al-?ih?d bi amwalikum wa anfusikum » qui se traduit par « lutter avec vos biens et vos âmes ». Ainsi, le djihad est parfois défini par « faites un effort dans le chemin de Dieu »2."

    Ce mot, qui revêt plusieurs sens comme le souhaitent la complexité inhérente à la langue arabe, n'a donc strictement rien à voir avec le terrorisme. Lorsque l'on crée un site, se nommant stopdjihadisme, cela peut donc être interprété par nos frères comme : Stoppez la résistance, ou stoppez la lutte.

    Comment, les personnes qui nous dirigent (et que nous laissons faire par apathie) peuvent autant bafouer le simple bon sens. Pour quelles obscures raisons ont-ils associés le mot djihad et terrorisme ?

    Non ce n'est pas une simple erreur comme beaucoup de citoyens complaisants se bornent à penser, nous sous estimons grandement l'intelligence de la caste politique et c'est d'ailleurs ce qui permet à celle-ci d'asseoir une sournoise politique de division en vue de mieux régner. Les récents événements mettent en exergue la volonté des dirigeants de stopper dès l'enfance, toute velléité de pensée qui irait à l'encontre du système en place.

    Le "Je suis Charlie" est devenu le slogan de la pensée unique avec sa cohorte de sectarisme, de dogme infondé et sclérosant. Ah ! il est beau le rassemblement républicain, ceux qui pensaient que celui-ci allait changer quoi que ce soit en ont eu pour leur frais: Certains profs misent à pied pour avoir osé nuancer les propos de la propagande et encourager l'esprit critique de ses élèves, des enfants de huit ou neuf ans allant au commissariat, des propos qu'on ne peut tenir, des blagues que l'on ne peut plus faire, le respect de la minute de silence en tant qu'obligation et non comme résultante de la justesse d'une pensée éclairée et lucide...

    Oui, il y a un changement, et c'est pour le pire, en première ligne ?
    "La théorie du complot" est pointée du doigt, ce serait une des causes principales des problèmes dans nos écoles. Après tout, l'occasion est trop belle de pouvoir créer une loi afin que le citoyen lambda ne se pose plus de légitimes questions sur l'état de vicissitude avancé de la politique et du monde en général. Ce terme fourre-tout est bien pratique pour désamorcer toutes thèses qui différeraient de l'officiel. Il y a pourtant autant de théories farfelues que de crédibles et vérifiables, un rapide regard rétrospectif sur la politique des USA et de l'UE nous permet d'en valider certaines. N'oublions pas qu'en tant que défenseur de la paix et des droits de l'homme, nous sommes surtout ceux qui partons le plus en guerre et vendons le plus d'arme, grave incohérence qui n'est même plus relevée.

    Il est bien connu que si 1% de la population détient 50% de la richesse mondial (et bientôt 99%), ce n'est que le fruit de nos efforts volontaires et conscient d'un altruisme partagé par la masse envers nos sages et vertueuses élites. Ce ne peut être le fruit d'une stratégie bien rodée de divisions et de guerres intestines.

    Mon cher concitoyen, il n'est pas possible de détenir une telle suprématie parmi autant d'individus (nous) sans une méticuleuse stratégie mondiale et globale d'asservissement des consciences. Le miroir aux alouettes, le jeu de con du capitalisme à l'excès, la fuite des valeurs, le consumérisme, la fuite en avant...

    Ces élites ne souhaitent pas que tu te cultives, que tu développes un véritable esprit critique, que ta pensée devienne clair et lucide, et le "je suis Charlie" en est la preuve. Ce que l'on attend de toi mon ami, c'est que tu travailles toujours plus pour eux, dans une vie qui n'a ni profondeur, ni sens des valeurs et de la vertu, où ton âme est dominée, subjuguée, par le conditionnement de la normalité ambiante. Le jeu consiste, pour eux, à te proposer des "divertissements" toujours plus nombreux et diversifiés pour te détourner de l'essentiel et tu payeras pour ces divertissements et cela sera ton seul réconfort.

    Le réveil ne va pas tarder à sonner.

    "Si tu veux savoir qui te domine, demande-toi qui tu n'as pas le droit de critiquer" Voltaire.

  • LeCousinDeMaCousine
    LeCousinDeMaCousine     

    Que chaque élève dise à haute voix "je ne tuerai point" dix fois avant chaque cours.
    Que la punition ce soit vingt cinq lignes
    de "je ne tuerai point".
    A l'âge adulte il n'y aurait plus de tueur,
    mais on n'aurait plus de militaires, ni
    de policiers.

  • CharlesPetit
    CharlesPetit     

    Ce qui serait sans doute beaucoup plus efficace, c'est de bien faire comprendre que manier les armes, aller sur un terrain de conflit, c'est comme jouer à des jeux comme Call Of Duty, Battlefield... SAUF que si t'es touché tu ne jouera JAMAIS plus dans le meilleur des cas, ou sera tellement estropié que le reste de ta vie sera un enfer... Même si la plus part font la différence, il serait presque intéressant d'ouvrir un serveur dédié à accès gratuit, permettre de jouer à un jeu de combat, pour se trouver banni à vie dès qu'on est touché, donc MORT. (Evidemment sans gloire ni honneur juste de la bidoche qui pourrit dans un caniveaux bouffé par les rats).

Votre réponse
Postez un commentaire